"Ô étrange Église Orthodoxe, si pauvre et si faible, qui se maintient comme par miracle à travers tant de vicissitudes et de luttes. Église de contrastes, à la fois si traditionnelle et si libre, si archaïque et si vivante, si ritualiste et si personnellement mystique.
Église où la perle de grand prix de l'Évangile est précieusement conservée, parfois sous une couche de poussière. Église qui souvent n'a pas su agir, mais qui sait chanter comme nulle autre la joie de Pâques."
P. Lev Gillet ("Un moine de l'Eglise d'Orient)

29 décembre 2006

Les saints enfants martyrs

http://home.it.net.au/~jgrapsas/pages/innocents.htmCommémorés le 29 décembre

Bien que saint Étienne soit en général considéré comme le premier martyr, il fut précédé par une foule d'innocents bébés, massacrés par l'infâme Hérode, qu'une peureuse inquiétude amena, paniqué, à commettre le plus haineux des crimes.

En général, peu savent que ce barbare d'Hérode, qui régnait sur les Juifs à l'époque de la Naissance du Christ, n'était pas Juif d'origine, mais membre d'une tribu qui avait été absorbée dans le Judaïsme.

Dès lors, il goûtait avec zèle et avidité à son rôle en tant que roi des Juifs sous l'empire romain. Les nouvelles de la venue d'un Messie avaient tellement alarmé Hérode qu'il avait fait se rassembler en hâte ses plus proches associés, y compris les prêtres et scribes qui allaient lui confirmer que le roi nouveau-né allait venir au monde dans l'obscur village de Bethléem.

Encore sceptique, il consulta les sages de l'Orient et leur demanda de rechercher ce Christ Enfant. Cependant, ces Mages originaires de divers pays, non seulement vénérèrent le Messie et Lui offrirent leurs dons, mais en plus rentrèrent en leurs patries plutôt que de trahir Celui Qui était le Roi des rois.

Jusqu'alors, Hérode avait été coupable de tant d'atrocités dignes d'une si laide nature qu'il ne fut pas étonnant qu'afin de protéger sa position, il ordonna le massacre de tous les enfants mâles Juifs de moins de 2 ans, non seulement à Bethléem, mais à des kilomètres à la ronde. On estime que ce sont quelques 14.000 enfants qui ont dû être passés par le fil de l'épée.

Ces saints innocents furent les premières victimes d'une persécution qui devait s'avérer incessante pour les siècles.

Les pèlerins en Terre Sainte découvrent au plus profond de la grotte de l'église de la Nativité nombre de ces Innocents, tant et tant, en dessous de l'étable à présent disparue où naquit le Christ. [1]

En ce lieu saint, le patriarche de Jérusalem célèbre des Offices commémoratifs spéciaux chaque année, le 29 décembre, un jour que les Chrétiens de toutes dénominations ne pourraient pas manquer de respecter, dans quelque partie du monde puissent-ils se trouver.

Extrait de "Orthodox Saints", Vol 4
par le p. George Poulos, Holy Cross Orthodox Press

L'Holocauste des Innocents continue de nous jours avec l'avortement!
*-*-*-*-*
Notes du traducteur :
[1] Comme l'explique saint Jérôme dans son homélie sur la Nativité, lui qui a fondé un monastère à Bethléem et qui sait bien de quoi il parle, la grotte originale a été remplacée. De plus, il est difficile de faire le tri entre les squelettes subsistants d'enfants morts apportés par les pèlerins, venant prier pour leurs défunts enfants, avec ce qui pourrait peut-être correspondre aux saints restes des Innocents martyrs dont nous parle l'Évangile. D'autant que nulle part on nous y parle d'un rassemblement de toutes les dépouilles mortelles en un seul endroit, ce qui serait contraire aux coutumes des Juifs de l'époque.
Prière à la Mère de Dieu pour les enfants
http://orthodoxe.typepad.com/paroisse/2006/12/prire_la_mre_de_1.html

Arbre de Noël symbolique, Moscou, 25 décembre 2006

Aucun commentaire: