"Ô étrange Église Orthodoxe, si pauvre et si faible, qui se maintient comme par miracle à travers tant de vicissitudes et de luttes. Église de contrastes, à la fois si traditionnelle et si libre, si archaïque et si vivante, si ritualiste et si personnellement mystique.
Église où la perle de grand prix de l'Évangile est précieusement conservée, parfois sous une couche de poussière. Église qui souvent n'a pas su agir, mais qui sait chanter comme nulle autre la joie de Pâques."
P. Lev Gillet ("Un moine de l'Eglise d'Orient)

26 janvier 2020

Le "culte" des reliques (saint Jérome)

Nous ne rendons pas un culte aux reliques des martyrs, mais nous les honorons dans le culte que nous rendons à Celui dont ils sont les martyrs.
Nous honorons les serviteurs afin que le respect qui leur est rendu puisse se réfléter en retour envers le Seigneur.
Saint Jérôme

12 janvier 2020

Priez pour ne pas rester dans les ténèbres (p. Ephraïm)

Quiconque prie est illuminé, et quiconque ne prie pas est enténébré.
La prière apporte la divine Lumière. C'est pourquoi celui qui prie vraiment devient tout radieux et l'Esprit de Dieu habite en lui.
Staretz Ephraïm d'Arizona

25 décembre 2019

All I want for you is Christmas! (Maria N.)

"All I want for you, is Christmas" (un tube apocryphe d'une certaine "Maria de Nazareth", dont le refrain est "Do whatever He'll says!")

On dirait qu'il n'y a plus que ça pour que le mot "Noël" puisse encore entrer dans les maisons sans être accolé à un personnage d'une limonade américaine nocive pour la santé..





Décembre 1944. Les bombes pleuvent sur Bastogne et sa région. Les nazis tentent de foncer vers Antwerpen pour s'emparer de l'unique port de mer en état et par lequel les Alliés commencent à faire transiter leurs renforts et leurs approvisionnements pour l'assaut sur l'Allemagne.
Grelotant dans le froid et la neige, les aumôniers catholiques-romains et protestants des G.I. de la 101ème Airborne et de la 82ème font pourtant leur devoir, comme tout le monde là-bas : ils célèbrent leurs Offices. Et le jour de Noël, le grand ravitaillement d'urgence par pont aérien sera interrompu, Noël oblige.
Et les G.I. déboucheront leurs derniers bidons de carburant pour les rares véhicules restants, et ouvriront les dernières caisses de munitions, et mangeront parcimonieusement de leurs rares rations de combat restantes..

Décembre 2019. Il pleut autre chose que des bombes sur notre pays. De la pluie bien banale, même pas froide. On entend chanter les oiseaux, pas siffler les balles. Les foules sont massivement au chaud, attablées ou vautrées devant des téléviseurs abrusissants, mais avant tout avec masse de victuailles. Elles débouchent bouteille sur bouteille. Avec bien souvent des remerciements de convenance, elles ouvrent des cadeaux fabriqués dans les usines d'esclaves en Asie (cadeaux que nombreux s'empresseront de revendre sur internet le lendemain). Et elle s'empiffrent de boustifailles produites par l'agro-alimentaire industriel - "la malbouffe" - à grands renforts d'intrants, d'hormones et d'antibiotiques, pour arriver à produire autant hors saison naturelle, "afin que les fêtes soient belles et inoubliables"...
Dans les églises encore ouvertes, le clergé voit dans la plupart des cas une assemblée encore plus clairsemée qu'à l'accoutumée.. pour ceux de ces clercs qui "osent" encore ouvrir leur église pour Noël, que ça soit pour la traditionnelle célébration en Vigile (ou "messe de Noël" chez nos amis KTO), ou pour la Liturgie du jour de Noël..

Ainsi par exemple, n'ayant devant lui que ce "petit reste" d'habitués, père P. N. n'en n'a pas fait une homélie, puisque les rares fidèles "savent déjà".. Mais il n'a pu se retenir d'un message final.. "Si c'était le roi qui était venu ici à l'église, ils seraient tous présents. Mais quand c'est le Roi des rois, ils ne viennent pas..."





Certes oui, ce sondage vaut ce qu'il vaut, mais ce quotidien autrefois orienté "catholique-romain" a son lectorat très éclairant sur le sujet...




"Ne crains pas, petit troupeau, car il a plu à votre Père de vous donner le Royaume" (Lc 12,32)

23 décembre 2019

Schisme d'Ukraine, Toronto, Crête 2016 & papisme dans l'Orthodoxie (p. Vulcanescu)

"Le schisme en Ukraine n'est pas seulement une question administrative / juridictionnelle, mais c'est une question ecclésiologique, dès lors dogmatique car elle apporte dans l'Eglise la nouvelle ecclésiologie du Patriarche Bartholomée dont la base théorique a été émise par le "Synode" de Crète de 2016 par l'annulation de la synodalité, apportant à la place le modèle papiste : un seul Pape - le Patriarche Bartholomée et neuf cardinaux - les neuf primats des Églises autocéphales qui ont participé à la réunion de Crète. Là, les décisions finales furent uniquement prises par les primats, aucun autre évêque ne pouvait avoir une influence dans les décisions, même s'ils étaient majoritaires, comme les Serbes au "Synode" de Crète.

La théorie de l'archevêque Elpidoforos selon laquelle le Patriarche serait "le premier sans égal" au niveau universel est basée sur l'Encyclique du "Saint et Grand Concile" où il est dit que l'Eglise comme une communion humano-divine est l'image de la Sainte Trinité", contredisant la Tradition des Saints Pères de l'Eglise qui disent que nous ne pouvons pas trouver d'analogie entre la Création et les Personnes de la Sainte Trinité. Pour les Saints Pères, l'Église n'est que le Corps du Christ. Ils utilisent en Crète cette théorie hérétique afin de légitimer la primauté du Patriarche oecuménique - comme le Dieu-Père est la source de l'existence du Fils par la naissance et la source de l'existence du Saint-Esprit à travers "εκπόρευσης" (la "procession"), ils veulent donner une explication théologique de la pratique de la primauté du Patriarche oecuménique dans l'Église. En outre, sur la base de l'enseignement de l'Église hors de l'Église (Ekklissia extra muros) et de la Déclaration de Toronto de 1950 qui a été ratifiée au " Synode " de Crète et sur la restauration de " l'unité perdue de l'Église " (la théorie des branches, la théorie des Églises incomplètes), le Patriarche peut reconnaître comme Église et donner l'autocéphalie à tout schisme et hérésie qui le demandera sans la repentance des schismatiques ou des hérétiques. En conclusion, c'est une question dogmatique et j'espère que l'Eglise de Russie le verra ainsi et condamnera le faux Synode de Crète qui est la base du schisme du Patriarche Bartholomée."
Protopresbitre Matheos Vulcanescu (sainte métropole du Pirée)






INTER-ORTHODOX SCIENTIFIC AND THEOLOGICAL CONGRESS "SAINT JOHN'S READINGS" SOFIA, BULGARIA, JUNE 9TH TO 11TH, 2017 HISTORICAL APPROACH TO THE CONTEXT OF THE DIALOGUE WITH THE NON-ORTHODOX THE TORONTO STATEMENT. Fr Matheos Vulcanescu
(This lecture was presented at the Inter-Orthodox Conference organized by the Initiative Committee of the Conference «St. John’s Readings» of the Ancient Church of Saint George (The Rotunda) of Sofia, under the blessing of His Beatitude Metropolitan of Sofia and Patriarch of Bulgaria, Neophytos, in Sofia, June 9-10, 2017)
Un texte à lire (en anglais), cité aussi bien en Grèce qu'en Géorgie. Mais pas dans le Benelux ni en France, devenues des succursales uniates via Istanbul, ceci expliquant cela
...
https://www.katanixis.gr/2017/06/historical-approach-to-dialogue-with.html
http://xareba.net/3865-historical-approach-to-the-context-of-the-dialogue-with-the-non-orthodox-the-toronto-statement-fr-matheos-vulcanescu.html


"The schism in Ucraine is not just an administrative/ jurisdictional matter, but it is an ecclesiological matter, so dogmatic matter because it brings in the Church the new ecclesiology of Patriarch Bartholomew whose theoretical base was put by the „Synod” of Crete of 2016 by annulation of the synodality bringing instead the papist model: one Pope – Patriarch Bartholomew and nine cardinals – the nine primates of the Autocefalous Churches that participated in Crete. There, the ultimate decisions were taken just by the primates, no other bishops could have an influence in the decisions, not even if thery were in majority, as like the Serbians at the „Synod” of Crete.

The theory of Archbishop Elpidoforos that the Patriarch is „the first without equal” at universal level is based on the Enciclic of the „Holy and Great Council” where it is said that the Church like a human-divine communion is the image of the Holy Trinity", contradicting the Tradition of the Holy Fathers of the Church that say that we cannot fiind analogy between creation and the Persons of the Holy Trinity. For the Holy Fathers, the Church is only the Body of Christ. They use in Crete this heretical theory in order to legitimate the primacy of the Ecumenical Patriarch - as the God-Father is the cause of the existence of the Son by birth and the cause of the existence of the Holy Spirit through εκπόρευσης (emission), they want to give a theological explanation of the practice of the primacy of the Ecumenical Patriarch in the Church. Furthermore, based on the teaching of the Church outside the Church (Ekklissia extra muros) and the Toronto Statement from 1950 that was ratificated in the „Synod” of Crete and on the restoration of the „lost unity of the Church” (the branch theory, the theory of the incompleted churches), the Patriarch can recognize like Church and give autocefaly to every schism and heresy that will ask for this without the repentance of the shismatics or heretics. In conclusion, it is a dogmatic matter and I hope that the Church of Russia will see it so and will condamn the false Synod of Crete that is the base of the schism of Patriarch Bartholomew." Protopresbiter Matheos Vulcanescu( Holy Metropoly of Pireos)

08 décembre 2019

Le staretz Ephrem d'Arizona s'est éteint - mémoire éternelle (07.12.19)

Le staretz Ephraïm de Philotheou et l'Arizona s'est endormi dans le Seigneur,  rapportent katanixi.gr katanixi et l'Orthodoxia News Agency.

Ce père spirituel athonite, aimé dans tout le monde orthodoxe, s'est éteint vers 22 heures à St. Anthony, Florence, Arizona, monastère qu'il fonda en 1995.

Il a fondé 17 monastères en Amérique et au Canada et est resté le père spirituel de plusieurs monastères en Grèce et sur le mont Athos, où il a travaillé pendant de nombreuses années comme enfant spirituel de l'ancien Joseph l'Hésychaste récemment glorifié et comme higoumène du monastère Philotheou.

Que sa mémoire soit éternelle !


Le staretz Ephraim est né Ioannis Moraitis à Volos, en Grèce, le 24 juin 1927. Il est connu dans le monde entier et largement considéré comme un porteur et un transmetteur de la tradition patristique et hésychaste de la Foi orthodoxe, bien que la stricte tenue athonite de ses monastères ait également été controversée en Amérique.

Le staretz Ephraïm se rendit à la Montagne Sainte le 26 septembre 1947, à l'âge de 20 ans, où il fut accueilli par Geronda Arsenios qui annonça que "L'Honorable Précurseur apparut au staretz Joseph hier soir et lui dit : Je t'apporte un petit agneau. "Mets-le dans ta bergerie."

Il resta sous l'obéissance du staretz Joseph l'Hésychaste à partir de ce jour jusqu'au repos éternel de l'ancien en 1959, dont il apprit l'art du Salut. L'ancien Ephraim est ensuite devenu le chef d'un groupe de 8 moines, qui est passé à 40 en moins d'une décennie. En 1973, la Sainte Communauté du Mont Athos lui a demandé de transférer sa fraternité au monastère de Philotheou pour repeupler l'habitation en difficulté. Plus tard, il a également repeuplé les monastères de Xeropotamou, Konstamonitou et Karakallou. On lui a aussi demandé de repeupler la Grande Laure, mais il a refusé. Il est resté le père spirituel de ces quatre monastères athonites.

En 1990, il a quitté son poste d'higoumène de Philotheou et s'installa en Amérique, où il fonda rapidement tout un réseau de monastères à la demande des fidèles et sur invitation des hiérarchies locales.



voir aussi en grec :
https://www.orthodoxianewsagency.gr/patriarxeia/oikomeniko_patriarxio/%ce%b1%cf%81%cf%87%ce%b9%ce%b5%cf%80%ce%b9%cf%83%ce%ba%ce%bf%cf%80%ce%ae-%ce%b1%ce%bc%ce%b5%cf%81%ce%b9%ce%ba%ce%ae%cf%82/koimithike-o-gerontas-efraim-stin-arizona/



Elder Ephraim of Philotheou and Arizona reposes in the Lord
http://orthochristian.com/126204.html
Florence, Arizona, December 8, 2019
 Elder Ephraim of Philotheou and Arizona has reposed in the Lord, report katanixi.gr and the Orthodoxia News Agency.

The Athonite elder, loved throughout the entire Orthodox world, reposed at about 10:00 PM at St. Anthony’s Arizona in Florence, Arizona, which he founded in 1995.

He founded 17 monasteries in all in America and Canada and remained the spiritual father of several monasteries in Greece and on Mt. Athos, where he labored for many years as the spiritual child of the recently-canonized Elder Joseph the Hesychast and as abbot of Philotheou Monastery.

May his memory be eternal!

***

Elder Ephraim was born Ioannis Moraitis in Volos, Greece on June 24, 1927. He is known throughout the world and widely considered to have been a bearer and transmitter of the Patristic-hesychastic Tradition of the Orthodox faith, though the strict Athonite flavor of his monasteries has also proven controversial in America.

Elder Ephraim traveled to the Holy Mountain on September 26, 1947, at the age of 20, where he was met by Geronda Arsenios who announced that “The Honorable Forerunner appeared to Elder Joseph last night and said to him, ‘I am bringing you a little lamb. Put it in your sheepfold.’”

He remained under the obedience of Elder Joseph the Hesychast from that day until the elder’s repose in 1959, from whom he learned the art of salvation. Elder Ephraim then became the head of a group of 8 monks, which grew to 40 in less than a decade. In 1973, the Holy Community of Mt. Athos petitioned him to move his brotherhood to Philotheou Monastery to repopulate the struggling habitation. He later also repopulated the Xeropotamou, Konstamonitou, and Karakallou monasteries. He was also asked to repopulate the Great Lavra, though he declined. He remains the spiritual father of these four Athonite monasteries.

He stepped down as abbot of Philotheou in 1990 and moved to America, where he quickly founded an entire network of monasteries by the request of the faithful and invitation of the local hierarchs.




02 décembre 2019

Vous cherchez l'amour? (p. Porphyrios)

Si vous voulez être aimé, vous devez commencer par aimer les autres.
Saint Porphyrios de Kavsokalivia





Чтобы тебя любили другие, прежде должен возлюбить их ты.
преподобного св. Порфирия Кавсокаливита