"Ô étrange Église Orthodoxe, si pauvre et si faible, qui se maintient comme par miracle à travers tant de vicissitudes et de luttes. Église de contrastes, à la fois si traditionnelle et si libre, si archaïque et si vivante, si ritualiste et si personnellement mystique.
Église où la perle de grand prix de l'Évangile est précieusement conservée, parfois sous une couche de poussière. Église qui souvent n'a pas su agir, mais qui sait chanter comme nulle autre la joie de Pâques."
P. Lev Gillet ("Un moine de l'Eglise d'Orient)

28 novembre 2020

Homosexualité, Église & compassion (p. Tryphon)

 La personne homosexuelle à la lumière de notre foi orthodoxe

Je suis de tout cœur avec les hommes et les femmes homosexuels qui sont confrontés à une vie de rejet et de solitude. Je ne crois pas que la majorité d'entre eux aient choisi d'être homosexuels. Il faudrait être fou pour choisir une tendance sexuelle qui encourage la haine et le rejet, et dans de nombreux cas, l'ostracisme de ses amis et de sa famille. Nombreux sont ceux qui pensent que des influences génétiques et environnementales sont à l'origine de l'homosexualité, mais cela n'est pas prouvé scientifiquement. Je crois que l'attirance pour le même sexe est le résultat de la chute, comme tout péché. Et, tout comme tout péché exige la repentance et l'acquisition d'un cœur contrit, la personne qui s'engage activement dans l'intimité homosexuelle doit se repentir et se tourner vers une vie de chasteté, avec l'aide de la vie sacramentelle de l'Église.

Pendant mes années de prêtrise, j'ai conseillé de nombreux jeunes hommes et femmes qui luttaient contre les attirances envers le même sexe et essayaient de mener une vie chaste en tant que chrétiens orthodoxes. J'en suis venu à croire que sans le soutien de l'Église et de la communauté chrétienne, la lutte que ces personnes mènent sera dévastatrice et se soldera souvent par l'aliénation et la défaite.

Il y a de nombreuses années, j'ai assisté à une conférence où l'un des intervenants a présenté un exposé rempli de haine sur le sujet de l'homosexualité. Parmi les personnes présentes à la conférence se trouvait le fils de ce prêtre, qui m'avait confié plus tôt qu'il luttait contre l'attirance pour ceux du même sexe. Il était solitaire et craintif, craignant de succomber un jour aux forts désirs sexuels qui s'élevaient en lui, alors qu'il luttait contre l'une des plus fortes pulsions humaines. Le jeune homme aimait sa foi et aimait son père, mais il était rempli de dégoût de soi et craignait que sa famille le renie un jour, si elle découvrait sa tentation sexuelle.

Assis sur l'estrade, je voyais clairement le jeune homme, et je pouvais lire la douleur sur son visage en entendant les paroles de son père. Malheureusement, ce jeune homme n'est pas resté dans l'Église et a fini par céder à la défaite et au désespoir. Si son père avait été au courant des luttes de son fils, je ne doute pas qu'il aurait donné à son fils l'assurance affectueuse qu'il serait toujours son fils et ne serait jamais rejeté par sa famille. Je suis convaincu que ce jeune homme, s'il était resté dans l'Église, aurait reçu le soutien et l'amour nécessaires pour vivre une vie chaste.

La réponse à TOUTES les passions de la chair se trouve au sein de l'Eglise. Tout comme Son fondateur, l'Église est la source de la compassion et de la miséricorde. Ce n'est pas l'Église du Christ qui fait défaut aux gens, mais parfois ce sont les thérapeutes (le clergé) qui peuvent s'attacher à la lettre de la loi plutôt que d'être enracinés dans la miséricorde, la compassion et l'amour qui sont le fondement de l'Église.

Le Christ est le Chef de Son Église, et nous devons refléter Son image lorsque nous traitons avec la nature déchue de TOUS les gens. Le péché, quelle que soit sa forme, est égal aux yeux de Dieu. Nous ne devons regarder que nos propres péchés et être prompts à ignorer les péchés de nos voisins. En tant que prêtres du Dieu Très-Haut, nous sommes appelés à être des acteurs de Sa miséricorde et de Son amour, en offrant toujours un encouragement à ceux que Dieu a placés sous notre protection pastorale. Que certains doivent apprendre à vivre leur vie dans la chasteté, nécessite le soutien d'un clergé aimant et compréhensif, et de communautés chrétiennes fortes.

Enfin, je voudrais dire que le besoin de relations intimes est souvent la force motrice de la promiscuité sexuelle sous toutes ses formes. Nous avons tous besoin d'intimité, mais confondre ce besoin avec le sexe est la principale raison pour laquelle tant de personnes succombent au péché sexuel. Le besoin d'intimité peut être satisfait dans des amitiés profondes, mais doit finalement trouver son véritable accomplissement dans une relation intime avec Dieu.

Nous devons nous soumettre à l'Évangile du Christ, et à la longue tradition de l'Église Orthodoxe en tant qu'hôpital pour l'âme. Nous avons TOUS besoin de guérison, et nous avons TOUS besoin de l'amour et de la miséricorde de Dieu, et si nous voulons savourer la miséricorde de Dieu, nous devons être miséricordieux envers les autres. Nous devons marcher dans la lumière du Christ et, avec l'aide de Dieu, servir d'ouvriers de Sa miséricorde et de Son amour, en laissant le pouvoir de transformation de Sa grâce nous changer, et par notre amour acquis, tous ceux qui nous entourent. Si nous jugeons nos frères et soeurs homosexuels, nous ferons tomber le jugement sur nous-mêmes. Si nous désirons la miséricorde de Dieu pour nous-mêmes, nous devons être miséricordieux envers les autres. La seule personne que j'ai le droit de juger, c'est moi-même.

Dans l'amour du Christ,

Higoumène Tryphon





The Homosexual Person

The homosexual person in light of our Orthodox Faith

My heart goes out to homosexual men and women who face a life of rejection and loneliness. I do not believe the majority of them chose to be homosexual. A person would have to be insane to choose a sexual proclivity that fosters hatred and rejection, and in many cases, being ostracized by their friends and family. Many believe there are genetic and environmental influences that cause homosexuality, but this is not provable scientifically. I believe same-sex attraction is the result of the fall, just as is all sin. And, just as all sin requires repentance and the acquisition of  a contrite heart, so must the person who is actively involved in same-sex intimacy, repent, and turn to a life of chastity, with the aid of the Church’s sacramental life.

During my years as a priestmonk I have counseled many young men and women who were struggling with same-sex attraction, and trying to live chaste lives as Orthodox Christians. I have come to believe that without the support of the Church, and the Christian community, the struggle these people face will be devastating, and will often end in alienation and defeat.

Many years ago I attended a conference in which one of the speakers presented a hate filled lecture on the subject of homosexuality. Among the people attending the conference was the son of this priest, who earlier had confided in me that he was struggling with same sex attraction. He was lonely and fearful, afraid he would one day succumb to the strong sexual desires that were rising up within him, as he struggled with one of the strongest of human urges. The young man loved his faith and loved his father, but was filled with self-loathing and afraid his family would one day disown him, should they find out about his sexual proclivity.

Sitting on the platform I had a clear view of the young man, and could see the pain in his face upon hearing his father's words. Sad to say, this young man did not remain in the Church, and eventually gave in to defeat and despair. Had his father known of his son’s struggles, I have no doubt he’d have given his son the loving assurance that he would always be his son and would never be rejected by his family. I am convinced this young man, had he stayed in the Church, would have received the support and love that was necessary to live a chaste life.

The answer to ALL passions of the flesh can be found within the Church. Just as Her founder, the Church is the fountain of compassion and mercy. It is not Christ’s Church that fails people, but sometimes the very therapists (clergy) who can get caught up in the letter of the law rather than being grounded in the mercy and compassion and love that is the foundation of the Church.

Christ is the head of His Church, and we need to mirror His image when dealing with the fallen nature of ALL people. Sin, whatever form it takes, is equal in the eyes of God. We must look only at our own sins and be quick to overlook the sins of our neighbors. As priests of the Most High God, we are called to be agents of His mercy and love, ever offering encouragement to those whom God has placed in our pastoral care. That some must learn to live their lives in chastity, requires the support of loving and understanding clergy, and strong Christian communities.

Finally, I would like to say that the need for intimacy is often the driving force behind sexual promiscuity in all its forms. We all need intimacy, but to confuse this need with sex is the main reason why so many people succumb to sexual sin. The need for intimacy can be fulfilled in deep friendships, but must ultimately find true fulfillment in an intimate relationship with God.

We must submit to the Gospel of Christ, and the long tradition of the Orthodox Church as a hospital for the soul. We are ALL in need of healing, and we all need God’s love and mercy, and if we are to bask in the mercy of God, we need to be merciful to others. We must walk in the Light of Christ, and, with God’s help, serve as agents of His mercy and love, letting the transformational power of His grace change us, and through our acquired love, all those around us. If we judge our gay brothers and sisters, we will bring down judgment upon ourselves. If we desire God's mercy for ourselves, we must be merciful to others. The only person I have the right to judge is myself.

With love in Christ,

Abbot Tryphon

27 novembre 2020

Et ce temps est proche... (Saint Seraphim)

 "Il viendra un temps où la corruption et l'obscénité atteindront leur point culminant parmi les jeunes. Il n'y aura pratiquement plus de jeunes vierges. Ils verront leur absence de punition et penseront que tout leur est permis pour satisfaire leurs désirs. Mais Dieu les appellera et ils réaliseront qu'il ne leur sera pas possible de continuer une telle vie. Alors, de différentes manières, ils seront conduits vers Dieu... Ce temps sera magnifique. Qu'aujourd'hui, ils pèchent beaucoup, les conduira à une repentance plus profonde. Tout comme la bougie avant qu'elle ne s'éteigne, elle brille fortement et jette des étincelles, avec sa lumière, elle éclaire les ténèbres environnantes; ainsi, ce sera la vie de l'Église dans le dernier temps. Et ce temps est proche."

Saint Seraphim de Vyritsa




“There will come a time when corruption and lewdness among the youth will reach the utmost point. There will hardly be any virgin youth left. They will see their lack of punishment and will think that everything is allowable for them to satisfy their desires. God will call them, however, and they will realize that it will not be possible for them to continue such a life. Then in various ways they will be led to God...That time will be beautiful. That today they are sinning greatly, will lead them to a deeper repentance. Just like the candle before it goes out, it shines strongly and throws sparks; with its light, it enlightens the surrounding darkness; thus, it will be the Church's life in the last age. And that time is near.”

+ Saint Seraphim of Vyritsa

26 novembre 2020

Notre vie ne tient qu'à un fil (staretz Ephraim)

 "N'oublie pas ton but, mon enfant. Regarde au Ciel et vois la beauté qui nous attend. Que sont les choses présentes, terrestres? Ne sont-elles pas que cendres, poussière et rêve? Ne voyons-nous pas que tout ici est sujet à la décomposition? Alors que les choses d'en haut sont éternelles, le Royaume de Dieu est sans fin, et heureux celui qui y habitera, car il contemplera la gloire de Son visage divin!

Mon enfant, n'oublie pas que nous ne sommes dans ce monde que temporairement et que notre vie ne tient qu'à un fil et que toutes les choses désirables dans le monde sont vaines. Ainsi, celui qui méprise les choses vaines du monde - autrement dit, qui ne les désire pas passionnément - participera aux bonnes choses éternelles.

Ainsi, lorsque nous aurons cette connaissance de la vérité, nous tournerons naturellement les yeux de notre âme à chaque instant vers la vie éternelle, vers la Jérusalem céleste, où les chœurs d'anges chantent des cantiques pieux d'une douceur et d'une sagesse ineffables. Oh, mes enfants, quelle gloire auront vos âmes quand, après la mort, elles monteront aux Cieux et seront comptées avec les Anges dans le Ciel !

Staretz Ephraim d'Arizona




“Do not forget your goal, my child. Look into heaven and see the beauty that awaits us. What are the present, earthly things? Aren't they but ashes and dust and a dream? Don't we see that everything here is subject to decay? Whereas things above are everlasting, the kingdom of God is endless, and blessed is who he who will dwell in it, for he will behold the glory of His divine face!


My child, do not forget that we are in this world only temporarily and that our life dangles by a thread and that all the desirable things in the world vain. So, whoever despises the vain things of the world—in the other words, does not passionately desire them—will participate in the eternal good things.


So, when we have this knowledge of the truth, naturally we shall turn the eyes of our soul it every moment towards the eternal life, towards the heavenly Jerusalem, where the choirs of angels chant godly canticles of ineffable sweetness and wisdom. Oh, my children, how much glory your souls will have when after death they ascend to the heavens and are numbered with the angels in heaven!”


+ Elder Ephraim of Arizona, from the book ‘Counsels from the Holy Mountain: Selected from the Letters and Homilies of Elder Ephraim’ 

25 novembre 2020

Porter sa croix (s. Innocent)

 Prendre sa croix signifie tolérer tout sans se plaindre, même si les choses peuvent devenir désagréables. Par exemple, si quelqu'un vous a insulté, s'est moqué de vous ou vous a provoqué, supportez tout cela sans colère ni ressentiment. De même, si vous avez aidé quelqu'un et que cette personne, au lieu de vous montrer reconnaissante, a inventé des histoires trompeuses à votre sujet ou si vous vouliez faire quelque chose de bien mais n'avez pas pu le faire, supportez tout cela sans vous décourager. Un malheur vous est-il arrivé? Un membre de votre famille est-il tombé malade ou, malgré tous vos efforts et votre travail infatigable, avez-vous été victime d'échecs répétés? Une autre chose ou une personne vous a-t-elle opprimé? Supportez tout cela avec patience au Nom de Jésus-Christ. Ne vous considérez pas comme puni injustement, mais acceptez tout comme votre croix.

Saint Innocent d'Alaska





To take up your cross means to tolerate everything without complaining, regardless of how unpleasant things might become. For example, if someone has insulted you or laughed at you or provoked you, bear it all without anger or resentment. Similarly, if you helped someone and he, instead of showing gratitude, made up deceitful tales about you or if you wanted to do something good but were unable to accomplish it, bear it without despondency. Did some misfortune befall you? Did someone in your family become ill, or despite all your efforts and tireless labor did you repeatedly suffer failure? Has some other thing or person oppressed you? Bear all with patience in the name of Jesus Christ. Do not consider yourself punished unjustly, but accept everything as your cross.

+ St. Innocent of Alaska

24 novembre 2020

Le temps passe si vite, trop vite.. (s. Ignace)

 Le temps passe de plus en plus vite, et l'heure de notre entrée dans l'éternité approche. Profitez de vos jours sur terre pour vous y préparer. Une telle préparation dissipe les chagrins temporels et apporte une consolation, indiquant ainsi que cette préparation est bien une préparation à la béatitude.

Saint Ignace Brianchaninov





Faster and faster time passes, and the hour of our entrance into eternity draws nigh. Make use of your days on earth to prepare for this. Such preparation dispels temporal sorrows and brings consolation, thereby indicating that this preparation is indeed a preparation for blessedness.

+ Saint Ignatius Brianchaninov

23 novembre 2020

Est-ce ainsi que vous aimez Dieu? (s. Germain)

 Si nous aimons quelqu'un, nous nous souvenons toujours de lui et essayons de lui faire plaisir; jour et nuit, notre cœur est occupé par cette pensée. Est-ce ainsi que vous aimez Dieu? Vous tournez-vous souvent vers Lui, vous souvenez-vous toujours de Lui, Le priez-vous toujours et accomplissez-vous Ses saints Commandements? 

Saint Germain d'Alaska





If we love someone we always remember him and try to please him; day and night our heart is occupied with that object. Is that how you love God? Do you often turn to Him, do you always remember Him, do you always pray to Him and fulfill His holy commandments? 

+ St. Herman of Alaska