"Ô étrange Église Orthodoxe, si pauvre et si faible, qui se maintient comme par miracle à travers tant de vicissitudes et de luttes. Église de contrastes, à la fois si traditionnelle et si libre, si archaïque et si vivante, si ritualiste et si personnellement mystique.
Église où la perle de grand prix de l'Évangile est précieusement conservée, parfois sous une couche de poussière. Église qui souvent n'a pas su agir, mais qui sait chanter comme nulle autre la joie de Pâques."
P. Lev Gillet ("Un moine de l'Eglise d'Orient)

14 juin 2006

NE DEVIENS PAS GAY, TU FINIRAS TRISTE!

J'emprunte le titre à un ouvrage d'un prêtre catholique-romain, le p. Daniel-Ange

L'auteur est partiellement connu du lectorat Orthodoxe francophone par son ouvrage "L'Etreinte de feu : méditation autour de l'icône de Roublov", préfacé par le p. Boris Bobrinskoy (Institut Saint-Serge)

Voici un
triste "florilège" des événements récents. On ne peut que se dire qu'en effet, il faut avoir bien du vide au fond de son âme pour se comporter de la sorte. Ca fait plus pitié qu'autre chose. La quantité et longueur des textes, et le fait qu'il y ait mieux à faire, font que normalement, ayant déjà posté assez suite aux événements de Moscou.. mais voilà, l'Angleterre s'apprête à légiférer et à faire pression non seulement sur son Eglise Anglicane, mais aussi sur les autres, d'après cette même Eglise Anglicane (qui soutient le principe), pour forcer les bénédictions "nuptiales"... Hallucinant. Alors quelques voici quelques pages sombres qui en annoncent probablement d'autres pires encore, au rythme où l'Europe s'enfonce dans la boue. Kyrie eleison.

Realitatea TV – Ouverture sur le monde (Deschide lumea)
http://www.daily-news.ro/article_detail.php?idarticle=27033
L'édition d'hier du show sur Realitatea TV a mis l'accent sur la GayFest qui commence cette semaine à Bucarest. Une attention particulière a été donnée aux protestations du Patriarcat de Roumanie et à l'Eglise Orthodoxe de Roumanie contre ce mouvement, et en particulier contre la gay-parade qui aura lieu demain. Les représentants du Patriarcat de Roumanie ont tenu hier une conférence de presse pour exprimer l'absolue désapprobation face à cette marche organisée par les minorités sexuelles Roumaines dans les rues de Bucarest. Selon le communiqué de presse du Patriarcat, lu par Ciprian Campineanul, la parade qui aura lieu demain est "un danger pour la formation de la jeune génération." Le communiqué de presse a aussi loué l'importance de la vie de famille dans la conception et l'éducation des bébés. "La famille est la plus importante valeur à avoir été transmise de génération en génération et celle qui a tracé les traits les plus caractéristiques du peuple Roumain," dit cette déclaration. Campineanul a rajouté que l'Eglise ne condamnait pas les gens, mais le péché. "Dieu ne souhaite pas la mort du pécheur."
En même temps, le patriarcat blâme la Municipalité de Bucarest pour avoir autorisé la parade. "Il est impossible de décrire la manière dont, même avant l'entrée dans l'Union Européenne, les autorités s'empressent pour donner des autorisations à de telles événements qui offensent les sentiments de la majorité," dit-il.
D'après Campineanul, l'Eglise considère la gay-parade comme anti-constitutionnelle car elle enfreint une disposition de la Constitution qui interdit les manifestations publiques obscènes. "Cette sorte de défilé est une invitation déguisée adressée en particulier à la jeunesse et aux enfants qui n'ont pas la capacité de discernement, pour les amener à essayer ces expériences," a rajouté Campineanul.
Lundi, plusieurs organisations non-gouvernementales et d'autres personnes ont adressé une lettre au patriarcat demandant une prise de position officielle sur le sujet. Parmi eux, la Fondation Chrétienne George Becali. Ce dernier est arrivé au milieu de la conférence et a déclaré que la parade avait pour but de faire reconnaître les unions gays par le Parlement. Il dit qu'il faudrait un référendum national sur le sujet. "Quelqu'un a affirmé – je ne citerai pas de nom – que les homosexuels représenteraient 20 % de la population Roumaine. Mon opinion est qu'il n'y en a qu'un pour mille." Apprenant que l'Eglise pourrait aussi proposer la tenue de ce référendum, Becali a déclaré qu'il était prêt à payer pour cela, et donner "de 2 à 5 millions de dollars."

Simona Gherghe, rédactrice des nouvelles à Realitatea TV, était présente en studio pour commenter la déclaration du patriarcat. Elle a dit que le problème du mariage des gays a généré nombre de terribles discussions dans d'autres pays d'Europe, pas seulement en Roumanie. Elle a rajouté que l'an dernier, lorsque la première parade a été organisée à Bucarest, les officiels du gouvernement ont exprimé leur désaccord sur le fait que la Municipalité avait initialement interdit cette organisation.

Les autorités roumaines poussées à interdire la marche pour les gays
http://www.daily-news.ro/article_detail.php?idarticle=27022
Otilia Haraga
otilia_haraga@daily-news.ro

Un groupe Chrétien de droite a déposé jeudi une plainte légale pour faire interdire la marche des gays planifiée pour cette fin de semaine, la décrêtant "obscène et asociale." L'influente Eglise Orthodoxe a aussi condamné cette marche.
La marche, prévue pour samedi, est un des événements de cette semaine de "gay pride" appelée GayFest, entamée début de semaine. Le festival prévoit aussi des débats sur les droits des gays, le mariage gay et des projections de films. Le groupe Chrétien, appelé Nouveaux Droits, a déposé ce jeudi une plainte auprès du tribunal de Bucarest pour faire interdire la marche, arguant "qu'il s'agit d'une manifestation destinée à provoquer, un comportement obscène et asocial." Les autorités ont déclaré qu'elles examineraient le recours le vendredi.
Hier encore, l'Eglise Orthodoxe de Roumanie, dont plus de 80% des 22 millions de Roumains sont membres, a condamné la marche. "C'est un affront à la moralité des institutions publiques, et un danger... pour la formation des jeunes," a dit le père Ciprian Campineanu, prêtre et porte-parole de l'Eglise, durant une conférence de presse.
Ce sera la 2ème gayparade dans ce pays anciennement communiste, qui a décriminalisé l'homosexualité en 2001 afin de mettre ses lois à niveau avec celles des pays de la Communauté Européenne. La Roumanie a aussi publié un décret interdisant la discrimination basée sur le sexe, l'âge, l'ethnie ou l'orientation sexuelle.
Dans un débat, mercredi, la communauté gay en Roumanie a plaidé pour la légalisation du contrat d'union civile pour homosexuel, une alternative qui ne forcerait cependant pas l'Eglise à tenir des offices religieux pour la cérémonie. Bien que l'adoption d'une telle variante présupposerait le changement de certaines lois, cela n'apporterait aucun changement dans le Code de la Famille et n'impliquerait aucun office religieux.
"En aucune manière, nous ne pensons à une manière de forcer l'Eglise à conduire des offices religieux pour les couples gay. Nous parlons strictement de la reconnaissance des éléments juridiques du mariage," a déclaré Romanita Iordache, président de l'Association Accept. En fait, durant le débat, il a été plusieurs fois souligné qu'il ne s'agissait pas de mariage tel que conçut de manière traditionnelle, mais d'un "partenariat civil qui pourrait être conclu de par la volonté de 2 personnes à vivre ensemble, avec des projets communs et une vie intime."
D'après Iustina Ionescu, conseillère juridique et membre de l'Association Accept, l'adoption de ces lois permettrait aux couples de même sexe d'avoir des droits de successions additionnels à ceux stipulés par testament, à contracter des crédits ensemble, et à ne pas être obligés à témoigner contre le partenaire si lui ou elle est sujet d'une enquête. "Cette loi amènerait avec elle de nombreux droits qui ne sont qu'actuellement accessibles aux couples hétérosexuels mariés," a-t'elle rajouté.
Quelque centaines de partisans des droits pour gay ont marché l'an dernier dans les rues de Bucarest. La police avait eu quelques échauffourées avec une douzaine de manifestants anti-gay qui s'étaient approchés de la marche, et certains avaient été arrêtés.
Une dépêche de l'AP [Associated Press] a été utilisée pour rédiger cet article.



Les participants de la "Parade de l'amour" profanent une église catholique-romaine à Saint-Petersbourg
01 Juin 2006, 12:00
http://www.interfax-religion.com/?act=news&div=1512

Saint-Petersbourg, 1er Juin, Interfax – Les Catholiques-romains de Saint-Petersbourg sont outrés par un événement qui a eu lieu samedi dernier, le
Jour de la Ville, sur le square de l'église de Sainte-Catherine d'Alexandrie.
"L'estrade élevée à l'insu de la paroisse Sainte-Catherine a été utilisée toute la nuit durant pour des danses répugnantes et pour des spectacles
vulgaires accomplis par des femmes nues et des travestis, qui ont insulté non seulement les sentiments des croyants qui venaient à l'office, mais aussi les très décents citoyens qui venaient avec leurs enfants aux festivités communales," déclare le site internet de la paroisse.
Les paroissiens ont dit que le tapage musical était tel qu(il fut impossible d'accomplir l'office du soir, un groupe de spectateurs ivres bloquant de plus le passage vers l'entrée principale de l'église.
"Les spectateurs de la soit-disante 'parade de l'amour', organisée par un club populaire chez les gay de Saint-Petersbourg, sans prévenir, entrèrent dans l'église et y semèrent la pagaille, brisant des bouteilles et faisant leurs "besoins naturels" sous le porche principal et dans l'entrée de la crypte de l'église," dit le rapport.
Les responsables paroissiaux ont déclaré que leur lieu sacré avait donc été profané et en ont imputé la responsabilité aux organisateurs du spectacle.


Fête de la ville, un spectacle famillial :

Les partisans du mariage gay célèbrent la défaite du Sénat US
Par Lisa Leff

Associated Press
SAN FRANCISCO – Les partisans du mariage gay célèbrent la défaite du Sénat au sujet d'un amendement constitutionel pour interdire de telles unions, et profitent de l'occasion pour avertir les conservateurs et le président Bush que les sentiments anti-gay n'influenceront pas les élections de novembre.
Lire la suite :
http://www.sptimes.ru/index.php?action_id=2&story_id=17850


Les activistes gay font une marche pour leurs droits en Pologne.
10/06/2006 - 18:31:20
http://www.breakingnews.ie/2006/06/10/story262811.html
Près de 3.000 personnes ont fait une marche pacifique à travers Varsovie, à l'occasion de la marche annuelle pour les droits des gays dans la capitale polonaise, un événement qui avait été marqué les années précédentes par des interdictions officielles et de la violence.
Les manifestants ont traversé le centre de Varsovie au milieu d'une forte présence policière, au son d'un vacarme musical et guidés par un camion portant une bannière indiquant "l'homophobie tue".
La Parade de l'Egalité arrive alors que s'accroît la voix des mouvements de revendications de droits pour les gays, se confrontant aux dirigeants conservateurs qui ont ouvertement dénoncé l'homosexualité.
En Pologne, l'homosexualité reste largement tabou, ainsi que dans toute la région, et les activistes se dressent contre la conviction largement partagée qu'il s'agit d'une perversion. La marche de cette année a attiré des partisans venus d'Europe Occidentale.
Farid Mueller, un élu des Verts au parlement régional d'Hambourg en Allemagne, a marché avec un groupe de plus d'une douzaine d'activistes en t-shirts verts.

Mueller a dit qu'il était préoccupé par ce gouvernement qui voudrait mener "une politique conservatrice concernant les droits d'une minorité, ce qui n'est pas une affaire privée ou interne à la Pologne."



Volker Beck était aussi à Varsovie, l'Allemand très connu et élu des Verts, qui avait été agressé par des jeunes nationalistes durant la marche pour les droits gay à Moscou le mois dernier.


"C'est la première fois dans cette partie de l'Europe que nous avons eu une telle joyeuse parade," a déclaré Beck à la foule à la fin de la marche
de samedi.L'ancien maire de Varsovie, Lech Kaczynski, à présent président du pays, avait refusé d'autoriser la parade en 2004 et 2005, disant que permettre aux homosexuels des démonstrations publiques menaçait la civilisation.
Malgré cela, l'an dernier, les manifestants avait défié l'interdiction – et s'étaient retrouvés confrontés aux opposants leur jetant oeufs et pierres – et la tentative d'arrêter la marche avait provoqué des critiques en Europe. Cette année, les autorités ont accordé la permission pour l'événement.
Un groupe de jeunes de droite, d'un petit parti de la coalition gouvernementale, a appelé à une contre-manifestation, expliquant leur souci pour l'ordre public.

"Nous n'acceptons pas d'être poussés dans un ghetto," a déclaré une des marcheuse, Ania Kurowicka, une étudiante de 21 ans à l'université de Varsovie. "Nous ne voulons pas être publiquement taxés de déviants, de malades ou de criminels," a-t'elle rajouté. "Nous ne voulons pas que des jeunes pensent qu'il est acceptable de nous jeter des pierres parce que nous sommes différents."


RSS www.lesoir.be
Défilé gay à Varsovie
Environ 3.000 personnes ont défilé à Varsovie pour revendiquer l'égalité des droits pour les homosexuels, une question qui suscite la controverse quand ce n'est pas des actes de violence en Pologne. Le défilé a eu lieu dans le calme mais en présence d'une forte présence policière. On pouvait lire sur la banderole placée sur le camion de tête: "L'homophobie tue." Ce défilé avait lieu alors que le mouvement gay prend de l'ampleur dans un pays dont la droite conservatrice au pouvoir dénonce ouvertement l'homosexualité. by internet@lesoir.be (Avec les rédactions du Soir en ligne, du Soir, d’AFP, d’AP et de Belga) on 10/06/2006 21:11Read more | Open in browser

L'intolérance en Pologne ciblée par le Parlement
Le Parlement européen appelle l'Union européenne à réagir à la montée générale de l'intolérance, notamment en Pologne, dans une résolution consacrée à la violence raciste et homophobe en Europe. Il estime que l'UE devrait exprimer sa préoccupation et aborder le problème de la participation au gouvernement de la Ligue des familles polonaise, dont les dirigeants incitent les citoyens à la haine et à la violence. Le Parlement demande également à la Commission de vérifier si les actions et déclarations du ministre polonais de l'Education sont conformes à l'article 6 du traité sur l'Union européenne, relatif au respect des droits fondamentaux. by internet@lesoir.be (Avec les rédactions du Soir en ligne, du Soir, d’AFP, d’AP et de Belga) on 15/06/2006 15:30


L'Angleterre envisage de forcer légalement le clergé à bénir les "mariages" gays. Eventuellement aussi le clergé d'autres Eglises qu'Anglicane. Martyrs Chrétiens en vue.

L'Eglise "pourrait être forcée à bénir les mariages gays"
Par Jonathan Petre
(10/06/2006)
http://www.telegraph.co.uk/
Les nouvelles propositions du gouvernement sur l'égalité pourrait obliger le clergé à bénir les "mariages" homosexuels ou se retrouver poursuivi en justice, a annoncé hier l'Eglise d'Angleterre.
Il appert que les dispositions proposées pourraient ébranler l'enseignement officiel et forcer les Chrétiens à agir contre leurs convictions religieuses.
Les Règles sur l'Orientation Sexuelle (Dispositions pour les Biens et Services) vont rendre les discriminations sur base de l'orientation sexuelle illégales, de la même manière que ce l'est pour la race ou le sexe.
Le but est de protéger les homosexuels et les lesbiennes contre le refus de "biens, accès à des installations et services" sur base de leurs préférences sexuelles.
Elles ont été rédigées après que des couples homosexuels se soient plaints de s'être vus refuser des chambres d'hôtel.
Mais l'Eglise a dit dans sa réponse officielle à la consultation que les règles pourraient avoir un sérieux impact sur les organisations Chrétiennes et pourraient élever les droits des homosexuels au-dessus de ceux de la religion.

A moins que des exemptions ne soient consolidées, les centres Chrétiens qui désapprouvent le comportement homosexuel pourraient être forcés à louer des chambres à des groupes gays et les associations Chrétiennes de charité pourraient voir leur financement public arrêté si elles ne se plient pas aux règles.
Les écoles de la foi pourraient être forcées à enseigner que l'homosexualité a la
même valeur que le mariage hétérosexuel, et si les ministres de la religion ne sont pas convenablement protégés, ils pourraient encourir des sanctions légales pour avoir accompli leur devoir.
La semaine dernière, l'évêque de Rochester, le rt rev. Michael Nazir-Ali, a dit que plusieurs des principales foi dans le pays pourraient rencontrer de "sérieuses difficultés" avec les règles envisagées.



19 Janvier 2006: (en anglais) les mariages gay pour prêtres sont "non-bibliques"
http://www.telegraph.co.uk/
22 Décembre 2005: (en anglais) fierté gay ou alliance impie?
http://www.telegraph.co.uk/


Le Conseil de l'Archevêque publie une réponse à la consultation sur la discrimination pour cause d'orientation sexuelle
9 Juin 2006
[...] "Les dirigeants de l'Eglise ont accueilli favorablement les étapes franchies ces dernières années pour combattre tout préjudice, pour rejeter la violence homophobe et pour créer de nouvelles protections légales. L'extension proposée au Equality Act via ces règles est une partie importante de ce processus." [...]
Lire l'intégralité (en anglais) sur le site officiel de l'Eglise Anglicane :
http://www.cofe.anglican.org/news/pr6006.html

Ce n'est pas la première fois qu'en pays Anglo-Saxon, la loi est utilisée en faveur des gays et contre l'Eglise. En 2002, au Canada, le député homosexuel Svend Robinson a tenté de faire introduire une loi (C-250) interdisant toute publication négative envers les homosexuels, notamment certains passages de la Bible! Les défenseurs des libertés civiles n'ont réussi qu'à faire atténuer cette législation
liberticide, contraire à la plus élémentaire liberté de conscience. Car, après amendements, cette loi a été entérinée au Sénat canadien en mai 2004.
http://sen.parl.gc.ca/

http://sen.parl.gc.ca/
http://www.parl.gc.ca/

Heureusement, ils ne gagnent pas contre la Vie à tous les coups.

Le gouvernement Australien fait annuler une loi locale pour le mariage gay
http://archives.tcm.ie/breakingnews/2006/06/13/story263088.asp
13/06/2006 - 07:23:41
Le gouvernement Conservateur du premier ministre John Howard a invoqué les pouvoirs spéciaux pour invalider une loi régionale qui avait été la première en Australie donnant reconnaissance légale aux relations entre personnes de même sexe.
Le Australian Capital Territory, qui comprend la capitale nationale, Canberra, avait été le mois dernier le premier des 6 états et 2 territoires d'Australie à reconnaître légalement les relations gays et lesbiennes.
La nouvelle loi établissait une relation domestique – distincte du mariage – par laquelle les couples de même sexe recevaient les mêmes droits que les partenaires hétérosexuels.
Les officiels de la coalition de centre-droit d'Howard, qui ont amendé les lois nationales sur le mariage en 2004 pour s'assurer que seul un homme et une femme pourraient se marier – se sont opposés à cette loi, disant qu'elle légalisait effectivement le mariage gay.
Le ministre de la Justice Philip Ruddock a dit que le gouvernement avait fait usage de son pouvoir sur les territoires, qui ont leur propre parlement, afin d'invalider la loi. Cette mesure d'autorité est rarement utilisée.
"L'ordonnance de relations civiles ACT a été rejetée," a dit Ruddock aujourd'hui à Canberra.
"Cela signifie, dans les faits, que les amendements législatifs introduits pour établir un arrangement civil pour les relations de même sexe et les autres dans l'ACT n'auront plus force de loi."

A lire aussi :
Roumanie : l’Eglise désapprouve la "gay-pride"
http://www.orthodoxie.com/2006/06/roumanie_leglis.html

77% des Russes approuvent l'interdiction de la Gayparade, 14% sans opinion. Seul 9% sont contre l'interdiction de la manifestation, et mais pas pour les gays pour autant. Lire l'analyse complète de Novosti, ce 9 juin 2006: http://fr.rian.ru/society/20060609/49297262.html

Lire l'avis heureusement très nuancé du nouveau commissaire du Conseil de l'Europe pour les droits de l'homme, Thomas Hammarberg, qui ne condamne pas les interventions policières méritoirement musclées contre les fauteurs de trouble, tout en regrettant l'interdiction de la parade http://fr.rian.ru/society/20060605/49092134.html

Et des lecteurs Occidentaux, qui ont découvert auprès de cette agence de presse Russe en ligne, Novosti, un espace de liberté d'expression qui leur est désormais interdit en Europe occidentale.. pour peu qu'ils ne se soumettent pas aux diktats de la "pensée" unique...

"Nous sommes des millions et des millions en UE à nous réjouir de ce que la Russie tienne bon en face du déferlement..." lire la suite..
http://fr.rian.ru/letters/20060601/48911778.html

"Ne vous laissez pas pourrir par les moeurs de l'Europe de l'Ouest. Ici le sens moral a disparu..." lire la suite..
http://fr.rian.ru/letters/20060605/49080917.html


Je vous en parlerai bientôt, de cet excellentissime ouvrage du p. Joseph Huneycutt (Antiochien, Houston, TX)
"One flew over the onion dome". Titre étrange pour une véritable perle. Je souscris sans réserve à tous les qualificatifs exprimés en 4ème de couverture!

Sur le sujet, voici déjà un extrait que je traduis "au vol". Il montre la différence abyssale entre la Foi Chrétienne, qui est accueil du malade pour lui proposer le Médecin (le Christ), les Remèdes (les Sacrements de l'Eglise, instaurés par le Christ), et la vie selon l'esprit du monde, dans laquelle se sont perdues les Eglises séparées du tronc apostolique.
Le vrai chemin, c'est de mener le malade au Médecin, et ne pas le laisser végéter dans sa maladie, ou pire, lui faire croire que tout va bien. Le Christ nous appelle à haïr le mal, à combattre celui dont provient le mal, à savoir le Démon et ses armées. Mais à être miséricordieux, pleins de compassion pour toutes celles et tous ceux qui sont victimes des artifices du Démon. Voilà LA vraie, l'unique voie. Tout le restant, c'est faire l'oeuvre du Démon, qui est père du mensonge (Jean 8,44).

Chapitre 6 : Bagages et combats des convertis
Pages 46-47 : sexualité.
"Les Américains [& Européens] se sont joyeusement empressés de dévaler une périlleuse pente glissante au cours de ces 50 dernières années. Le "Rapport Kinsey" dans les années 1950, l'introduction de la pilule contraceptive dans les années 1960, la révolution sexuelle, l'ère drogue & disco des années 1970, la diffusion du SIDA dans les années 1980, la propagande homosexuelle des années 1990, et en général, l'abandon massif de la maîtrise de soi et des règles morales au cours des 20 dernières années nous ont amené dans une fosse septique de corps enchevêtrés et d'esprits embrouillés. Cette insanité perverse a infecté nombre de gens qui prétendent être Chrétiens.
Un jour, un prêtre m'a parlé d'un homme qui était venu lui demander comment devenir Orthodoxe. Le prêtre lui répondit : "Ok, nous devons parler de Qui est le Christ, qu'est l'Eglise, que sont les Sacrements , .."
L'homme l'interrompit en disant "je suis homo." Le prêtre dit, "Ok. Mais si vous voulez devenir Orthodoxe, nous devons parler de Qui est le Christ, qu'est l'Eglise, que sont les Sacrements..."
"Mais merde! Vous ne m'avez pas entendu? Je vous ai dit que je suis homo!"
"Je vous ai entendu", répondit le prêtre. "Mais si vous voulez devenir Orthodoxe, nous devons parler de Qui est le Christ, qu'est l'Eglise, que sont les Sacrements."
En larmes, l'homme expliqua au prêtre que les autres pasteurs lui avaient soit dit que cela n'avait pas d'importance, soit de ficher le camp! Cela prit plusieurs années à cet homme pour devenir Orthodoxe, mais encore 10 ans de plus pour devenir chaste. Il déclara qu'il n'aurait jamais pu y parvenir sans l'aide du Christ, de l'Eglise, et des Sacrements."

Lc 15,10:
"Ainsi, vous dis-Je, il y a de
la joie parmi les Anges de Dieu pour
un seul pécheur qui se repent..."

Aucun commentaire: