"Ô étrange Église Orthodoxe, si pauvre et si faible, qui se maintient comme par miracle à travers tant de vicissitudes et de luttes. Église de contrastes, à la fois si traditionnelle et si libre, si archaïque et si vivante, si ritualiste et si personnellement mystique.
Église où la perle de grand prix de l'Évangile est précieusement conservée, parfois sous une couche de poussière. Église qui souvent n'a pas su agir, mais qui sait chanter comme nulle autre la joie de Pâques."
P. Lev Gillet ("Un moine de l'Eglise d'Orient)

04 mai 2007

P. Hopko: le Dimanche de la Samaritaine


Le 5ème Dimanche après Pâques traite de la Samaritaine avec qui le Christ parla auprès du Puits de Jacob (Jean 4).
On reprend le thème de "l'eau vive" et de la reconnaissance de Jésus en tant que Messie de Dieu (Jn 4,10-11; 25-26).
On nous remémore notre nouvelle vie en Lui, le fait que nous aussi avons bu "l'eau vive", et notre propre culte véritable de Dieu dans l'âge messianique Chrétien, "en Esprit et en Vérité" (Jn 4,23-24).
Nous voyons de plus que le Salut est offert à tous : Juifs et Païens, hommes et femmes, saints et pécheurs.

Protopresbytre Thomas Hopko, "The Orthodox Faith"


Aucun commentaire: