"Ô étrange Église Orthodoxe, si pauvre et si faible, qui se maintient comme par miracle à travers tant de vicissitudes et de luttes. Église de contrastes, à la fois si traditionnelle et si libre, si archaïque et si vivante, si ritualiste et si personnellement mystique.
Église où la perle de grand prix de l'Évangile est précieusement conservée, parfois sous une couche de poussière. Église qui souvent n'a pas su agir, mais qui sait chanter comme nulle autre la joie de Pâques."
P. Lev Gillet ("Un moine de l'Eglise d'Orient)

07 février 2007

P. Hopko : la Liturgie des saints Dons Présanctifiés (Quinisexte Canon 52)


Extrait de "The Orthodox Faith"
Par le protopresbytre Thomas Hopko

Comme nous l'avons déjà vu, la Divine Liturgie eucharistique n'est pas célébrée durant les jours de semaine dans l'Église Orthodoxe. Afin de soutenir les fidèles dans leur effort de Carême par la participation à la sainte Communion, la Liturgie des saints Dons Présanctifiés est célébrée. C'est un des antiques Offices de l'Église Orthodoxe. Nous en entendons officiellement parler dans les Canons du 7ème siècle, ce qui indique de toute évidence un développement à une date bien antérieure.
"Tous les jours du Grand Carême, à l'exception du samedi, du Jour du Seigneur, et du saint jour de l'Annonciation, il faut célébrer la Liturgie des Présanctifiés."
Canon 52 du Concile Quinisexte (692)

La Liturgie des Présanctifiés est un Office du soir. C'est la célébration solennelle des Vêpres, comprenant une distribution de la Sainte Communion. Il n'y pas de consécration des dons eucharistiques lors de la Liturgie des Présanctifiés. La sainte Communion est donnée avec des Dons eucharistiques sanctifiés le dimanche précédant durant la célébration de la Divine Liturgie (à moins, bien entendu, que la fête de l'Annonciation n'advienne); d'où le nom de "présanctifiés."

La Liturgie des Présanctifiés est célébrée les mercredis et vendredis soirs, bien que certaines églises peuvent ne la célébrer qu'un seul de ces jours. Elle est célébrée le soir, après une journée de préparation spirituelle et d'abstinence complète. Cependant, les fidèles qui ne sont pas capables d'accomplir l'effort du jeûne complet du fait de faiblesse ou de travail, prennent normalement un léger repas carémique tôt le matin.
Pendant le chant des Psaumes des Vêpres, les Dons Présanctifiés sont préparés pour communier. Ils sont transférés de l'Autel où ils avaient été mis en réserve depuis la Divine Liturgie, et sont placés sur la table d'oblation. Après l'hymne du soir, les lectures de l'Ancien Testament – Genèse et Proverbes – sont lues, et pendant ces lectures, le célébrant bénit l'assemblée agenouillée avec un cierge allumé et les paroles : "La Lumière du Christ illumine tous les hommes!", signifiant par là que toute sagesse est donnée par le Christ dans l'Église à travers les Écritures et les Sacrements. A l'origine, cette bénédiction s'adressait aux catéchumènes – ceux-là même qui s'apprêtaient à être baptisés le jour de Pâques, et qui n'assistaient à l'Office que jusqu'au moment de la Communion pour les fidèles.

Après les lectures, le Psaume vespéral, Ps. 140, est à nouveau chanté avec solennité pendant l'offrande de l'encens. Ensuite, après les litanies d'intercession et celles pour les catéchumènes – qui étaient jadis ensuite congédiés – les Dons eucharistiques présanctifiés sont portés en procession silencieusement et solennellement à l'Autel. Le chant d'entrée appelle les fidèles à la communion :
"Maintenant les puissances célestes (c-à-d les Anges) célèbrent invisiblement avec nous. Car voici que S'avance le Roi de gloire avec Son escorte, le Sacrifice mystique déjà accompli.Approchons-nous avec foi et amour pour devenir participants à la vie éternelle. Alléluia. Alléluia. Alléluia!"

Après la litanie et les prières, on chante le "Notre Père", et les fidèles reçoivent la sainte Communion, pendant que l'on chante le verset du Psaume 33 : "Goûtez et voyez combien le Seigneur est bon. Alléluia!" Les hymnes de post-Communion sont chantés, puis l'assemblée se sépare en chantant une prière à Dieu Qui "nous a fait connaître Ses jours très saints pour purifier nos âmes et nos corps des passions", afin qu'Il nous bénisse "pour combattre le bon combat, pour accomplir le chemin du jeûne, et pour parvenir à et adorer la sainte Résurrection" du Christ.

Traditionnellement, la Liturgie des saints Dons Présanctifiés est considérée comme étant l'oeuvre d'un pape de Rome du 6ème siècle, saint Grégoire le Grand. L'Office actuel est cependant de toute évidence une création liturgique inspirée de la Byzance Chrétienne.

Aucun commentaire: