"Ô étrange Église Orthodoxe, si pauvre et si faible, qui se maintient comme par miracle à travers tant de vicissitudes et de luttes. Église de contrastes, à la fois si traditionnelle et si libre, si archaïque et si vivante, si ritualiste et si personnellement mystique.
Église où la perle de grand prix de l'Évangile est précieusement conservée, parfois sous une couche de poussière. Église qui souvent n'a pas su agir, mais qui sait chanter comme nulle autre la joie de Pâques."
P. Lev Gillet ("Un moine de l'Eglise d'Orient)

16 janvier 2007

Saint Fursy, frère de saint Feuillen

Le 16 janvier, nous fêtons aussi l'endormissement dans le Seigneur de notre père dans la Foi, saint Fursy, frère de notre saint patron saint Feuillen, et de saint Ultan, ces 2 derniers s'étant plus particulièrement occupés à Fosses-la-Ville.
Vous trouverez documentation et photos du lieu de naissance, de l'église originale en Irlande, etc (photos de notre pèlerinage de 2005) sur la page suivante :
http://www.amdg.be/sankt/jan16.html

Il est aussi invoqué dans le Tropaire orthodoxe byzantin chanté le soir aux Vêpres:

Tropaire de saint Feuillen, ton 8
Des bandits païens t'offrirent la couronne du martyre, O juste Feuillen,
Car ta vie était un reproche pour les impies et le cruels.
Toi qui as oeuvré avec tes saints frères, nos pères Fursy et Ultan, en Angleterre puis en Belgique,
Prie Dieu pour nous, qui t'en supplions, afin que tant en paroles qu'en actes
Nos vies puissent être des témoignages missionnaires
Afin d'être trouvés dignes de Sa grande Miséricorde


Quand j'aurai récupéré l'usage de mon ordinateur principal (ici je travaille un petit pc portable vieux de 7 ans), je posterai quelques photos de Péronne. Il n'y reste plus grand chose de la fondation monastique de notre saint père Fursy, en dehors de noms de rues et de lieux... la première guerre mondiale a aussi détruit tout cela. Quand est-ce que le suicide de l'Europe s'arrêtera-t'il? Pas avant que l'Europe n'aie retrouvé le chemin du Christ, de manière vraie (orthodoxe, stricto sensu), comme saint Fursy et ses frères nous l'ont montré. C'était la bonne voie à l'époque, les pays se transformaient, les gens se sanctifiaient, il n'y a pas d'alternative à un retour radical à la Foi Orthodoxe.


Saint Fursy et un moine
Source : Vie des Saints, France, 14s

Lorica de saint Fursy

Les bras de Dieu autour de mes épaules,
Le toucher du Saint Esprit sur ma tête,
Le signe de la Croix du Christ sur mon front,
Le son du Saint Esprit en mes oreilles,
Le parfum du Saint Esprit en mes narines,
La vision de la compagnie céleste en mes yeux,
La conversation de la compagnie céleste sur mes lèvres,
L'oeuvre de l'Église de Dieu en mes mains,
Mon pied au service de Dieu et du prochain,
Une demeure pour Dieu en mon coeur,
Et à Dieu, le Père de tout, mon être tout entier.
(traduction anglaise dans : John Ó Ríordáin, The Music of What Happens. Dublin, 1996. pp.46-47)

(les "lorica" ou "boucliers" sont des prières de protection)

J'ai la "Vita Fursei" en attente de traduction... depuis 2 ans déjà... tant de matériau intéressant qui s'amoncelle et se rajoute chaque jour que Dieu fait.. Deus, in adjutorium meum intende : Domine, ad adjuvandum me festina! (Ps 69,2 / 70,2)

En attendant de pouvoir l'achever et vous l'offrir en français, ainsi que le texte de saint Bède le Vénérable (lui aussi en rade), voyez ici : l'université de Lampeter, Pays de Galles, département des études celtiques, en a mis une traduction en anglais en ligne:


http://www.lamp.ac.uk/celtic/VitaSFursey.htm


*-*-*-*-*-*

Un groupe oecuménique Anglais cherche à faire revivre sa mémoire et organise des pèlerinages à celui qui a aussi été (avec ses frères) un des Apôtres du Norfolk


http://www.furseypilgrims.co.uk/



Un "reredos" moderne - équivalent anglais du retable médiéval -, représentant saint Felix et saint Fursy entourant saint Michel Archange; les 2 saints étant évangélisateurs de la région.
Source : abbatiale de Saint Edmund, à Bury Saint Edmund, Suffolk

Aucun commentaire: