"Ô étrange Église Orthodoxe, si pauvre et si faible, qui se maintient comme par miracle à travers tant de vicissitudes et de luttes. Église de contrastes, à la fois si traditionnelle et si libre, si archaïque et si vivante, si ritualiste et si personnellement mystique.
Église où la perle de grand prix de l'Évangile est précieusement conservée, parfois sous une couche de poussière. Église qui souvent n'a pas su agir, mais qui sait chanter comme nulle autre la joie de Pâques."
P. Lev Gillet ("Un moine de l'Eglise d'Orient)

15 mars 2007

Rite Occidental: Centenaire célébré à Folkestone



LONDRES, 7 mars 2007: Dimanche 4 mars, une Divine Liturgie de Rite Occidental a été célébrée dans une chapelle Saxonne-Normande vieille d'au moins 900 ans, Saint Mary the Virgin, à Capel-le-Ferne, dans le Kent. Les Matines précédaient la Divine Liturgie.

La célébration était en l'honneur du Centenaire de la décision du Saint-Synode de Russie de permettre l'adaptation des Offices issus du Book of Common Prayer [Livre de Prières Publiques, rituel anglican, globalement basé sur l'ancien rite romain; ndt], afin d'être utilisés par des fidèles Orthodoxes. La décision été prise suite à la demande de saint Tikhon (Belavin) en 1904 (futur patriarche de Moscou et martyr). Un comité réuni par le Saint-Synode, comprenant notamment saint Tikhon, rendit rapport au Saint-Synode en 1907, et le Synode prit sa décision basée sur ce rapport favorable.

Cette décision faisait suite et était dans le même esprit que la décision prise par le Saint-Synode 37 ans auparavant, lorsqu'il avait décidé d'autoriser une adaptation de la Liturgie de Rite Occidental de saint Grégoire le Grand pour être utilisée par les fidèles Orthodoxes.
archeveque Hilarion Kapral d'Australie, Nouvelle Zelande et Tasmanie, EORHF
La Liturgie célébrée ce dimanche était la "English Liturgy" reprise dans le "Saint Colman Prayer Book" (autorisé pour usage il y a quelques années par l'archevêque Hilarion, EORHF), dont les Offices sont à présent en usage avec bénédiction épiscopale dans plusieurs diocèses de l'Église Orthodoxe Russe Hors Frontières.

Le célébrant à Capel-le-Ferne était le hiéromoine Michael (photo ci après à gauche, occupé à encenser), père abbé du monastère Saint Petroc (EORHF), assisté du père Barry Jefferies de la Saint Stephen Mission, Launceston (EORHF); l'assemblée qui y a participé était composée de fidèles venant d'associations et paroisses Orthodoxes d'Angleterre, des États-Unis d'Amérique, d'Australie, de France et de Belgique. Le choeur était dirigé par m. Michael Astley, de Manchester.

Ayant été autorisé par le Saint-Synode de Russie, le Rite Occidental fut ensuite aussi autorisé par les Saint-Synodes d'Antioche et de Roumanie. Suite à cela, le premier diocèse de Rite Occidental fut érigé en Tchécoslovaquie en 1919, qui offrira à l'Église l'évêque martyr Gorazd Pavlik, mort durant la Deuxième Guerre mondiale. Il sera suivit par un diocèse en Pologne, et, en 1936, par la fondation de l'Église Orthodoxe de France, qui seront toutes décimées par les Allemands durant cette même guerre mondiale.


Saint Jean de Shangaï consacra le p. Eugraph Kovalevsky en tant qu'évêque de Rite Occidental Jean-Nectaire, pour le diocèse de Saint-Denis, Paris, et soutint fortement le Rite Occidental au sein de l'EORHF et de l'Orthodoxie en général.


Lui-même célébra parfois la Liturgie de Rite Occidental tant en France qu'aux États-Unis d'Amérique.




D'autres célébrations de ce Centenaire de la décision du Saint-Synode de Russie sont prévues cette année, y compris une célébration pontificale solennelle à l'église Saint Mary the Virgin, Waverley.

L'église de Saint-Mary-the-Virgin à Capel-le-Ferne est utilisée par la Saint Eanswythe Orthodox Study Society. La datation précise de l'église originelle est difficile à établir du fait qu'elle est dans le style des églises Saxonnes d'avant le Schisme, mais modifiée ultérieurement par les Normans. Il est possible qu'elle date des alentours de l'An Mil.



La photo finale, c'est la procession à travers le Jubé à la fin de la Liturgie. Les nouvelles Icônes de l'église ont été peintes dans le style anglo-saxon du premier millénaire par l'iconographe de la Saint Eanswythe Society, Eadmund Dunstall (voyez le Christ Pantocrator en tête de cet article).



*-*-*-*-*-*

[vidéo en préparation]



Los Barbudos! 0=%^)=

Aucun commentaire: