"Ô étrange Église Orthodoxe, si pauvre et si faible, qui se maintient comme par miracle à travers tant de vicissitudes et de luttes. Église de contrastes, à la fois si traditionnelle et si libre, si archaïque et si vivante, si ritualiste et si personnellement mystique.
Église où la perle de grand prix de l'Évangile est précieusement conservée, parfois sous une couche de poussière. Église qui souvent n'a pas su agir, mais qui sait chanter comme nulle autre la joie de Pâques."
P. Lev Gillet ("Un moine de l'Eglise d'Orient)

10 juin 2019

O Dieu, déracine le mal ancré en moi! (prière de saint Colomban de Luxueil)

Prière de saint Columban de Luxueil et Bobbio [+615]
O Seigneur Dieu, détruis et déracine ce que l'Adversaire a planté en moi, afin que les iniquités ayant été détruites, Tu puisse plantes en ma bouche et dans mon coeur l'intelligence et les bonnes oeuvres, afin que je puisse Te servir avec zèle dans mon travail et ma volonté, et que je puisse comprendre Tes Commandements et que je Te cherche! Accorde la reconnaissance, la charité, la chasteté, la Foi et toutes choses dont Tu sais qu'elles sont pour le bien de mon âme. Seigneur, cultive en moi le bien, et donne-moi ce que Tu me sais nécessaire. Toi qui vis et règne avec le Père et le Saint-Esprit, Dieu un, pour les siècles des siècles. Amen.
Du "Libellus Sacrarum Precum" ("Livre des prières sacrées", recueil du 8ème siècle)




Prayer of St. Columbanus of Bobbio [+615]
O Lord God, destroy and root up that which the adversary hath planted in me; that iniquities having been destroyed, Thou mayest plant in my mouth and heart understanding and good work; that I may zealously serve Thee Alone in work and will, and may I understand Thy Commands, and Thee may I seek! Grant remembrance, charity, chastity, faith, and all things which Thou knowest to pertain to the usefulness of my soul. O Lord, work in me good, and give to me that which Thou knowest to be necessary. Thou Who livest and reignest with the Father and the Holy Ghost, God, through all the ages of ages. Amen.
From 8th Century "Libellus Sacrarum Precum"

09 juin 2019

La paix du coeur et l'Autel divin

Saint Grégoire le Grand disait "Altare Dei est cor nostrum" [S. Gregorius, Moralia in Job, 25, 7, 15 (PL 76, 328)]. A savoir que notre coeur est le véritable Autel de Dieu. Donc notre vie liturgique doit se prolonger dans tous les aspects de notre vie, pour que Dieu puisse rayonner partout à travers nous. Puisque tel est bien notre voeu à notre Baptême..

Alors, ayant donc Dieu en nous (Luc 17,21, "le Royaume des Cieux est AU DEDANS de vous", en traduction littérale du texte canonique grec), comment se fait-il que nous soyons perturbés par tant et tant de choses?

A cela, saint Augustin, évêque d'Hippone, nous donne un indice fort, dès l'entame de son célèbre traité des "Confessions" : "Fecisti nos ad te et inquietum est cor nostrum, donec requiescat in Te"  (Confessio, liber 1,1) - "Tu nous a créés pour Toi [Seigneur], et notre coeur est sans repos (inquietum est) tant qu'il ne se repose en Toi".

Dieu est là, dans notre Autel intérieur, mais nous sommes étranger à nous-mêmes, nous vivons hors de cette Communion sublime. Tous les tracas incessants de cette vie nous tirent loin de la paix infinie qui nous attend, dès lors qu'on s'abandonnera en confiance à ce Dieu Qui ne veut que notre bien. Mais un bien infini, éternel, pas temporel, pas celui que nous cherchons et pour lequel nous sacrifions tout.. Comme disait saint Justin (Popovic), pour de l'argent, nous retournerions toute la terre, mais nous nous bougeons à peine pour aller à l'église toute proche.. Nous sommes déchirés entre ce qui est notre aspiration la plus profonde mais inconsciente - rejoindre notre Créateur là où Il nous attend - et notre recherche consciente d'un bonheur temporel, matériel, impossible à atteindre car il se trouvera toujours une insatisfaction dans notre état d'être créés, soumis à la souffrance, aux impondérables, aux déterminismes externes et internes, etc. Seule la réunification de notre être au plus profond de nous-mêmes pourra nous sortir de ce paradoxe induisant tant de souffrance. Seule y mènera la réalisation d'un état de "monachos" - d'unification intérieure, un mot qui a donné "moine", c'est-à-dire celui qui est (censé être) un en lui et un avec Dieu. C'est l'oeuvre de toute une vie...

Bon dimanche



Eglise Saint-Martin, Nohant-Vic
Photo Manfred Heyde — Travail personnel, CC BY-SA 3.0,
https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=7921972

08 juin 2019

La vie désacralisée (France)


Le Sénat français vote l’allongement de 12 à 14 semaines du délai légal de l’avortement volontaire.
https://www.publicsenat.fr/article/parlementaire/le-senat-vote-l-allongement-de-12-a-14-semaines-du-delai-legal-de-l-ivg-141805

Sur les 348 sénateurs censés siéger, 22 étaient présents, et 12 ont voté pour l'allongement du délai de meurtre légal contre les enfants.


En résumé : Il est devenu illégal et même passible de poursuites judidiciaires de donner une fessée à son enfant quand il a fait quelque chose de très mal et qu'une remontrance ne suffit pas à faire prendre conscience (en particulier avec ce qu'on leur bourre dans le crâne dans les écoles en matière de "droits sans devoirs").
Par contre, vous avez toute liberté de le violer, le découper en morceaux pour le trafic d'organes ou le tuer. Soit la loi le prévoit - comme ce que le Sénat français vient de voter, et le meurtre est légalisé. Soit la Loi ne prévoit rien pour punir le crime (voyez les viols de mineurs impunis car la victime ne sait pas prouver son absence de consentement...).
Quand les écluses des flammes infernales s'ouvriront pour avaler toute cette fange qui n'appartient plus à l'humanité voulue par Dieu, il s'en trouvera encore à s'étonner.
Personnellement, je m'étonne que ça ne soit pas déjà arrivé...


29 mai 2019

29 mai 1453: chute de Constantinople au cours d'une "boucherie" hallucinante (Jacques Heers)


en dehors de l'Histoire à rappeler pour éviter qu'elle ne se reproduise, il y a la prière, pour ces dizaines et dizaines de millions de victimes de cette barbarie...



--------------------------------------------

Prologue d'Ochrid, par saint Nicolas Velimirovic:

8. LA CHUTE DE LA VILLE DE CONSTANTINOPLE
http://www.westsrbdio.org/en/prologue/522-may-29
A cause des péchés des hommes, Dieu a permis qu'une calamité amère s'abatte sur la capitale du Christianisme. Le 29 mai 1453, le sultan Mohammed II conquit Constantinople et exécuta l'empereur Constantin XI.



HYMNE DE LOUANGE
http://98.131.104.126/prolog/my.html?month=May&day=29&Go.x=21&Go.y=20
LA CHUTE DE LA VILLE CONSTANTINOPLE [29 MAI 1453] - EMPEREUR CONSTANTIN XI

L'Empereur Constantin défend courageusement Constantinople,

Et à Dieu, il prie tranquillement en lui-même :

"Ô Dieu le plus élevé, Qui du ciel regarde vers ici bas,

Tu ne permets pas à l'injustice de vaincre la justice.

Les Chrétiens ont beaucoup péché contre Toi,

Et ont bafoué horriblement Tes lois.

Cette bataille ne saurait exister sans Ta permission ;

A cause des péchés des hommes, le sang est versé.

Que cette ville tombe, si c'est Ta volonté,

Encourage mon peuple à ne pas se rendre,

Que la Croix ne soit pas piétinée et qu'ils ne se soumettent pas à l'Islam.

Qu'ils endurent plutôt l'esclavage, jusqu'à ce que la liberté revienne.

Qu'ils soient des serviteurs, qu'ils soient même des esclaves ;

Que la haine et le ridicule tombent sur eux ;

Mais qu’ils endurent avec espoir et dans la repentance,

Et avec des soupirs amers pour les anciens péchés,

Jusqu'à ce que tous leurs péchés soient lavés et expiés,

Et ce jusqu’à ce qu’ils reviennent entièrement à Toi.

S'ils T'ont, ils seront riches ;

Tous les trésors pillés, Tu les remplaceras.

Constantinople sur cette Terre, qu’elle existe ou non ;

Tu as établi une Constantinople au Ciel,

Où, avec Tes serviteurs, Tu règnes avec gloire.

Devant cette Constantinople-là, voici, je me tiens debout.

Ô le Tout Saint, prends pitié de nos âmes pécheresses.

Quand elle sera reconstruite, que l'ancienne soit rasée !


-----------------------------------------------------


"Durant toute cette journée, les Turcs firent, par toute la cité, un grand carnage de chrétiens. Le sang coulait sur la terre comme s’il en pleuvait et formait de vrais ruisseaux." … Georges Phrantzes dit aussi que, ‘en certains endroits, le sol disparaissait sous les cadavres et que l’on ne pouvait passer par les rues’.

"… Ils volent, dérobent, tuent,… font captifs femmes, enfants, vieillards, jeunes gens, moines, hommes de tous âges, de toutes conditions"

"… Ils prenaient les trésors et les vases sacrés, dépeçaient les reliques et les jetaient au vent; ils exhibaient dans les rues puis dans leurs camps, le soir, des crucifix montrant le Christ coiffé de l’un de leurs bonnets rouges. De Sainte-Sophie, ils firent d’abord une écurie. Un nombre incalculable de manuscrits précieux, ouvrages des auteurs grecs ou latins de l’Antiquité, furent brûlés ou déchirés.

Les religieuses, violées par les équipages des galères, étaient vendues aux enchères. … ‘Cette cohue de toutes les nations, ces brutes effrénées, se ruaient dans les maisons, arrachaient les femmes, les traînaient, les déchiraient ou les forçaient, les déshonoraient, les violentaient de cent façons aux yeux de tous dans les carrefours"

Pendant trois jours, ce fut aussi une terrible chasse et un immense marché aux esclaves. … Aucune bataille, aucune conquête n’avait jamais donné en si peu de temps autant de captifs. Ils furent vendus et revendus par la soldatesque puis par les mercantis de toutes sortes, séparés les uns des autres, promis aux travaux misérables jusqu’aux plus lointaines provinces du monde musulman.

… Mehmet avait ordonné que les familles des dignitaires grecs soient réduites à la plus dure et à la plus humiliante des servitudes. Il s’était fait réserver les filles les plus belles et les plus jeunes adolescents et il fit don de quarante très jeunes gens et de quarante vierges au pacha de Babylone. D’autres enfants grecs furent envoyés jusqu’à Tunis et à Grenade.

… Les habitants de Constantinople échappés aux massacres et à l’esclavage avaient fui. Ce n’était plus qu’une ville en grande partie dévastée et vide d’hommes.

… La chute de l’Empire byzantin marquait la fin d’un monde et jetait à bas l’héritage de l’antique Rome ».

Rappelons que Mehmet II (Mohamed II) ne rêva « que d’entrer en maître dans cette Constantinople chrétienne, qu’il voulait capitale de l’Islam. Ce jeune homme cultivé,… ami des arts et des lettres, avait fait massacrer ses frères en bas âge et faisait, à chaque campagne, scier en deux ou empaler les chefs ennemis prisonniers."

In: Jacques Heers, Chute et mort de Constantinople, Perrin, Collection Tempus, Paris 2007, p. 239, 252-259.
http://www.amazon.fr/Chute-mort-Constantinople-Jacques-HEERS/dp/2262026610



------------------------------------------------------------



Constantin XI Paléologue

Ce qui s'appelait encore "empire" n'était plus qu'une ombre d'empire, même pas la taille d'une petite baronie en terre d'Occident. Son empereur avait plusieurs fois été le vassal obligé du sultan musulman. Sa capitale autrefois prestigieuse était vide de sa population. Il lui restait moins de 5.000 hommes en état de porter des armes, et encore, bon nombre étaient .. des moines..
Et en face, une horde de 250.000 barbares assoiffés de pillages, de sang, de viols, dirigée par un criminel contre l'humanité qu'un Tribunal de Nürnberg aurait condamné sans hésiter pour toutes ses exactions commises depuis sa jeunesse.

Et en Occident, comme ils ont fait avec la Russie face aux hordes musulmanes de Mongolie, on n'aurait accepté d'aider massivement qu'en échange de l'apostasie et de la soumission au vatican.
La messe était dite.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Chute_de_Constantinople#Effectifs





26 mai 2019

Regardez les longues dents de ceux qui veulent renverser les rois... (CS Lewis)


La monarchie peut facilement être "démystifiée", mais attention aux visages, remarquez les intonations des "démystificateurs". Ce sont les hommes dont la racine originelle en Éden a été tranchée, qu'aucune poésie de la polyphonie et de la danse ne peut atteindre - des hommes pour qui des cailloux posés en ligne sont plus beaux qu'une arche. Pourtant, même s'ils désirent l'égalité, ils ne peuvent l'atteindre. Là où les hommes n'ont pas le droit d'honorer un roi, ils honorent plutôt des millionnaires, des athlètes ou des vedettes de cinéma : même des prostituées ou des gangsters célèbres. Car la nature spirituelle, comme la nature corporelle, sera servie; privez-la de nourriture et elle avalera du poison."
Clive Staples Lewis (29 Novembre 1898 – 22 Novembre 1963)
'Monarchy can easily be ‘debunked;' but watch the faces, mark the accents of the debunkers. These are the men whose tap-root in Eden has been cut: whom no rumour of the polyphony, the dance, can reach - men to whom pebbles laid in a row are more beautiful than an arch. Yet even if they desire equality, they cannot reach it. Where men are forbidden to honour a king they honour millionaires, athletes or film-stars instead: even famous prostitutes or gangsters. For spiritual nature, like bodily nature, will be served; deny it food and it will gobble poison.'



Souvenez-vous en lorsque vous irez voter, ce 26 mai 2019....



25 mai 2019

Icône, ossements, pierres, tout peut devenir miraculeux si l'on croit (saint Nicolas Velimirovic)

Tu fais des merveilles à travers les choses créées, Seigneur, tandis que les hommes ont perdu le don de faire des merveilles. Tu prends du feu et de l'eau pour Tes serviteurs, tandis que les gens refusent de Te servir. Au bois et au métal Tu donnes Ta puissance, tandis qu'elle Te revient, méprisée par les gens. Par la terre et l'herbe Tu fais miséricorde à Tes élus, tandis que les gens se rendent trop impurs pour être des canaux de miséricorde. A travers le tissu et le papier, Ta puissance brille, tandis que le charnel de l’humain domine son esprit. Les os des saints proclament Ton Nom et Ta présence, tandis que la langue des gens est muette d'incrédulité.

Quand les généraux ont oublié comment remporter une victoire, c'est Toi qui organise les rangs et colonnes des vainqueurs. Tu as rempli de feu des objets morts, afin qu'ils brillent, quand l'obscurité ferme les yeux des étoiles. Quand il n'y a pas de soleil, la fougère et l'aubépine se font le devoir de briller. Quand les aveugles commencent à conduire les aveugles, Tu livres l'armée aux chevaux et aux chiens. Quand les malades s'imposent aux malades comme guérisseurs, Tu fais des guérisseurs à partir d'os morts et de boue. Quand Ton image dans l'âme humaine disparaît, Tu donnes pouvoir et puissance à Ton image dans le bois.

Ceux qui, à la fin, pleureront amèrement, rient et disent : Comment des objets morts peuvent-ils faire des merveilles que nous-mêmes ne pouvons pas faire ? Ces objets ne sont-ils pas vivants, si Tu leur donne la vie ? Et les gens ne sont-ils pas morts, si Tu les abandonnes, Seigneur redoutable ? Tes anges savent, et pourtant les gens ne savent pas, que toutes les puissances sont à Toi, en Toi et de Toi, et que Tu les manifestes par des canaux purs. Et si une pierre est pure alors qu'un homme est impur, le Seigneur ne se manifestera-Il pas à travers la pierre plutôt qu'à travers l'homme ?

Seul un homme juste rit avec le rire de la joie. Le rire de l'homme injuste, c'est de la moquerie. L'homme injuste rit des reliques des saints, et il est dévoré par des rires mauvais. Oh, s'il savait que les reliques mortes des saints contiennent plus de vie que sa propre chair et son sang ! En vérité, la moquerie est loin du Seigneur si miséricordieux, tout comme la perversité est toujours loin de la virginité, de la rationalité et de la sainteté. En effet, le Seigneur rempli de logique est toujours prêt à faire du bien aux hommes à travers les hommes. Mais quand les hommes deviennent impurs, et deviennent dépourvus de logique et de sainteté, le Tout Miséricordieux Se précipite pour aider les gens à traverser des objets morts. Ô Seigneur Tout Miséricordieux et Longanime, n’abandonne pas ce monde sans les moyens de Ta puissance et de Ta miséricorde.

(Source : Prières au bord du lac, par saint Nicolas Velimirovic).







Why is an icon wonder-working?

You work wonders through created things, O Lord, while men have lost the gift of wonder working. You take fire and water for Your servants, while people refuse to serve You. To wood and metal You give Your power, while it is returned to You, despised by people. Through earth and grass You bestow mercy on Your chosen ones, while people make themselves too impure to be channels of mercy. Through fabric and paper Your might shines, while human carnality dominates the spirit. The bones of the saints proclaim Your name and Your presence, while the tongue of people has been struck dumb by disbelief.

When generals have forgotten how to achieve victory, You make the rank and file the victors. You have filled dead objects with fire, so that they may shine, when darkness closes the eyes of the stars. When there is no sun, the fern and the hawthorn assume the duty of shining. When the blind begin to lead the blind, You surrender the army to the horses and dogs. When sick men foist themselves upon the sick as healers, You make healers out of dead bones and mud. When Your image in the human soul vanishes, You give power and might to Your image in wood.

Those, who in the end will weep bitterly, laugh and say: How can dead objects work wonders, which even we cannot work? Are these objects not alive, if You bring them to life? And are people not dead, if You abandon them, O fearful Lord? Your angels know, yet people do not know, that all powers are Yours, in You and from You, and that You manifest them through pure channels. What if a stone is pure while a man is impure? Will not the Lords might be manifested through the stone rather than through the man?

Only a righteous man laughs with the laughter of joy. The laughter of the unrighteous man is malice. The unrighteous man laughs at the relics of the saints, and he is consumed by malicious laughter. Oh, if he only knew that the dead relics of the saints contain more life than his own flesh and blood! Truly, malice is distant from the most merciful Lord , just as malice is always distant from virginity, rationality and sanctity. Indeed, the logical Lord is always ready to do good to men through men. But when men become impure, and become bereft of logic and holiness, the All-Merciful rushes to help people through dead objects. O All-Merciful and Long-suffering Lord, do not leave the world without channels of Your might and mercy.

(Source: Prayers by the Lake, by St. Nicolai Velimirovic).