"Ô étrange Église Orthodoxe, si pauvre et si faible, qui se maintient comme par miracle à travers tant de vicissitudes et de luttes. Église de contrastes, à la fois si traditionnelle et si libre, si archaïque et si vivante, si ritualiste et si personnellement mystique.
Église où la perle de grand prix de l'Évangile est précieusement conservée, parfois sous une couche de poussière. Église qui souvent n'a pas su agir, mais qui sait chanter comme nulle autre la joie de Pâques."
P. Lev Gillet ("Un moine de l'Eglise d'Orient)

22 novembre 2006

Sanctae Caecilia, ora pro nobis!


X KL DECBR. NATALE SANCTAE CAECILIA
Oratio - Prière
Deus qui nos annua beatae Caecilia martyris tuae sollemnitate laetificas, da ut quam veneramur officio, etiam pie conversationis sequamur exemplo. Per JC.
Ô Dieu Qui, chaque année, nous réjouis par la fête de Ta bienheureuse vierge et martyre Cécile, donne-nous de suivre par l'imitation de sa pieuse vie celle que nous honorons en cet office. Par Jésus-Christ.

Bénédiction solenelle du Sacramentaire:
BENEDICTIO.
Sanctae Trinitatis super vos descendat benedictio gratissima, qui beatae caeciliae virginis martyrisque suae festum caelebritatis mente devotiossima.
R./ AMEN.
Illius mereamini suffragiis fulciri, eiusque auxilio roborari, quae nec saevitia torquentium frangi, nec inmanissima tormentorum crudelitate a gloriosissima christi confessione potuit averti.
R./ AMEN.
Et qui eam superato diversorum tormentorum genere caelestem ad gloriam fecit cum triumpho scandere, ipse vobis concedat vigore fidei vitiorum contagia pellere, et cum electis omnibus indui inmarcessibilis corona gloriae.
R./ AMEN.

in : Sacramentaire de Ratoldus de Corbie, anno 986
édition du texte critique, p.368-369, Henry Bradshaw Society
http://www.henrybradshawsociety.org/

sainte cecile enluminure psautier saint-bertin anno1200Dans le Martyrologe de Tallaght (8ème s.), sainte Cécile est fêtée le 1er septembre : "Cécile, vierge, Calista, Tonsa, Musa, Maria, Agna, Donata, Tecla, Fortunata, Priscus et les 3410 autres martyrs." Je n'ai pas trouvé de copie du Martyrologe d'Oengus, je ne sais donc pas dire ce qu'il en est, et je n'ai pas encore de copie du martyrologe de saint Willibrord. Il est fort probable que si le Tallaght donne à une autre date que les calendriers romain & byzantin, c'est que les missels gallicans et apparentés auront dans bien des cas une autre date pour fêter sainte Cécile. A noter que dans le Canon de la Liturgie gallicane (missel de Stowe), sainte Cécile est aussi présente.

Histoire ecclésiastique du peuple Anglais, Livre 4, chapître 20
http://www.ccel.org/ccel/bede/history.html
Par saint Bède le Vénérable (673-735)

CHAP. XX. Hymne pour elle.
Il semble approprié d'insérer dans cette histoire un hymne concernant la virginité, que nous avons composé il y a des années d'ici en vers élégiaques, à la louange et l'honneur de la même reine et épouse du Christ, et dès lors une véritable reine, parce qu'épouse du Christ; et afin d'imiter la méthodologie de la Sainte Écriture, en laquelle nombre de chants sont insérés au milieu de l'histoire, et ces derniers sont notoirement composés en mètres et vers.

"Divine et Gracieuse Trinité, Qui règne sur tous les âges; favorise mon oeuvre,
Divine et Gracieuse Trinité.
Que Maro fasse sonner la trompette de guerre, chantons nous les dons de la paix; les dons du Christ, nous les chantons, que Maro sonne la trompette de la guerre.

Chaste est mon chant, pas de viol de la coupable Hélène; les récits légers sont racontés par le dévergondé, chaste est mon chant.
Je parlerai des dons du Ciel, non pas des guerres de l'infortunée Troie; je parlerai des dons du Ciel, où la terre se réjouit.
Voilà! Le Haut Dieu vient au sein d'une sainte vierge, pour être le Sauveur des hommes! Voilà, le Haut Dieu vient.
Une vierge sanctifiée donne naissance à Celui Qui a donné au monde son être; Marie, porte de Dieu, une vierge, Lui donne naissance.
L'assemblée de ses compagnes se réjouit de la Vierge Mère de Celui Qui brandit le tonnerre; radieuse compagnie de vierges, l'assemblée de ses compagnes se réjouit.
Sa réputation a été source jaillissante d'une grande floraison hors de cette pure souche, fleurs vierges que son honneur a fait jaillir.
Brûlée par les terribles flammes, la vierge Agathe ne cria pas; de la même manière, Eulalie endura, brûlée par les terribles flammes.
La douce âme de la chaste Tecla battit les bêtes sauvages; la chaste Euphémie battit les satanées bêtes sauvages.
Agnès ria joyeusement à la vue de l'épée, étant elle-même plus forte que l'acier; Cécile ria joyeusement face à l'épée ennemie.
Plus d'un triomphe est puissant à travers le monde, dans les coeurs modérés; à travers le monde, l'amour de la vie modérée est puissant.
Oui, et notre époque a de la même béni une vierge hors pair; notre incomparable Etheltryth irradie.
Enfant d'un noble sire, et glorieuse par sa royale naissance, plus noble encore aux yeux du Seigneur, l'enfant d'un noble sire.
De cela, elle reçut l'honneur de reine et un sceptre en ce monde; de cela elle reçut honneur, attendant un honneur plus grand encore au-dessus.
Quel besoin, gracieuse dame, de chercher un seigneur terrestre, quand dès maintenant déjà donnée à l'Époux Céleste?
Christ est à portée, l'Époux (pourquoi chercher un seigneur terrestre?) que tu peux suivre dès maintenant, me semble-t'il, sur les pas de la Mère du Roi Céleste, afin que toi aussi puisse être une mère en Dieu.
Douze ans avait-elle régné, l'épouse dédiée à Dieu, puis au couvent demeura, l'épouse vouée à Dieu.
Pour le Ciel, toute consacrée elle vécut, abondant en bonnes oeuvres, puis toute consacrée au Ciel elle rendit son âme.
Deux 8 novembres la fraîche chair de la vierge dans la tombe reposa, et pourtant la fraîche chair de la vierge ne vit pas la corruption dans la tombe.
Ce fut Ton oeuvre, Ô Christ, que même ses vêtements furent lumineux et intacts même dans la tombe; Ô Christ, ce fut Ton oeuvre.
Le serpent noir s'enfuit devant l'honneur dut au saint vêtement; la maladie est
chassée, et le noir serpent s'enfuit.
La rage s'empare de l'ennemi qui avait conquis Eve; exultant, les vierges
triomphes et la rage remplit l'ennemi.
Vois, Ô épouse de Dieu, ta gloire sur terre; et vois la gloire qui t'attend dans les Cieux, Ô épouse de Dieu.
Dans la joie tu reçus les dons, radieuse au milieu des torches festives; vois! L'Époux vient, dans la joie tu reçus les dons.
Et tu chantas un cantique nouveau accompagné de la mélodieuse harpe; épouse renouvelée, tu exultas en un hymne mélodieux.
Nul ne peut la séparer de celles qui suivent l'Agneau Qui siège au Ciel, elles que nul n'avait pu séparer de l'Amour siégeant au Ciel."



note : On trouve sur internet une photo d'un "gisant de sainte Cécile", qui est dit "original". Comme cela se trouve à Rome, et que j'ai quelques doutes, fondés vu tout ce qui s'y passe depuis le Schisme, j'ai été consulter le missel romain traditionnel (Dom Lefebvre, Brugge 1929)
pour voir ce qu'ils en disent.
Dans son hagiographie de la fête, il indique "Celui-ci fit enfin arrêter Cécile et ordonna qu'elle fût mise à mort dans sa maison. C'était vers 230. Son corps fut découvert en 1599 par le cardinal Sfondrati, tel qu'il était au moment de sa mort; Stefano Maderno en a sculpté une reproduction célèbre qu'on voit sous le maître-autel de son église à Rome."
Je ne m'épancherai pas ici sur la "confiance" que j'accorde à un tel personnage et à sa "découverte", qui lui aura, j'en suis sûr, rapporté bien des gros sous donnés par de pauvres hères qu'on avait persuadés depuis un demi-millénaire qu'il fallait absolument passer par de l'entremise de tels loustics pour que Dieu daigne les écouter...

Aucun commentaire: