"Ô étrange Église Orthodoxe, si pauvre et si faible, qui se maintient comme par miracle à travers tant de vicissitudes et de luttes. Église de contrastes, à la fois si traditionnelle et si libre, si archaïque et si vivante, si ritualiste et si personnellement mystique.
Église où la perle de grand prix de l'Évangile est précieusement conservée, parfois sous une couche de poussière. Église qui souvent n'a pas su agir, mais qui sait chanter comme nulle autre la joie de Pâques."
P. Lev Gillet ("Un moine de l'Eglise d'Orient)

07 septembre 2006

Enseignement de la culture orthodoxe à l'école : qui est contre, et les résultats positifs

L'Eglise de Russie exhorte à ne pas confondre les cours de culture orthodoxe de base avec l'instruction religieuse.
http://www.interfax-religion.com/?act=news&div=1947
Moscou, 06 Septembre 2006, 13:02, Interfax – Le patriarcat de Moscou fait remarquer que le cours de "culture orthodoxe de base" est une discipline culturelle, non pas un sujet religieux, et il insiste sur le besoin d'y former les instituteurs.
"Dans ce cours, l'Orthodoxie sera étudiée en tant que base de la culture russe. Est-il superflu pour toute personne éduquée d'en savoir au sujet de la Trinité d'Andrei Roubleev ou sur le chevalier représenté sur l'emblème de Moscou, ou de comprendre ce qu'Ivanov a exactement peint dans son Apparition du Christ au peuple?", a demandé le p. Mikhail Dudko, responsable pour les relations entre Eglise et société dans le département des affaires ecclésiales externes du Patriarcat de Moscou.
Pour lui, on peut en dire de même à propos de l'étude de l'iconographie, de l'architecture et
de la musique ecclésiale, comme le rapporte ce mercredi l'hebdomadaire Argumenty I Fakty.
"En effet, ce sont des composantes de ce qui est devenu la culture russe, et elle est mondialement réputée en ces domaines!" insiste le prêtre.
En même temps, il a fait remarquer la problématique de l'enseignement de cette nouvelle discipline, et a ajouté qu'il "y avait quelque chose à faire en la matière".
"Je suis sérieusement préoccupé par le problème du personnel enseignant. Je pense que les personnes auxquelles il faudrait faire appel sont les diplômés des département de théologie des universités séculières et les spécialistes qui sont diplômés des institutions d'éducation Orthodoxe, et même du clergé. Pourquoi pas, s'il on ne fait pas de propagande religieuse en classe?" remarqua le p. Mikhail.
Il a aussi dit qu'il y avait déjà une décennie d'expérience de l'enseignement de la culture orthodoxe de base dans certaines régions de Russie, et nulle part cette discipline n'avait causé de tensions inter-religieuses, et "tant les enfants que les parents lui ont fait bon accueil."

*-*-*-*-*
Qui est contre? Les drogués, les délinquants, les débauchés, et tout ce qui est contre la nature
*-*-*-*-*
Les opposants à la "culture orthodoxe de base" demandent la légalisation de la marijuana
http://www.interfax-religion.com/?act=news&div=1952
Moscou, 06 Septembre 2006, 17:14, Interfax – Les Radicaux Russes, un mouvement social qui a organisé mardi une manifestation contre l'enseignement de la culture orthodoxe de base à l'école, demande la légalisation de la marijuana.
"Les drogues dites douces devraient être légalisées et placées sous le contrôle de l'Etat, qui devrait retirer ce commerce des trafiquants de drogue, le retirer du marché noir, et donc retirer le trafic de la marijuana hors des toilettes scolaires," a déclaré Nikolay Khramov, secrétaire du mouvement, lors d'une entrevue avec un journaliste d'Interfax durant la manifestation.
A son avis, les drogues dites douces devraient être soumises aux mêmes normes de régulation que celles existant aujourd'hui "pour des substances bien plus dangereuses comparées au cannabis, comme la vodka et le tabac."

Le moindre danger provenant du cannabis, affirme Khamov, "est confirmé par nombre de recherches," et le mouvement des Radicaux Russes "essaye de diffuser l'information à cet égard" via plusieurs sites internet.
"Le combat pour la légalisation des drogues douces est un de nos domaines d'action," a insisté le dirigeant de l'organisation.
Commentant cet enseignement de la culture orthodoxe de base dans les écoles russes, il a déclaré que "la religion sous n'importe laquelle de ses formes ne peut pas être enseignée dans les écoles publiques ou financée par des fonds publics, qu'ils soient fédéraux ou régionaux. Cela devrait être enseigné dans les écoles privées ou dépendant d'église, où les parents sont prêts à payer pour ça."
En même temps, Khramov reconnaît le besoin d'enseigner "l'histoire de la culture mondiale, y compris ses aspects religieux, mais pas d'un point de vue religieux. Cela ne devrait pas refléter la position du patriarcat ou d'un comité Musulman ou de la synagogue ou de n'importe qui. Ce devrait être un cours séculier."
"Le problème est que la 'culture orthodoxe de base' n'est pas un cours séculier. Il est plus que probable que le tristement célèbre livre de Borodina sera utilisé pour l'enseigner, et c'est déjà clair," Khramov est certain "que l'enseignement sera ceci : aimez et craignez le curé, les autorités et le Tsar!"

Les activités du mouvement gay se joignent à la manifestation contre l'enseignement de la culture orthodoxe de base
http://www.interfax-religion.com/?act=news&div=1953
Moscou, 06 Septembre 2006, 17:36, Interfax – Une dizaine de membres de l'organisation "Non à la Violence", qui milite pour des droits pour les minorités sexuelles, ont prit part à l'action de protestation contre l'enseignement de la culture orthodoxe de base en Russie, action qui a eu lieu mardi sur le square Novo-Pushkin.
"Ces gens sont pour le respect des droits des LHBT (lesbiennes, homosexuels, bisexuels et transsexuels), un groupe en Russie qui prétend l'ouverture des minorités sexuelles," écrit ce mercredi gayrussia.ru, site internet du mouvement gay russe.
Ce site internet rapporte que l'action de protestation a eu comme résultat premier l'opportunité pour ses activistes de "manifester librement leur protestation contre l'extrême conservatisme et homophobie des Orthodoxes."
Un des membres de "Non à la Violence" a parlé dans une entrevue sur TV Channel 1 contre "la cléricalisation" des écoles et de la société en Russie, et a décrit l'Eglise Orthodoxe de Russie comme étant "une structure extrêmement réactionnaire, homophobe et même xénophobe." Une preuve de ceci, selon son opinion, c'est la protestation du clergé contre leur intention de faire une parade gay à Moscou en mai dernier.

*-*-*-*-*

Et pourtant, c'est utile, cet enseignement.. Les "anti" devraient aller en suivre des cours de rattrapage, ils sauraient de quoi ils causent, au moins..

*-*-*-*-*
Plus le moindre adolescent en problème avec la police après 2 ans d'enseignement de la culture orthodoxe de base à Belgorod.
http://www.interfax-religion.com/?act=news&div=1955
Moscou, 07 Septembre 2006, 11:44, Interfax – L'enseignement de la culture orthodoxe de base est crédité d'avoir eu un effet bénéfique pour les adolescents à problème dans la région de Belgorod.
Une officielle de l'éducation régionale, Svetlana Kalashnikova, dit que l'année académique à l'école de l'orphelinat de Shebekino s'est ouverte par une prière spéciale.
"Il y a quelque 150 enfants à problèmes dans l'école. Mais depuis 2 ans qu'ils étudient la culture orthodoxe de base, cours facultatif, pas une seule arrestation n'a été enregistrée par la police. Est-ce que cela ne vous suggère rien?" a demandé Kalashnikova
dans une entrevue publiée par l'hebdomadaire Trud-7.
De plus, a-t'elle ajouté, dans toutes les écoles de Belgorod dans lesquelles la culture en question a été enseignée comme cours facultatif depuis maintenant 8 ans, les enseignants ont dit que le comportement des enfants s'était grandement amélioré.

*-*-*-*
dans le même ordre d'idées :

Alexis II prône l'éducation religieuse face à la menace du terrorisme et de l'extrémisme
MOSCOU, 7 septembre - RIA Novosti. Le patriarche Alexis II, primat de l'Eglise orthodoxe russe, a une nouvelle fois vanté jeudi les mérites de l'éducation religieuse pour prévenir l'extrémisme et le terrorisme.
lire la suite :
http://fr.rian.ru/society/20060907/53628091.html

Aucun commentaire: