"Ô étrange Église Orthodoxe, si pauvre et si faible, qui se maintient comme par miracle à travers tant de vicissitudes et de luttes. Église de contrastes, à la fois si traditionnelle et si libre, si archaïque et si vivante, si ritualiste et si personnellement mystique.
Église où la perle de grand prix de l'Évangile est précieusement conservée, parfois sous une couche de poussière. Église qui souvent n'a pas su agir, mais qui sait chanter comme nulle autre la joie de Pâques."
P. Lev Gillet ("Un moine de l'Eglise d'Orient)

30 novembre 2007

Saint André et la Marine belge



"Un pays bordé par la mer n'est jamais petit"
Léopold II, roi des Belges



M901 Georges Lecointe
source photo


Si les anciens navires arboraient tous la Croix – au moins sous la forme du mât du navire, comme dirait le p. Païssios l'Athonite! - peu de gens savent qu'en prime, le pavillon de la marine militaire belge, anciennement appelée "Force Navale" (Zeemacht), c'est la Croix de saint André.
Le tout premier de nos navires à l'avoir hissée et exhibée sur les océans de ce monde était le M901 Georges Lecointe "I", dragueur de mines et escorteur océanique de la classe Algérine (ex M230 Hms Cadmus), qui a servi fièrement notre pays du 31 janvier 1950 jusqu'au 24 avril 1960, quand il fut vendu pour la casse (déjà à l'époque on n'était pas très attachés à nos racines..). Portant cette glorieuse croix, si notre Marine avait un aumônier Orthodoxe y oeuvrant, le 30 novembre mériterait d'être "fête de la Marine."

infos technico-historiques (en néerlandais) sur le De Brouwer en version Algérine, dernier exemplaire belge à être parti à la ferraille:
http://wiki.navy.be/M904_De_Brouwer

source info pavillon :
"album photographique – Force Navale, 1946 – 1956", par Leo Van Ginderen & Christian Delgoffe
dépôt légal D/1997/7735/01
Ce splendide livre-souvenir trilingue reprend les 162 navires et embarcations diverses qui ont servi au sein de notre Force Navale, devenue "Marine belge" en 1996. Il y a près de 200 photographies dont 12 en format A4.
25 euros + frais de port
infos commandes : courriel Christian Delgoffe






******************************************

Le 30 novembre est traditionnellement le jour de la fête du frère du saint Apôtre Pierre, le saint Apôtre André "le premier appelé" selon la terminologie byzantine - voir page déjà réalisée l'an dernier :


icône de saint André
église de Skyros
source


Saints Tugdual, Trojan et André, nos pères - notice hagiographique sur saint Trojan, hagiographie en breton sur saint Tugdual (et lien en français) et Icône, texte sur la saint André par le père Thomas Hopko (SVOTS) extrait de son ouvrage "la Pâque d'Hiver"



Patras, vues de l'église Saint-André



Histoire des reliques de saint André volées par le Vatican
Partout où on va regarder dans les documents hétérodoxes, on ne lit pas la mention "volées pendant le sac et le massacre de Constantinople par les Croisés envoyés par le Vatican." Jamais. Ils mentent par omission et disent (je résume): "transférées de Constantinople à Amalfi sous le pape machin, puis ensuite le chef de saint André fut donné par Amalfi au vatican, qui l'incrusta dans une des colonnes de la basilique saint Pierre." Voilà comment les gens d'ici sont maintenus dans l'illusion que le vatican serait une oeuvre de bienfaisance et l'authentique Église du Christ...

Bref aperçu historique par un lecteur anglophone :
http://groups.google.fr/group/alt.religion.christian.east-orthodox/
"Les lecteurs pourraient être intéressés d'apprendre comment les reliques de saint André furent volées à Constantinople au 13ème siècle et emportées à Amalfi, Italie. Au 15ème siècle, certaines d'entre elles furent emmenées à Rome, où ils aboutirent dans un des 4 piliers centraux de la basilique Saint-Pierre au Vatican.
En septembre 1964, à titre de geste de bonne volonté, le pape de Rome Paul VI restitua une petite portion de ces reliques à l'Église Orthodoxe. La cathédrale d'Amalfi, dédiée comme la ville à saint André, contient une tombe dans sa crypte, et affirme qu'elle y conserve le restant des reliques de l'Apôtre.
Dan"


fresque de saint André
île de Naxos, Cyclades



Éloge de saint André, l'Apôtre Premier-Appelé
http://southern-orthodoxy.blogspot.com/2007/11/happy-st-andrews-day.html
Et quelqu'un a-t'il déjà vu un simple pécheur prendre les gens comme du poisson? O qu'elle est grande, la puissance du Christ crucifié! O qu'elle est grande, la beauté de la Divinité! Il n'y a rien dans le monde qui surpasse la grâce apostolique. L'humanité a vu des choses totalement extraordinaires et qui dépassent l'entendement. Elle a vu l'arche de Noé restant à flots durant le Déluge et la destruction du restant de l'humanité. Elle a vu Moïse commandant aux éléments naturels. Elle a vu de l'eau devenir aussi dure que de la roche et le fond de la mer s'entrouvrir. Elle a vu la manne étant envoyée des Cieux en lieu et place de pain. Elle a vu le mouvement du soleil être arrêté par la prière humaine, et le jour s'allonger à la prière de Josué. Elle a vu un chariot flottant dans les airs, et le prophète Élie être emporté par ce dernier.
L'humanité a vu tant de grandes choses et d'événements étonnants. Mais elle n'avait jamais rien vu de tels que les Apôtres. Eux, étant les serviteurs du Verbe, ils ont communié avec Celui Qui, en tant que Dieu, ne saurait être décrit. Ils ont suivit les pas de Celui Qui est partout présent. Ils se sont assis avec Celui que rien ne pourrait contenir. Ils ont entendu la voix de Celui qui a tout créé par Sa Parole. Ils ont voyagé à travers le monde entier. Ils ont détruit les idoles, images de bêtes sauvages, et ils ont chassé les démons, ces bêtes fauves. Ils ont uni l'Église en un seul troupeau, ils ont rassemblé les fidèles comme le froment. Ils ont arraché les hérésies comme de la mauvaise herbe et ont semé la Parole de Dieu comme bonne semence.. O la grande gloire d'André! O la profonde sagesse apostolique! O la plénitude de son amour! Chers frères, glorifions ce merveilleux Apôtre, et aimons Celui qu'il avait découvert, le Christ, le Messie.
Saint Jean Chrysostome

Aucun commentaire: