"Ô étrange Église Orthodoxe, si pauvre et si faible, qui se maintient comme par miracle à travers tant de vicissitudes et de luttes. Église de contrastes, à la fois si traditionnelle et si libre, si archaïque et si vivante, si ritualiste et si personnellement mystique.
Église où la perle de grand prix de l'Évangile est précieusement conservée, parfois sous une couche de poussière. Église qui souvent n'a pas su agir, mais qui sait chanter comme nulle autre la joie de Pâques."
P. Lev Gillet ("Un moine de l'Eglise d'Orient)

06 octobre 2007

De l'hindouisme au Christ Sauveur: merci saint Thomas!







[...]
Le monastère Saint-Silouane [patriarcat de Moscou, près de la ville de Le Mans, France; ndt] est un bastion de la Foi Orthodoxe en France. Il est dirigé par le père Siméon, un moine Français.



Hiéromoine Siméon Cossec


Il y a quelque 15 ans d'ici, le père Siméon ressenti un appel. "J'ai acheté une bâtisse après avoir abandonné mon métier à la banque et vendu mon appartement. Nous étions 3 au départ. Je n'avais pas d'autre argent. Nous avons acheté ces ruines et nous y avons emménagé. Petit à petit, nous avons construit ce monastère, de nos mains," se souvient-il.

Le monastère porte le nom de saint Silouane. Ils ont de ses reliques. Une communauté de 17 moines et moniales vit et célèbre ici.

Une d'entre elles, mère Thaiss, a parcouru un très long cheminement spirituel avant d'aboutir à l'Orthodoxie. Elle a passé plusieurs décennies de sa vie comme religieuse catholique-romaine. Puis elle s'est intéressée à l'hindouisme. Arrivée à la cinquantaine, elle quitta son couvent et parti en pèlerinage dans les Alpes, où elle découvrit une grotte. Elle s'y installa et commença à lire des livres théologiques. Elle dit y être resté une vingtaine d'années, puis elle découvrit des écrits sur l'Orthodoxie.

"J'ai immédiatement senti que je devais entrer dans l'Orthodoxie, car je ne voulais pas abandonner ma relation avec Jésus – qui n'est pas dans l'hindouisme. Dans l'Orthodoxie, j'ai trouvé à la fois Jésus et cette proximité avec Dieu qui est un aspect majeur de l'hindouisme," dit mère Thaiss.


Mère Thaiss


Les moines et moniales célèbrent 2 Offices communs chaque jour. Les Offices sont uniques. Dans l'Église Orthodoxe de Russie, ils sont célébrés dans l'ancienne langue russe, et l'assemblée reste debout. Ici, les Offices sont en français et les fidèles sont assis.

*-*-*-*-*-*

Tuyau : père Joseph

C'est inouï le nombre de gens qui se perdent, qui quittent une religion humaine pour aller vers une autre. Alors qu'ici, les Apôtres sont venus au premier siècle, et de même qu'en Inde, le saint Apôtre Thomas avait fondé l'Église, et donc l'Orthodoxie y était déjà présente il y a 19 siècles de ça...








Mise à jour 13/10/2007 : à sa demande, acceptée par le Saint-Synode russe, le monastère Saint-Silouane ne dépend plus du patriarcat de Moscou (Russie) mais de l'archevêché "Daru", donc de Constantinople (Turquie)
http://www.orthodoxie.com/2007/10/le-saint-synode.html


1 commentaire:

BlueDusk a dit…

Certes l'Orthodoxie est venue en Inde avec St Thomas, mais elle y a été intégrée à la société hindoue comme une simple caste, celle des Nazaréniens.