"Ô étrange Église Orthodoxe, si pauvre et si faible, qui se maintient comme par miracle à travers tant de vicissitudes et de luttes. Église de contrastes, à la fois si traditionnelle et si libre, si archaïque et si vivante, si ritualiste et si personnellement mystique.
Église où la perle de grand prix de l'Évangile est précieusement conservée, parfois sous une couche de poussière. Église qui souvent n'a pas su agir, mais qui sait chanter comme nulle autre la joie de Pâques."
P. Lev Gillet ("Un moine de l'Eglise d'Orient)

20 mai 2007

P. Seraphim Holland: Questions/réponses sur le Dimanche des Pères du 1er Concile Oecuménique


Questions à propos du dimanche des saints Pères du 1er Concile Oecuménique
QUESTION 1
Quand célèbre-t'on le dimanche des saints Pères du 1er Concile Oecuménique? Spéculez pourquoi.

RÉPONSE 1
Le dimanche des saints Pères du 1er Concile Oecuménique est célébré le dimanche précédant la Pentecôte, suivant le jeudi de l'Ascension. Lorsque le Christ monta au Cieux, Il réitéra Sa promesse du Saint Esprit aux Apôtres. Le Saint Esprit guide l'Église, et cette guidance s'est magnifiquement manifestée dans les Conciles oecuméniques, lorsque les dogmes ont été *confirmés* et les hérétiques dévoilés comme tels. Pendant que nous sommes dans l'attente de la célébration du don du Saint Esprit, il est approprié de penser à la manière dont Il guide l'Église. Par le Saint Esprit, Qui guida les saints Pères dans les Conciles et confirma leurs décrets dans l'esprit de l'Église, la Foi Orthodoxe, qui n'est rien de moins que l'unique Foi correcte et salvatrice dans l'unique vrai Dieu, fut préservée.


QUESTION 2
Qu'est-ce qu'un Concile oecuménique? Combien y en a-t'il eu? En général, pourquoi étaient-ils convoqués? Comment les Orthodoxes considèrent-ils les décrets des Conciles oecuméniques? Quelle était la raison principale de la convocation du 1er Concile oecuménique? Quand et où a-t'il été assemblé?

RÉPONSE 2
Le principe que les hiérarques peuvent se rassembler et formuler des décrets doctrinaux et disciplinaires et des résolutions qui sont la volonté de Dieu et acceptés par l'Église entière fut établi durant la période apostolique, avec le premier Concile RAPPORTÉ, qui l'a été par saint Luc dans ses Actes, avec la célèbre déclaration qui allait devenir une sorte d'antienne pour les Orthodoxes : "il a paru bon à l'Esprit-Saint et à nous" (Actes 15,28).

Il y a eu 7 Conciles oecuméniques, qui ont toujours été convoqués lorsqu'il y avait une hérésie qui mettait en danger la pureté de la Foi Orthodoxe. Le 1er Concile oecuménique a eu lieu à Nicée en 325. Il a principalement été convoqué pour combattre l'hérésie de l'arianisme.

Vous êtes devenus les véritables gardiens des traditions apostoliques, / O saints Pères / car en explicitant de manière Orthodoxe en Concile / le dogme de la consubstantialité de la Sainte Trinité, / vous avez repoussé le blasphème d'Arius. / Ensuite, après avoir censuré Macedonius, l'ennemi du Saint Esprit, / vous avez condamné Nestorius, Eutyches, Dioscore, / Sabellius et Severus l'écervelé. / Dès lors, nous vous supplions / afin d'être délivrés de leur erreur // et que notre vie soit préservée sans honte dans la Foi.
(Vêpres du dimanche des saints Pères du 1er Concile oecuménique, Litie)

"Aujourd'hui la brillante ville des Nicéens / a réuni chez elle, venus du monde entier / 318 hiérarques déposant contre Arius, / celui qui avait proféré le blasphème et méprisé Un de la Trinité, / le vrai Fils et la Souche Divine; / et ayant donc déposé cet homme de son pouvoir, // les Pères renforcèrent puissamment la sainte Foi."
(Matines du dimanche des saints Pères du 1er Concile oecuménique, Hymne de session après la 3ème Ode du Canon)

QUESTION 3
Quel document ecclésial majeur fut en partie produit par le 1er Concile oecuménique? Pourquoi? Commentez l'importance de ce document concernant l'Orthodoxie d'une personne.

RÉPONSE 3
Le Symbole de la Foi, le Credo Nicéen, fut compilé en partie à Nicée (les 7 premiers articles y furent rédigés). Ce fut la première expression écrite de la croyance Orthodoxe non-écrite au sujet de la nature de Dieu, et de la relation interne du Père au Fils. Ce fut le premier document universellement accepté définissant ce qu'était le Christianisme. C'était le premier moyen universel : c'était la mesure par laquelle l'on pourrait faire le tri entre Orthodoxie et hérésie. S'en éloigner signifiait avoir cessé d'être Chrétien. Dès lors, jusqu'à nos jours, il est impossible pour qui que ce soit d'être Chrétien si ce symbole, qui dogmatise la vérité divine à propos de Dieu et de Son économie, n'est pas fermement accepté.

"O vous les assemblées des Orthodoxes, / célébrons ensemble ce jour dans la foi et la piété / cette commémoration annuelle des Pères théophores / qui se rassemblèrent dans l'illustre ville de Nicée, / venant des 4 coins du monde habité. / Car leur esprit de piété / les fit réfuter les dogmes impies de l'infâme Arius, / et par un décret synodal ils le bannirent de l'Église Catholique. / Et ils donnèrent instruction à tous d'ouvertement confesser / le Fils de Dieu consubstantiel et co-éternel, / Qui existait avant les siècles. / Ceci, dans l'exactitude et la piété, / ils l'exposèrent dans le Symbole de la Foi. / Dès lors, suivant leurs divines doctrines / et croyant avec assurance, / nous adorons en la Divinité Une, / le Père, le Fils et le Saint Esprit, // la Trinité une en essence."
(Vêpres du dimanche des saints Pères du 1er Concile oecuménique, apostiche, gloire)

"La première assemblée de Tes prêtres, O Sauveur, Te proclama pieusement comme engendré et consubstantiel avec le Père sans commencement, le Créateur de tout."
(Matines du dimanche des saints Pères du 1er Concile oecuménique, Canon des Pères, Ode 3)

Ayant rassemblé toute la connaissance sur les choses de l'esprit / et l'ayant soigneusement examinée par la grâce du divin Esprit, / tels de pieux scribes / les augustes Pères rédigèrent le céleste Symbole, / le vénérable Credo de notre sainte Foi, / dans lequel ils enseignent clairement qu'à l'instar de Dieu le Père, / Le Verbe de Dieu est aussi sans origine / et est consubstantiel avec Lui en vérité. / Ainsi ces loués et renommés et pieux pères / manifestement suivirent // ce que les Apôtres avaient enseigné. (Louanges pour le dimanche des saints Pères)

QUESTION 4
Décrivez l'hérésie pernicieuse combattue par le Concile. Existe-t'il encore des groupes reconnaissables qui croiraient encore en cette hérésie, et seraient de ce fait hors de l'Église?

RÉPONSE 4
Dans les grandes lignes, l'hérésie de l'arianisme, qui tire son nom de son principal auteur, l'ex-prêtre Arius de Carthage, prétendait que le Christ était créé, et non pas parfaitement Dieu. Ce fut le modèle pour nombre de futures hérésies, dont toutes, d'une manière ou l'autre, allaient chercher à soit élever l'humanité du Christ aux dépens de Sa divinité, ou d'élever la divinité du Christ aux dépens de Son humanité. L'extrême opposé de cette hérésie fut l'hérésie monophysite, qui prétend que le Christ n'avait qu'une seule nature, puisque Sa nature humaine aurait été "avalée" par Sa nature divine.

Les Orthodoxes confessent que Jésus-Christ est de même essence (nature) que Dieu le Père, "homoousios", et qu'il n'y a jamais eu un seul instant où Il n'aurait pas été Dieu, et qu'il y a eu un temps où Il S'est incarné, et a aussi assumé la nature humaine, et Sa divinité et Son humanité (2 natures) coexistent en une Personne, sans confusion ni distinction. Ce dogme n'est pas une simple guerre de mots ou une question de sémantique. Si Jésus-Christ n'a pas assumé notre nature humaine en tout, non mélangée à la divinité (telle que notre nature est, puisque nous sommes des créatures mortelles), Sa Résurrection n'aurait aucune efficacité pour l'humanité, puisqu'Il n'aurait pas ressuscité la nature humaine que nous possédons.

Parmi les actuels partisans de l'hérésie d'Arius on trouve les Mormons, les Pentecôtistes unitaristes, les Témoins de Jéhovah, et les Adventistes du 7ème jour.

QUESTION 5
Quel Évangile est lu ce dimanche et pourquoi?

RÉPONSE 5
L'Évangile est saint Jean 17,1-13, il comporte les paroles que le Seigneur a adressées à Ses disciples juste avant Son arrestation le Jeudi Saint.
http://stmaterne.blogspot.com/2007/04/s-jean-maximovitch-nuit-du-jeudi-saint.html

Ses Paroles, citées ci-après, réfutent puissamment l'hérésie d'Arius, car elles Le montre clairement égal au Père.

"Ainsi parla Jésus; puis, levant les yeux au ciel, Il dit: Père, l'heure est venue! Glorifie Ton Fils, afin que Ton Fils Te glorifie" (Jean 17,1).

On voit aussi la réciprocité de relation, où chaque Personne a la capacité de glorifier également l'autre.

Voici les propres Paroles du Christ : "Et maintenant, Toi, Père, glorifie-Moi auprès de Toi-même en M'accordant cette gloire que J'avais auprès de Toi avant que le monde fût créé" (Jean 17,5). Elles réfutent directement l'idée blasphématoire, présentée par Arius en premier lieu, prétendant que Jésus-Christ était créé.

Les paroles de la prière du Christ trouvent aussi un magnifique accomplissement dans les saints Pères, successeurs des Apôtres.

Saint Nicolai Velimirovic l'explique :
"La prière du Christ - "Père saint, garde-les dans Ton Nom, ceux que Tu M'as confiés, afin qu'ils soient un comme nous" (Jn 17,11) – n'est pas seulement pour les Apôtres, bien que c'était en premier lieu pour eux. Mais c'est aussi pour tous ceux qui ont et qui auront la foi en Christ par leur prédication. Dès lors, cette prière était aussi pour les saints Pères du 1er Concile oecuménique, que nous commémorons ce jour. "Garde-les!" - voilà la prière du Seigneur à Son Père. Et le Père les garde contre les erreurs d'Arius, et les inspira, les illumina et les renforça par le Saint Esprit, pour défendre et confirmer la Foi Orthodoxe. Cette prière est pour nous tous qui sont baptisés dans l'Église apostolique et qui, par les Apôtres et leurs successeurs, sont venus à la connaissance du Nom salvateur du Christ Sauveur."
Saint Nicolas Velimirovic, homélies, volume 1, sur le 6ème dimanche après Pâques.

QUESTION 6
Quelle est la définition de la vie éternelle que Jésus donne dans l'Évangile pour ce dimanche?

RÉPONSE 6
Notre Seigneur définit la vie éternelle dans Sa prière sacerdotale adressée au Père : "Or, la vie éternelle consiste en ce qu'ils Te connaissent, Toi, le seul vrai Dieu, et Celui que Tu as envoyé, Jésus-Christ" (Jean 17,3).

QUESTION 7
Citez certains des saints Pères du 1er Concile oecuménique. Qui d'entre eux a frappé un hérétique par excellence? Que s'est-il passé? Combien de saints Pères ont participé au Concile? Où trouve-t'on ce chiffre dans les saintes Écritures? Décrivez le traitement que les saints Pères ont infligé à Arius et comparez avec les activités et déclarations d'actuels influents évêques Orthodoxes de nos jours.

RÉPONSE 7
Il y eut 318 saints Pères à ce premier Concile oecuménique à Nicée, un nombre qui apparaît aussi prophétiquement dans l'Ancien Testament:

"À la nouvelle de la capture de son parent, Abram mit sur pied 318 de ses gens les mieux éprouvés, nés dans sa maison, et il poursuivit les rois jusqu'à Dan" (Gen. 14,14). Cela fait référence à l'épisode où Abram (par la suite renommé Abraham par Dieu) sauva Lot.

Le premier Concile était particulièrement riche en Pères saints et théophores, parmi lesquels ont trouvait :

* saint Nicolas le Thaumaturge
* saint Basile le Grand
* saint Spyridon
* saint Athanase le Grand (qui était encore diacre à l'époque)
* saint Paphnuce

"Aujourd'hui la brillante ville des Nicéens / a réuni chez elle, venus du monde entier / 318 hiérarques déposant contre Arius, / celui qui avait proféré le blasphème et méprisé Un de la Trinité, / le vrai Fils et la Souche Divine; / et ayant donc déposé cet homme de son pouvoir, // les Pères renforcèrent puissamment la sainte Foi."
(Matines du dimanche des saints Pères du 1er Concile oecuménique, Hymne de session)

Les saints Pères s'attaquèrent avec force à l'horrible hérésie d'Arius, parce qu'ils avaient compris ses implications, et les offices transmettent l'essence de cette sainte et violente bataille : l'insensé et fou d'Arius / divisa un jour la domination de la toute sainte Trinité / et en fit 3 essences dissemblables et étrangères. / Suite à cela, les Pères théophores se rassemblèrent avec ferveur, / brûlant de zèle tel Élie le Tesbite, / et tranchèrent avec l'épée acérée du Saint Esprit / le vil blasphémateur, / qui enseignait de honteuses doctrines. // Car l'Esprit les leur avait révélées."
(Vêpres, Seigneur j'ai crié)

La lutte contre Arius devint si intense que Nicolas le Thaumaturge, brûlant du divin zèle, frappa le blasphémateur sur la face afin de faire cesser son flot de doctrines infectes (le récit de cet événement est repris dans un autre de nos questions/réponses)

A notre époque d'oecuménisme et de compromission, les évêques bien souvent ne vivent pas comme moines, mais agissent en politiciens, et ferment les yeux sur des hérésies pire encore que l'arianisme. Des documents totalement non-orthodoxes sont signés, tels l'infâme "Accord de Balamand", et des bergers fous célèbrent des offices et vénèrent avec des loups, et encouragent leurs brebis à s'acoquiner avec ces loups, dans leurs blasphématoires célébrations "inter-foi." Bien de cette fausse guidance est accomplie au nom de "l'amour", en réalité l'amour de ce monde. Bien trop de hiérarques ne ressemblent plus en rien aux pères théophores des saints Conciles.

[je passe la question 8, qui est sur la Paschalie, sujet déjà maintes fois traité sur ce blog]

QUESTION 9
Quelles sont les 3 commémorations célébrées dans les offices de ce dimanche? Expliquez.

RÉPONSE 9
Le dimanche des saints Pères du 1er Concile oecuménique a lieu au milieu de la période festive de l'Ascension. Dès lors, 3 choses sont abordées dans les offices :

1. La Résurrection (comme chaque Dimanche)
2. L'Ascension
3. Les saints Pères du 1er Concile oecuménique

QUESTION 10
Expliquez ce que veut dire pour les Orthodoxes "guidé par le Saint Esprit", et comparez cela avec les autres qui disent croire en Christ sans être Orthodoxes.

RÉPONSE 10
L'Église est guidée par le Saint Esprit, et ses membres sont aussi guidés par ce même Esprit. Puisque le Saint Esprit ne Se contredit jamais Lui-même, les personnes individuelles doivent être d'accord avec le consensus général de l'Église Une, Sainte et Catholique. L'erreur que commettent les sectaires c'est qu'ils ont perdu la conscience de ce consensus, et dépendent imprudemment de leur propre interprétation privée (2 Pierre 1,20).

"Le Saint Esprit pourvoit en tout; Il fait jaillir la prophétie; Il parfait la prêtrise; Il a enseigné la sagesse aux illettrés. Il a fait de pêcheurs des théologiens. Il maintien unie toute l'institution de l'Église. Dès lors, O Consolateur, Un en essence et trônant avec le Père et le Fils, gloire à Toi." (Vêpres de la Pentecôte)
P. Seraphim
*-*-*-*-*-*

Extraits de textes de Pères de l’Eglise sur l’Ascension - Irénée de Lyon, Hilaire de Poitiers, Ambroise de Milan :
http://www.orthodoxie.com/2007/05/extraits_de_tex.html

Textes du 7ème dimanche après Pâques / Pères du 1er Concile Oecuménique & catéchèse par le p. Marc-Antoine:
http://www.orthodoxie.com/2006/06/dimanche_des_sa.html


Aucun commentaire: