"Ô étrange Église Orthodoxe, si pauvre et si faible, qui se maintient comme par miracle à travers tant de vicissitudes et de luttes. Église de contrastes, à la fois si traditionnelle et si libre, si archaïque et si vivante, si ritualiste et si personnellement mystique.
Église où la perle de grand prix de l'Évangile est précieusement conservée, parfois sous une couche de poussière. Église qui souvent n'a pas su agir, mais qui sait chanter comme nulle autre la joie de Pâques."
P. Lev Gillet ("Un moine de l'Eglise d'Orient)

08 novembre 2006

Les saints Archanges


D'après "The Archangels"
http://home.it.net.au/~jgrapsas/pages/archangels.htm
Commémorés le 8 Novembre

Les Anges ont été créés en tant que messagers de Dieu. Les Écritures révèlent que Dieu a créé 9 ordres d'Anges : Séraphins, Chérubins, Trônes, Dominations, Principautés, Puissances, Vertus, Archanges et Anges. De cet ordre proviennent les Archanges familiers, Michel, Gabriel et Raphaël. Et aussi l'ange déchu, Lucifer. Avant d'exposer les rôles de 2 d'entre ceux qui ont eu le rôle le plus éminent avec l'homme dans le plan divin de l'univers, il est nécessaire de citer celui qui a été à la source du mal dans notre monde, avec qui les autres, divins et mortels, ont dû lutter au cours des siècles depuis la nuit des temps.
Lucifer, dont les ambitions étaient une déformation du plan de Dieu, nous est connu en tant
qu'ange déchu, que l'on nomme par plusieurs autres noms qui sont Satan, Belial, Beelzebuth et le Diable. Exclu depuis son expulsion du Paradis, cette force du mal a été l'épine dans le côté de l'humanité et selon toutes probabilités est responsable des misères que le Christianisme a tenté d'éliminer à travers le monde.

Aux yeux de l'Église Orthodoxe Grecque, l'Archange Michel est un personnage remarquable; il est dépeint dans nombre de maisons de culte sur une Icône qui se trouve toujours à gauche de l'iconostase, où il est représenté en tant que gardien du Paradis d'où Adam et Ève furent chassés. Sur certaines Icônes, on le voit avec une épée de flammes, en tant que symbole de la justice qui appela à chasser Adam et Ève hors du Jardin d'Eden après qu'ils soient tombés victimes de Satan, qui était sous la forme d'un serpent.
Entre autres choses, c'est l'Archange Michel qui fut envoyé par Dieu pour annuler l'ordre de Dieu Lui-même envers Abraham, demandant à ce dernier de lier et de sacrifier son propre fils Isaac. L'Archange Michel fut aussi le messager qui mit Lot en garde et l'avertit de fuir hors des cités perverties de Sodome et Gomorrhe.
On voit aussi d'autres manières de l'implication de l'Archange Michel auprès de l'humanité, comme sa protection de Jacob contre la colère de son frère Esau dans une question d'héritage pour laquelle il y a des tribunaux de nos jours. Les Écritures nous rapportent aussi que c'est Michel qui lutta contre le Démon pour l'âme de Moïse suite à la mort du fondateur de la nation d'Israël. Le Diable avait basé sa prétention sur l'âme du grand Moïse en se basant sur le fait que Moïse avait tué un Égyptien avant l'Exode, mais la défense du personnage monumental de la Bible par Michel sauva l'âme de Moïse des griffes de Satan.
Nous apprenons ensuite que c'est Michel qui se tient auprès de Josué durant sa première rencontre avec ses ennemis sur la terre de Canaan. Mentionné à plusieurs reprises dans le Nouveau Testament, dans lequel sa haute position est reconnue, il existe nombre de récits
rapportant nombreux miracles qui sont attribués aux oeuvres de Michel, au rang desquels il y a le changement du court d'un fleuve en un lieu appelé Chonais, en Asie Mineure.
Les nombreux miracles de Michel sont commémorés par l'Église chaque année le 6 septembre.
En regardant à l'extrémité opposée de l'iconostase, on trouve l'Icône de saint Gabriel, semblant être une sentinelle jumelle de celle de Michel pour veiller sur l'humanité. Le nom de Gabriel est synonyme de rédemption, en particulier depuis qu'il a été choisit pour être envoyé par Dieu pour apporter la nouvelle galvanisante à la Vierge Marie, comme quoi elle allait devenir la Mère de Dieu. Ce qui amena un changement dans le court de l'histoire et apporta la promesse de la délivrance de l'homme à travers Jésus-Christ. A sa gauche, on trouve le symbole de la culpabilité, et à sa droite, celui du Salut, et entre les 2, on peut voir les grands spirituels inspirants qui ont tissé un tissus solide pour revêtir toute l'humanité et la préservé d'être exposée à ce qui menace la vie.
Peu sont conscients des missions de ces saints moins connus et pas aussi souvent mentionnés, en dehors de Michel et Gabriel et du déchu. Rares sont les mentions des autres, mais on pourrait découvrir bien des choses à propos de leurs responsabilités telles qu'ordonnées par Dieu en étudiant consciencieusement les Écritures, ce que le lecteur moyen rate de faire à cause de ce qui est considéré comme plus intéressant ou captivant. Gabriel est principalement mentionné dans le Livre de Daniel, mais il y en a d'autres qui ont été mentionnés qu'on pourrait retrouver avec considérablement plus d'attention.
[..]
*-*-*-*-*-*-*-*

"The Orthodox Faith" par le Protopresbytre Thomas Hopko, "Doctrine - Vol. I"
Disponible sur le site internet de l'Orthodox Church of America http://www.oca.org

En plus du visible, de la Création physique, il y a un monde invisible créé par Dieu. La Bible l'appelle parfois "les cieux" et en d'autres endroits elle y fait référence en disant "au-dessus des cieux." Quelle que soit sa description symbolique dans les Saintes Écritures, le monde invisible n'est définitivement pas une partie du monde physique, de l'univers matériel. Il n'existe pas dans l'espace; il n'a pas de dimensions physiques. Et dès lors il ne sait pas être localisé, et il n'a pas un "endroit" où il pourrait être "atteint" en voyageant à travers les galaxies des "lieux" spatiaux, localisables, de l'univers physique créé.
Cependant, le fait que le monde créé invisible soit purement spirituel et qu'on ne puisse le découvrir sur une carte des espaces matériels créés ne le rend pas moins réel ou moins véritablement existant. La création invisible existe en tant que différente de l'univers matériel créé et, bien sûr, en tant que totalement différent de l'Incréé, de l'absolument super-divine existence du Dieu Incréé. La réalité invisible créée consiste dans les armées des puissances incorporelles, généralement – et quelque peu erronément – appelés les Anges.

Les Anges
Les Anges (ce mot signifiant littéralement "messagers") ne sont, stricto sensu, qu'un des rangs des puissances incorporelles du monde invisible.
D'après l'Écriture et la Tradition Orthodoxes, il y a 9 rangs de puissances incorporelles ou Hôtes (Sabaoth signifiant littéralement "armées" ou "choeurs" ou "rangs"). Ce sont les Anges, Archanges, Principautés, Puissances, Vertus, Dominations, Trônes, Chérubins et Séraphins. Ces derniers sont décrits comme offrant continuellement adoration et gloire à Dieu dans l'incessante et toujours éclatante clameur de Saint! Saint! Saint! (Isaïe 6,3; Apocalypse 4,8). Ceux qui sont au milieu de la liste sont peu connus des hommes alors que les Anges et Archanges sont vus comme étant les ouvriers actifs, les guerriers et les messagers du Seigneur [Yahweh] en ce monde. Donc, les Anges et les Archanges sont vus en lutte contre le mal spirituel et pour être intermédiaires entre Dieu et le monde. Ils apparaissent sous diverses formes aux hommes, tant dans l'Ancien que dans le Nouveau Testament, de même que dans la vie de l'Église.
Les Anges sont ceux qui apportent la puissance et la présence de Dieu et qui sont les messagers de Sa parole pour le Salut du monde. Les plus connus des Anges sont Gabriel (dont le nom signifie littéralement "homme de Dieu"), porteur de la bonne nouvelle de la naissance du Christ (Daniel 8,16; 9,21; Luc 1,19-26), et Michel (dont le nom signifie littéralement "qui est
comme Dieu?"), le chef guerrier des armées spirituelles de Dieu (Daniel 11,13; 12,1; Jude 9; Apocalypse 12,7).
En général, les apparences des puissances incorporelles sont décrites par les hommes de manière physique ("aux 6 ailes", "aux multiples yeux"; ou "sous la forme d'un homme"). Cependant, il doit être clairement compris que ce ne sont tout au plus que des descriptions symboliques. Par nature et par définition, les Anges n'ont pas de corps et n'ont pas la moindre propriété matérielle. Ils sont strictement des êtres spirituels.

Esprits mauvais
En plus des puissances spirituelles créées qui font la volonté de Dieu, il y a, d'après la foi Orthodoxe, ceux qui se rebellent contre Dieu et font le mal. Ce sont les démons ou diables (ce qui signifie littéralement ceux qui "déchirent" et détruisent) qui sont aussi connus tant dans l'Ancien que dans le Nouveau Testament, de même que dans la vie des saints de l'Église.
Satan (dont le nom signifie littéralement l'ennemi ou l'adversaire) est un nom propre pour le diable, le chef des esprits mauvais. Il est identifié au serpent symbole de Genèse 3 et comme le tentateur tant de Job que de Jésus (Job 1,6; Marc 1,33). Il est qualifié par le Christ de trompeur et menteur, "père du mensonge" (Jean 8,44) et "prince de ce monde" (Jean 12,31; 14,30; 16,11). Il est "tombé des cieux" ensemble avec ses mauvais anges pour avoir combattu Dieu et Ses serviteurs (Luc 10,18; Isaïe 14,12). C'est ce même Satan qui "entra en Judas" pour accomplir la trahison et la destruction du Christ (Luc 22,3).
Les Apôtres du Christ et les saints de l'Église connaissaient par expérience directe la puissance de Satan contre l'homme, dans le but de détruire l'humanité. Ils savaient de même l'absence de pouvoir de Satan et sa propre destruction finale lorsque l'homme est avec Dieu, remplit du Saint Esprit du Christ. D'après la doctrine Orthodoxe, il n'y a pas de voie moyenne entre Dieu et Satan. En fin de compte, à un moment ou un autre, l'homme est soit avec Dieu ou soit avec le diable, servant l'Un ou l'autre.
La victoire finale appartient à Dieu et à ceux qui sont avec Lui. Satan et ses anges finiront détruits. Sans cette reconnaissance – et plus encore – l'expérience de cette réalité du combat spirituel cosmique (Dieu et Satan, les bons Anges et les mauvais anges), nul ne peut vraiment être appelé un Chrétien Orthodoxe, un qui regarde et vit en accord avec les plus profondes réalités de la vie. Il est aussi nécessaire de clairement rappeler que le diable n'est pas un "gentleman en costume rouge" ni quelqu'autre sorte de tentateur au physique grossier. C'est un esprit subtil, intelligent, qui agit essentiellement par tromperie et par actions cachées, ayant comme plus grande victoire à son actif que l'homme ne croit plus en son existence et en sa puissance. Donc, le diable n'attaque de plein fouet que ceux qu'il ne sait pas tromper d'une autre manière : Jésus et les plus grands saints. Pour la plus grande partie de sa guerre, il n'est que trop content de demeurer caché et d'agir par des méthodes et des moyens indirects.

"Soyez sobres, veillez. Votre adversaire, le diable, rôde autour de vous comme un lion rugissant en quête d'une proie à dévorer" (1 Pierre 5,8).

"Revêtez l'armure de Dieu pour être à même d'affronter les ruses diaboliques; car ce n'est pas contre des hommes de chair et de sang que nous avons à lutter, mais contre les Principautés, contre les Puissances, contre les Princes de ce monde ténébreux, contre les forces spirituelles du mal (répandues) dans les airs" (Éphésiens 6,11-12).

*-*-*-*-*-*-*-*

"Priez les Anges qui nous sont donnés comme gardiens."
Saint Ambroise de Milan

Prière à votre Ange Gardien :
"Ô Ange du Christ, saint gardien et protecteur de mon âme et de mon corps, pardonne-moi tout ce en quoi je t'ai offensé chaque jour de ma vie, et protège-moi de toute influence et tentation du démon. Afin que je n'afflige plus jamais Dieu par le moindre péché. Prie le Seigneur pour moi afin qu'Il me rende digne de la grâce de la Toute Sainte Trinité, et de la très sainte Mère de Dieu, et de tous les Saints. Amen."


http://listserv.goarch.org/scripts/wa.exe?A2=
*****************************
BRINS DE SAGESSE DE CE JOUR

"Lorsque le premier ordre des anges a chuté de la gloire angélique et qu'ils sont devenus les démons, les 9 autres se sont fait humbles et ont adoré la Toute Sainte Trinité, et sont restés à leur place et se sont réjouis à jamais. Nous aussi, mes frères, nous devons réfléchir à quelle mauvaise chose l'orgueil est – à savoir qu'il a fait chuter le démon de la gloire angélique et qu'il brûlera à jamais en Enfer – et à quel point l'humilité garde les Anges aux Cieux, et ils s'y réjouissent perpétuellement dans la gloire de la Sainte Trinité. Dès lors, mes frères, évitons
l'orgueil, parce que c'est le premier fils du démon, et c'est un chemin qui mène à l'Enfer; soyons humbles, parce que c'est angélique, c'est le chemin qui mène au Paradis."
Saint Cosmas d'Étolie

"A chaque fois que nous entrons dans l'église et nous approchons des Mystères célestes, nous devrions nous approcher en toute humilité et crainte, tant à cause de la présence des puissances angéliques que par révérence due à l'offrande sacrée; car comme il est dit que les Anges se sont tenus auprès du corps du Seigneur lorsqu'Il gisait dans la tombe, ainsi nous devons croire qu'ils sont présents dans la célébration des Mystères de Son très sacré Corps au moment de la Consécration."
Saint Bède le Vénérable.

---------------------------------------------------

-- TESTEZ VOTRE Q.I. ORTHODOXE :

Les enseignements de notre précieuse Foi Chrétienne Orthodoxe nous présentent une multitude de témoins qui ont été fidèles au Christ et à Son Église. C'est une chose merveilleuse que d'étudier la vie des Saints parce qu'ils sont une inspiration pour vivre la Vie en Christ. Au cours des prochaines semaines, je vous citerai plusieurs saints, ou hymnes, et vous demanderai de remplir les espaces vides avec les paroles exactes. Voyons-voir comment vous vous en tirerez...

Question : Comment "l'Ange qui est près de nous" se sent lorsque nous "nous privons des soins
des Saints Mystères et de la réception de la Sainte Communion?"

Réponse au choix :
1. Inutile et non-reconnu
2. Les Anges n'ont pas se sentiments
3. Indifférent et insensible
4. Bouleversé et indigné

(Bonne réponse plus bas.)

------------------------------------------------------------

-- BRIN D'HUMOUR : Journée électorale...
Un jour, alors que le garçon était à l'école, son père décida de tenter une expérience. Ce qu'il fit était ceci : il entra dans la chambre du garçon et plaça sur son bureau ces 3 objets : une Bible, une pièce en argent et une bouteille de whisky.
"A présent voyons voir," se dit le vieux prêtre en lui-même, "je vais me cacher derrière la porte, et lorsque mon fils rentrera de l'école cet après-midi, je verrai lequel de ces objets il prendra. S'il prend la Bible, il me succédera et quelle bénédiction ce sera! S'il prend l'argent, il se lancera dans le commerce, et ça passera encore. Mais s'il prend la bouteille, il sera un ivrogne – et rien qu'un ivrogne, et Seigneur, quelle honte ça serait!"
Le vieux prêtre était anxieux tout en attendant, et pour finir, il entendit les pas de son fils entrant dans la maison, sifflotant et se dirigeant vers sa chambre. Il déposa ses livres scolaires sur son lit, comme d'habitude, puis en s'apprêtant à sortir de la chambre, il remarqua les objets sur la table. Avec un air bizarre dans son regard, il s'en approcha pour les observer. Pour finir, il prit la Bible et la plaça sous son bras. Il prit l'argent et le fourra dans sa poche. Et il ouvrit la bouteille et en avala une grande gorgée...

"Seigneur, prend pitié!" s'écria mentalement le vieux prêtre... "Il va devenir politicien!"


************************************

-- TESTEZ VOTRE Q.I. ORTHODOXE :

Question : Comment "l'Ange qui est près de nous" se sent lorsque nous "nous privons des soins des Saints Mystères et de la réception de la Sainte Communion?"

Bonne réponse :
4. Bouleversé et indigné

Saint Isaac le Syrien : "L'Ange qui est toujours à nos côtés n'est jamais autant bouleversé et indigné que lorsque, sans être forcé par quelque nécessité, nous nous privons des soins des Saints Mystères et de la réception de la Sainte Communion, qui nous accorde la rémission des péchés. Car à cette heure le prêtre offre le sacrifice du Corps de Celui Qui nous donne la vie, et le Saint Esprit descend et consacre le Corps et le Sang et accorde la rémission à la Création. Les Chérubins, les Séraphins, et les Anges se tiennent avec grande crainte mêlée d'admiration et grande joie. Ils se réjouissent des Saints Mystères tout en expérimentant une inexprimable stupéfaction. L'Ange qui est toujours à nos côtés est consolé, car il participe aussi à ce redoutable spectacle et n'est pas privé de cette parfaite interaction."

*-*-*-*-*-*-*

Enluminure : Un Ange appelle les oiseaux
British Library http://www.bl.uk/catalogues/illuminatedmanuscripts/
manuscrit Yates Thompson 10, folio 33v :
Miniature d'un Ange se tenant debout sur le soleil et appelant tous les oiseaux pour manger la chair des hommes (parmi ces oiseaux on trouve : paon, faucon, corbeau, colombe, coq, pélican et hibou); cfr Apocalypse 19,17-18. Origine: Paris, France


Des Anges
Tel est le merveilleux qu'on peut tirer de nos saints, sans parler des diverses histoires de leur vie. On découvre ensuite dans la hiérarchie des anges, doctrine aussi ancienne que le monde, mille tableaux pour le poète. Non seulement les messagers du Très Haut portent ses décrets d'un bout de l'univers à l'autre ; non seulement ils sont les invisibles gardiens des hommes, ou prennent pour se manifester à eux les formes les plus aimables ; mais encore la religion nous permet d'attacher des anges protecteurs à la belle nature ainsi qu'aux sentiments vertueux. Quelle innombrable troupe de divinités vient donc tout à coup peupler les mondes !

Chez les Grecs le ciel finissait au sommet de l'Olympe, et leurs dieux ne s'élevaient pas plus haut que les vapeurs de la terre. Le merveilleux chrétien, d'accord avec la raison, les sciences et l'expansion de notre âme, s'enfonce de monde en monde, d'univers en univers, dans des espaces où l'imagination, effrayée, frissonne et recule. En vain les télescopes fouillent tous les coins du ciel, en vain ils poursuivent la comète au delà de notre système, la comète enfin leur échappe, mais elle n'échappe pas à l'archange qui la roule à son pôle inconnu, et qui au siècle marqué la ramènera par des voies mystérieuses jusque dans le foyer de notre soleil.

Le poète chrétien est le seul initié au secret de ces merveilles. De globe en globe, de soleil en soleil, avec les Séraphins, les Trônes, les Ardeurs, qui gouvernent les mondes, l'imagination fatiguée redescend enfin sur la terre comme un fleuve qui par une cascade magnifique épanche ses flots d'or à l'aspect d'un couchant radieux. On passe alors de la grandeur à la douceur des images : sous l'ombrage, des forêts on parcourt l'empire de l'Ange de la solitude ; on retrouve dans la clarté de la lune le Génie des rêveries du coeur ; on entend ses soupirs dans le frémissement des bois et dans les plaintes de Philomèle. Les roses de l'aurore ne sont que la chevelure de l'Ange du matin. L'Ange de la nuit repose au milieu des cieux, où il ressemble à la lune endormie sur un nuage ; ses yeux sont couverts d'un bandeau d'étoiles ; ses talons et son front sont un peu rougis de la pourpre de l'aurore et de celle du crépuscule ; l'Ange du silence le précède, et celui du mystère le suit. Ne faisons pas l'injure aux poètes de penser qu'ils regardent l'Ange des mers, l'Ange des tempêtes, l'Ange du temps, l'Ange de la mort, comme des génies désagréables aux Muses. C'est l'Ange des saintes amours qui donne aux vierges un regard céleste, et c'est l'Ange des harmonies qui leur fait présent des grâces ; l'honnête homme doit son coeur à l'Ange de la vertu, et ses lèvres à celui de la persuasion. Rien n'empêche d'accorder à ces esprits bienfaisants des marques distinctives de leurs pouvoirs et de leurs offices : l'Ange de l'amitié, par exemple, pourrait porter une écharpe merveilleuse où l'on verrait fondus, par un travail divin, les consolations de l'âme, les dévouements sublimes, les paroles secrètes du coeur, les joies innocentes, les chastes embrassements, la religion, le charme des tombeaux et l'immortelle espérance.
René de Chateaubriand, "le génie du Christianisme", ed. 1828
Livre 4 - Du merveilleux, ou de la poésie dans ses rapports avec les êtres surnaturels
Chapitre VIII

Aucun commentaire: