"Ô étrange Église Orthodoxe, si pauvre et si faible, qui se maintient comme par miracle à travers tant de vicissitudes et de luttes. Église de contrastes, à la fois si traditionnelle et si libre, si archaïque et si vivante, si ritualiste et si personnellement mystique.
Église où la perle de grand prix de l'Évangile est précieusement conservée, parfois sous une couche de poussière. Église qui souvent n'a pas su agir, mais qui sait chanter comme nulle autre la joie de Pâques."
P. Lev Gillet ("Un moine de l'Eglise d'Orient)

31 janvier 2007

La bénédiction des maisons, coutume remontant au Christ


C'est une antique coutume pour les Chrétiens que d'avoir leur maison bénie en relation avec la Fête de la Théophanie / Épiphanie (6 janvier), fête qui, chez les Orthodoxes, commémore en Orient le Baptême du Christ et en Occident la visite des 3 Mages auprès du Christ Enfant couché dans la mangeoire (cfr Mat. 2,11). On la pratique généralement pendant le mois de Janvier, après la Théophanie / Épiphanie, d'où parfois une "course contre la montre" pour les prêtres ayant une paroisse très répandue géographiquement parlant, comme c'est le cas chez nous.

L'idée de base, c'est que votre maison soit mise à part comme lieu d'hospitalité Chrétienne pour tous ceux qui y viendront en visite durant la nouvelle année qui s'ouvre. C'est en quelque sorte pour la mettre spirituellement en état, un peu comme pour dire "puissent ceux qui nous rendrons visite à la maison aussi trouver le Christ au milieu de nous."
L'idée de bénir la maison remonte au Christ Lui-même, lorsqu'Il donna instruction à Ses premiers disciples de dire en entrant dans une maison : "Paix à cette maison! S'il se trouve là un homme pacifique, la paix de votre souhait reposera sur lui; sinon, elle vous reviendra" (Luc 10,5).

De plus, si quelque grand mal y a été commis au cours de l'histoire de la maison que vous habitez (p. ex. sorcellerie, divination et tarots, spiritisme, cfr Deutéronome 18,10-12, voire meurtre, avortement, etc), alors il est assurément bon de faire bénir la maison. La tradition Orthodoxe orientale a diverses manières de pratiquer – je suis habitué à celle des Grecs mais une année c'est un prêtre Russe qui est venu chez nous, le prêtre habituel ne pouvant faire le déplacement. Il y a aussi bénédiction des maisons dans la tradition Orthodoxe occidentale (cfr Saint-Colman Prayer Book en usage EORHF, p.ex.)

Voici un témoignage d'une bénédiction de maison qui s'est déroulée en milieu Orthodoxe américain de tradition russe, suivi d'une liste de conseils pour préparer une bénédiction de maison. Rappelons en effet qu'il ne s'agit pas d'un "acte bureaucratique", qu'il "suffirait de payer le prêtre et qu'il fasse son travail" (d'autant que payer un prêtre, c'est de la simonie, un sale péché condamné par l'Église depuis les Actes d'Apôtres!), non, ce n'est rien de tout ça. En réalité, c'est un véritable Office à domicile, impliquant dès lors toute la famille.
JM
*-*-*-*-*-*-*

Que Dieu bénisse notre nouvelle maison!
http://paradosis.blogspot.com/2004/01/god-bless-our-new-home-as-is-orthodox.html
Comme le veut la coutume Orthodoxe, la période qui suit la Théophanie (ou Épiphanie) est souvent occupée par le prêtre de paroisse à faire le tour des maisons de son troupeau, les "arrosant" (en même temps que les habitants) d'eau bénite. La bénédiction de maison est un moment que toute notre famille attend de voir arriver, et comme c'est la première qui aura lieu ici depuis que nous avons emménagé à Bothel, nous avons préparé "le grand menu." Nous avons entamé la journée dans la maison de proches amis et ensuite avons suivit vers 5 autres maisons (arrosant et bénissant en chemin), jusqu'à ce que pour finir, le grand convoi Orthodoxe arriva à notre maison. Que ça semblait cocasse de voir le père James s'extirper de sa voiture sur la route en face de ma maison, revêtu de sa soutane et étole.

Toute la foule se groupa dans ma modeste petite maison, pendant qu'avec ma famille nous avons entouré le prêtre à notre "coin Icône." Les prières ont commencé comme d'habitude, mais ont été continuées par la lecture d'un Psaume par moi-même (mais je ne me souviens plus duquel). Lorsque la foule entama le Tropaire de la Théophanie en ton russe, nous avons commencé notre marche dans la maison, pendant que notre aînée, Kelsey, se retrouvait "responsable du bol d'eau bénite." Le père James lui a dit qu'il la suivrait et qu'elle aurait à lui montrer le chemin. Splish! Splash! La maison a pris son bain!

Ensuite, de retour à notre coin-Icône, le prêtre a dit quelques prières complémentaires tout en procédant à l'onction d'huile sainte sur les 4 murs de la maison. J'ai fait la grimace – mais en gardant le silence – quand il a tracé la croix avec l'huile sur une partie de mur que je savais que j'aurais à abattre, mais j'ai par la suite avoué que je conserverais cette partie de mur et peut-être l'encadrerait et l'accrocherait sur le nouveau mur (sourire).

Pourquoi bénir les maisons... Mazette, je ne suis pas sûr que je comprend toute la théorie qui se trouve derrière ce geste, mais il se fait que... nous consacrons des objets. Tout ce que j'en sais à ce point, c'est qu'il y a une satisfaction concrète que je ressens en sachant que cela a été accompli. Et de plus, les murs ont cessé de saigner et les voix fortes hurlant "foutez le camp!" ont cessé.

*-*-*-*-*-*-*

Se préparer pour la bénédiction de maison.

Un article d'Orthodox Family Life

En entrant dans le Jourdain, le Christ l'a sanctifié, et avec lui, toute la Création. La Création matérielle est redevenue "très bonne" comme elle l'était au commencement (Gen. 1,31).

Le signe central de la sanctification de toutes choses par Dieu à travers la fête de la Théophanie, c'est l'acte de bénédiction des maisons des fidèles Chrétiens. Le prêtre visite tous les membres de l'Église pour prier avec eux dans le lieu même où ils vivent, et d'en bénir le lieu avec l'eau bénite. Il demande à Dieu d'accorder miséricorde à cette maison, de la débarrasser de tout mal et de la remplir de toute bénédiction.

Dès lors, la maison elle-même, en même temps que toutes les personnes vivantes de la famille, est "remplie de la plénitude de Dieu."

Pour se préparer à la visite du prêtre pour bénir votre maison :
- Dressez une liste avec les prénoms de tous les membres de la famille pour lesquels vous souhaitez prier lorsque le prêtre arrivera, avec les vivants et les défunts dans une colonne séparée.
- Sur la table de votre salle à manger ou sur l'Autel familial, placez une bougie allumée, une Icône de la Théophanie ou du Christ, et un grand bol ou bassine (pour contenir l'eau bénite que le prêtre amènera). Veillez à ce que votre liste de prière s'y trouve aussi!
- Allumez la lumière dans chaque pièce, de sorte que le prêtre puisse voir où il va.
- Éteignez tout appareil de type téléviseur, radio, ordinateur.
- Attachez tout animal domestique qui pourrait sauter sur le prêtre ou sur la famille, ou "traîner dans les pieds" quand vous irez de pièce en pièce. (Les animaux aussi peuvent être bénis!)

Lorsque le prêtre arrive, tout le monde dans la maison devrait se rassembler autour de la table ou de l'Autel familial et participer au chant des litanies de réponse et aux tropaires.

Des enfants peuvent guider le prêtre dans la maison avec une bougie allumée, s'il le permet.

Compilé par Nichola Toda Krause

© 1999 by Orthodox Family Life and the original author(s).
URL: http://www.theologic.com/oflweb. This web site is donated and maintained by TheoLogic Systems, which provides software and information tools for Orthodox Christians and parishes world wide.

25 articles d'Orthodox Family Life classés par sujet :
http://www.theologic.com/oflweb/archive.htm

Office de la Bénédiction des Maisons en Rite Byzantin et Office en Rite Orthodoxe Occidental; vivre dans une maison bénie; préparation de la maison pour la bénédiction :
http://stmaterne.blogspot.com/2008/01/thophaniepiphanie-et-bndiction-des.html


Traduit et publié en la fête de sainte Melangell, Mère du Désert de Grande-Bretagne

3 commentaires:

Anonyme a dit…

Ca ressemble à de vieilles coutûmes païennes.
Mais bon, les hommes ont toujours été superstitieux de toute façon. C'est pas nouveau.

Jean-Michel a dit…

Une simple ouverture de la Bible, dans le Pentateuque, et on trouve quantité de dédicace d'objets pour le service du Seigneur. Cela appartient en propre à l'Église, héritière du Judaïsme, mais où ce qui se passait "en signes", s'est retrouvé éclairé.
Christus illuminator antiquum!

Christophe a dit…

Bonjour
La bénédiction de la maison est une chose essentielle à la protection de ses habitants et à leur épanouissement. A mon sens, elle devrait être plus souvent pratiqué par l'intervention d'un prêtre si nécessaire, mais aussi, et en toute simplicité, par l'habitant lui-même qui emménage dans une nouvelle habitation.