"Ô étrange Église Orthodoxe, si pauvre et si faible, qui se maintient comme par miracle à travers tant de vicissitudes et de luttes. Église de contrastes, à la fois si traditionnelle et si libre, si archaïque et si vivante, si ritualiste et si personnellement mystique.
Église où la perle de grand prix de l'Évangile est précieusement conservée, parfois sous une couche de poussière. Église qui souvent n'a pas su agir, mais qui sait chanter comme nulle autre la joie de Pâques."
P. Lev Gillet ("Un moine de l'Eglise d'Orient)

06 décembre 2007

Le visage de saint Nicolas de Myre - science & Icônes

http://southern-orthodoxy.blogspot.com/2007/12/face-of-santa.htmlEn 2005, j'ai reçu la note suivante d'un lecteur:

 


"J'ai trouvé ceci (montré sur Discovery Channel) le jour de Noël. Il y avait un récit très intéressant à propos de sa vie et comment ses reliques avaient voyagé. Ensuite, utilisant les reliques, ils avaient reconstitué son visage, utilisant la technique de la science médico-légale."

Ce que j'en pense?

Hé bien je vais vous montrer ce que j'en pense. Les scientifiques feraient mieux de toujours d'abord s'adresser aux Orthodoxes – cela épargnerait du temps, de l'effort et de l'argent :

Icône de saint Nicolas, 10-11ème siècle, Walters Art Museum.

p. Joseph

*-*-*-*-*

L'Icône de saint Nicolas
http://www.thewalters.org/works_of_art/itemdetails.aspx?aid=143
Description: Encadré par de rameaux de vigne, saint Nicolas tient l'Évangéliaire dans sa main gauche, recouverte de sa manche (un signe de respect), et élève sa main droite en signe de bénédiction. Ce carreau de céramique est une des plus belles pièces de la collection Walters, qui comporte quelque 1.000 fragments, le plus grand nombre que l'on trouve hors d'Istanbul, Turquie. Bien que d'origine inconnue, on en connaît d'autres semblables qui ont été réalisés à Constantinople. Les céramiques étaient plus que probablement attachés au mur de l'église, faisant partie d'un ornement qui comportait des saints et des éléments décoratifs (non-iconiques).
Artiste: Byzantin
Création: vers l'An Mil
Support: céramique vitrifiée
Dimensions: 16,7 x 16,4 x 0,8 cm
Culture: Orthodoxe
Période: Byzantine
Provenance: Marché de l'art, Istanbul; Robert Hecht, 1956; Walters Art Gallery, Baltimore, 1956, par acquisition et don partiel.

2 commentaires:

Laurence Guillon a dit…

Ca saute aux yeux. Mais n'y a-t-il pas un peu d'arbitraire dans l'expression donnée à la reconstruction?

Anonyme a dit…

Certes :-)
La couleur de la peau et les yeux sont 2 éléments qu'ils ont dû extrapoler d'après des éléments d'autres personnes vivant à l'époque et en ces lieux, je suppose. Le restant est reconstituable.

L'article original a perdu la photo de base quand le blog a été transféré, hélas:
http://www.patheos.com/blogs/orthodixie/2007/12/the-face-of-santa.html