"Ô étrange Église Orthodoxe, si pauvre et si faible, qui se maintient comme par miracle à travers tant de vicissitudes et de luttes. Église de contrastes, à la fois si traditionnelle et si libre, si archaïque et si vivante, si ritualiste et si personnellement mystique.
Église où la perle de grand prix de l'Évangile est précieusement conservée, parfois sous une couche de poussière. Église qui souvent n'a pas su agir, mais qui sait chanter comme nulle autre la joie de Pâques."
P. Lev Gillet ("Un moine de l'Eglise d'Orient)

04 janvier 2007

Le Jourdain

groups.google.fr/group/alt.religion.christian.east-orthodox/msg/37b020adfa671776Le Jourdain joue un rôle très important dans la Bible. Avant de devenir le fleuve dans lequel Jésus le Messie a été baptisé, il a été le fleuve qui donnait la limite à la "terre promise." Pour le peuple d'Israël, franchir le Jourdain, c'était entrer dans la réalisation des promesses du Seigneur. C'était entrer dans la "terre où coulaient le lait et le miel", le lieu où Dieu habiterait avec Son peuple, leur donnant les bénédictions éternelles de Sa présence.
Dans le Nouveau Testament, avec son accomplissement spirituel et mystique de l'Ancien Testament, franchir le Jourdain, c'est entrer dans le Royaume de Dieu, expérimenter la plénitude de la vie du temps à venir. Le fait que Moïse ne fut pas bénit pour franchir le Jourdain devint dès lors un symbole du fait que la Loi elle-même ne pouvait pas sauver Israël ou le monde. Ce fut Josué, qui signifie littéralement "sauveur", et dont c'est la forme hébraïque du mot grec Jésus, qui mena le peuple au-delà du Jourdain et en la terre promise, symbolisant dès lors l'action salvatrice du nouveau Josué, Jésus, le Sauveur messianique, dans l'Alliance de la Grâce.

"Après la mort de Moïse, serviteur du Seigneur, le Seigneur dit à Josué, fils de Nun, assistant de Moïse: 'Moïse, Mon serviteur, est mort; allons, maintenant passe ce Jourdain, toi et tout ce peuple, pour entrer dans le pays que Je donne aux Israélites'." (Josué 1,1-2).

Lorsque Josué parvint au Jourdain, les flots se séparèrent à la présence du peuple de Dieu, avec les prêtres portant sur leurs épaules l'Arche d'Alliance. De même que les eaux de la mer se séparèrent pour permettre au peuple de Dieu de passer au travers à pied sec, comme sur la terre ferme, lors de leur Exode d'Égypte, ainsi lors de l'entrée en la terre promise, le Jourdain laissa passage au peuple de Dieu afin qu'ils puissent entrer au lieu de leur destination finale.

"Voici que l'Arche d'Alliance du Seigneur de toute la terre va traverser devant vous le Jourdain. Choisissez 12 hommes parmi les tribus d'Israël, un homme par tribu. Dès que les prêtres qui portent l'Arche du Seigneur, le Seigneur de toute la terre, auront posé le pied sur les eaux du Jourdain, les eaux du fleuve, qui dévalent, seront coupées et s'arrêteront en un monceau" (Josué 3,11-13).

Le Seigneur ordonna aussi à Josué de prendre 12 pierres hors du lit du Jourdain et de les placer ensemble en un lieu, sur une pile, là où le peuple avait franchi, afin de demeurer "un mémorial permanent pour le peuple d'Israël", qu'ils se souviennent ce que le Seigneur avait fait pour eux.

"Suivant l'ordre de Josué, les Israélites prirent donc 12 pierres au milieu du Jourdain, comme le Seigneur l'avait dit à Josué, selon le nombre des tribus d'Israël. Ils les emportèrent et les déposèrent à l'endroit où ils devaient camper. Josué dressa 12 pierres dans le lit du Jourdain, à l'endroit où s'étaient arrêtés les pieds des prêtres porteurs de l'Arche d'Alliance. Elles y sont encore aujourd'hui. Les prêtres porteurs de l'Arche restèrent au milieu du lit du Jourdain jusqu'à ce que fût achevé tout ce que le Seigneur avait ordonné à Josué de prescrire au peuple, suivant les ordres que lui avait donnés Moïse. Le peuple franchit le fleuve rapidement" (Josué 4,8-10)

Après que le peuple aie traversé le Jourdain, "les eaux du Jourdain reprirent leur place, et coulèrent à pleins bords comme auparavant" (Josué 4,18). Ce miracle devint une partie de la mémoire vivante d'Israël, et l'événement fut célébré depuis lors dans le culte liturgique du peuple de Dieu. Les Psaumes rappelant cette action divine sont chantés par l'Église lors de la fête de l'Épiphanie, en tant que préfiguration de l'acte final de Dieu pour sauver tout le peuple de la mort et la Résurrection de Son Christ, Son Fils Bien-aimé Qui fut baptisé dans les flots de ce même Jourdain.

Alléluia.
Quand Israël sortit d'Égypte,
quand la maison de Jacob s'éloigna d'un peuple barbare,
la terre de Juda devint le sanctuaire du Seigneur,
Israël devint son domaine.
La mer, à cette vue, prit la fuite,
le Jourdain remonta son cours;
les montagnes bondirent comme des béliers,
les collines comme des agneaux.
Qu'avais-tu, mer, à t'enfuir ainsi,
et toi, Jourdain, à remonter vers ta source?
Et vous, montagnes, à sauter comme béliers,
et vous, collines, à bondir comme des agneaux?
Devant la face de Dieu, tremble, ô terre,
devant le Dieu de Jacob,
par qui le rocher se change en nappe d'eau,
et la pierre en source d'eau vive. (Ps 113)

Le Jourdain s'est aussi séparé pour laisser passage à Élie et Élisée, un événement aussi rappelé par la Liturgie de l'Épiphanie (2 rois 2). Et ce fut aussi du Jourdain qu'Élie fut emporté vers les cieux afin de revenir, comme s'est développée la tradition, pour préparer le chemin pour la Venue du Messie (cfr Mt. 17,9-13). Ce fut aussi dans le Jourdain que Naaman le Syrien fut purifié de sa lèpre, un signe auquel Jésus fera référence en tant que préfiguration du salut pour le peuple tout entier, et non pas seulement pour ceux d'Israël (Lc 4,27). Dans le récit de la guérison de Naaman, la signification spéciale du Jourdain est à nouveau mise en avant.

"Celui-ci lui fit dire par un messager : 'Va te baigner 7 fois dans le Jourdain, et ta chair retrouvera sa pureté.' Naaman s'en alla, dépité, disant : 'je m'étais dit qu'il viendrait en personne; que, devant moi, il invoquerait le Nom du Seigneur son Dieu, et qu'il guérirait la lèpre en frottant la main sur l'endroit malade. Est-ce que les rivières de Damas, l'Abana et le Parpar, ne valent pas mieux que toutes les eaux d'Israël? Ne pourrais-je pas m'y baigner et guérir?' Il tourna bride et partit en colère. Mais ses familiers s'approchèrent de lui pour lui dire : 'Mon père, si le prophète t'avait ordonné quelque chose de difficile, ne l'aurais-tu pas fait? À plus forte raison, quand il t'a dit : Baigne-toi, et tu guériras.' Naaman descendit donc au Jourdain et s'y baigna 7 fois, selon la prescription de l'homme de Dieu, et sa chair redevint nette comme celle d'un petit enfant" (2 Rois 5,10-14).

Ne pouvons-nous pas être lavés dans n'importe quelle eau, et être pur? La réponse de Dieu est non. C'est uniquement dans le Jourdain, dans le Baptême du Christ, que nous pouvons être lavés de tous nos péchés. Il n'y a que par le Jourdain que nous entrons dans la terre des vivants, la terre promise du Royaume de Dieu. Il n'y a que par les eaux sanctifiées du Jourdain que Dieu nous sanctifie à jamais.

Le Jourdain se retira en ce temps-là,
Devant le manteau d'Élisée, lorsqu'Élie monta.
Les eaux se divisèrent en deux,
Et la surface mouillée devint chemin sec.
En vérité c'était un symbole du Baptême
Par lequel nous quittons la vie mortelle,
Le Christ est venu au Jourdain pour sanctifier les eaux. (1)

Te voyant, Toi le Créateur, nu dans les eaux,
Demandant à être baptisé,
Toute la Création fut frappée de confusion et de peur.
Le Précurseur fut paralysé et n'osa pas T'approcher.
La mer s'enfuit et le Jourdain se retira.
Te contemplant, les montagnes sautèrent comme des agneaux.
Les nuées des Anges T'entourant s'écrièrent :
O prodige! Le Sauveur est dénudé,
Dans Son désir de revêtir, sauver et recréer l'homme. (2)

Josué le fils de Nun
Mena le peuple et l'Arche au Jourdain
Préfigurant la bonté qui devait venir.
Leur passage fut une image de notre régénération,
Une typologie de la nouvelle création accomplie par l'Esprit,
Pour sanctifié les eaux. (3)

La main du Baptiste trembla,
Lorsqu'il toucha Ta toute pure tête.
Le Jourdain se retira,
N'osant pas Te toucher.
Car comment est-ce que le fleuve qui fut s'effraya de Josué, fils de Nun,
N'aurait pu être effrayé face au Créateur de Josué?
Mais Toi, O Sauveur, Tu as accomplit tout ce qui était annoncé,
Afin que Tu puisse sauver le monde par Ton Épiphanie,
O Seul Ami de l'Homme! (4)

(2) Vêpres de l'après-fête de l'Épiphanie.
(3) Matines de l'après-fête de l'Épiphanie.
(4) Vêpres de la fête de l'Épiphanie.

(Extrait de "The Winter Pascha" par le protopresbytre Thomas Hopko, SVS Press, 1984)

Psautier de Saint-Alban, fin des années 1100


A voir : les fresques de l'église Saint-Pierre, à Moutiers, Yonne, France.
Lieu évangélisé du temps de saint Killian. Fresques du 12ème siècle, dont un Baptême du Christ.


Des pèlerins Chrétiens Orthodoxes dans le Jourdain, au cours de la célébration traditionnelle de la Bénédiction des Eaux (accompagnée de "l'habituel" miracle biblique du retrait des eaux), au site baptismal de Kasser El Yahud, près de Jéricho, Cisjordanie, mercredi 18 janvier 2006. Plusieurs milliers de pèlerins visitent traditionnellement ce site que l'on croit être le lieu où Jésus a été baptisé. (AP / Oded Balilty)






























en route pour le Jourdain!
































Par la tache d'humidité au sol, vous pouvez voir où, il y a encore quelque siècles d'ici, le Jourdain passait. A droite, on voit un petit toit de bois, il est récent mais on rapporte qu'il se trouve à l'emplacement d'une ancienne jetée (embarcadère). Vers le haut se trouvaient 3 antiques églises. Vous pouvez voir les marches descendant de l'emplacement d'église en haut au milieu. On rapporte que Jésus est descendu par ces marches, à présent refaites, et est entré par là dans le Jourdain pour être baptisé. Cela a dû avoir lieu là où on voit le sable humide. Hélas, depuis fort longtemps, le Jourdain est asséché en ce lieu. En fait, plusieurs endroits sont indiqués comme "lieu du Baptême de Jésus". Le détail n'est pas essentiel, Dieu manifestant Sa présence partout où est la vraie Foi.

Patriarcat de Jérusalem, l'Église-Mère, dont le patriarche va célébrer la sainte Théophanie
http://orthodoxwiki.org/Church_of_Jerusalem

Aucun commentaire: