"Ô étrange Église Orthodoxe, si pauvre et si faible, qui se maintient comme par miracle à travers tant de vicissitudes et de luttes. Église de contrastes, à la fois si traditionnelle et si libre, si archaïque et si vivante, si ritualiste et si personnellement mystique.
Église où la perle de grand prix de l'Évangile est précieusement conservée, parfois sous une couche de poussière. Église qui souvent n'a pas su agir, mais qui sait chanter comme nulle autre la joie de Pâques."
P. Lev Gillet ("Un moine de l'Eglise d'Orient)

22 janvier 2008

Écologie et vie moderne: la voiture propre enfin pour demain?


voiture MDI a air comprime, modele pickup double cabine
source photo:


Cet article attendait depuis l'été dernier pour des nouvelles de lancement officiel garanti... En effet, la technologie dont il va être question a vu sa mise en oeuvre "grand public" sans cesse repoussée depuis 2000, comme on le verra dans les films plus bas. Enfin, apparemment cette fois-ci c'est la bonne, le système serait sur les rails. Métaphore puisqu'on va parler de voiture "propre." Et d'écologie, qui est au coeur de la Foi Chrétienne Orthodoxe.

On ne peut pas tous aller vivre dans une grotte ou un monastère et la vie sur cette planète où nous sommes bien nombreux requiert des déplacements. Les transports en commun, principe idéal, se heurtent aux intérêts économiques, car ils freinent la vente de véhicules, de leurs accessoires, pneus, carburants, matériaux pour réparer les routes (sauf en Wallonie où on préfère les routes "nids de poule"), etc. Or, à force de violer la Nature dont Dieu ne nous a institués que gestionnaires responsables et non pas propriétaires omnipotents et irresponsables, nous voyons chaque jour un peu plus les dégâts que notre inconscience collective ET individuelle causent. Et ça ne fait que s'accélérer.

La nouvelle de la sortie d'un véhicule enfin propre, au moins dans son fonctionnement, aux critères suffisants pour ce à quoi ça sert - se déplacer à vitesse raisonnable en étant protégé des intempéries et des collisions, transporter des colis, etc - cette nouvelle me réjouit. J'aurais bien acquis une voiture fabriquée par nos frères de Roumanie, mais devoir encore s'endetter pour avoir un moteur aussi polluant que les autres, n'utilisant que des ressources fossiles dont tout le monde sait bien qu'elles sont très limitées et ne vont cesser d'augmenter en coût, autant garder nos "vieilles caisses." Et voici qu'un coup d'air frais souffle sur l'automobile. Espérons que l'Inde ne sera pas la seule à s'y lancer.
Tata Motors, Nano version de luxe
Inde dont le constructeur "Tata Motors", non seulement vient de racheter Jaguar, mais aussi de sortir la voiture la moins chère au monde, la Nano, aux caractéristiques relativement spartiates et au moteur classique, à essence.

Cependant, ce projet "Nano" n'est rien à côté de ce qui a été signé avec un ingénieur Français.. car les normes de pollution de la Nano ne sont adaptées aux normes européennes. Et lors de l'annonce à la presse, il est clairement ressorti que le véhicule serait aussi conçu pour les normes de circulations indiennes, avec usure rapide si on roule à plus de 70km/h. Nos routes sont prévues pour 90km/h et les autoroutes prévoient même qu'on ne peut pas rouler à moins de 70km/h sauf circonstances atmosphériques spéciales; telle quelle, la Nano n'est donc pas un véhicule vraiment adapté pour chez nous.

Tandis que la OneCat qui s'annonce, elle, sera (comme la CityCat) au top en matière de préservation de l'environnement et aux normes locales pour nos pays. Et le 5 février 2007, Tata Motors signait ainsi un contrat de licence avec MDI Entreprises :
e

====================================================================

Communiqué de presse
http://www.tatamotors.com/our_world/press_releases.php?ID=281&action=Pull


Publié le 5 février 2007

Un moteur qui utilise l'air comme carburant

Tata Motors et l'ingénieur-inventeur MDI de France signent un accord

Dans un nouvel effort passionnant de développement et d'ingénierie, conservant son rôle de principale entreprise d'Inde pour la recherche et le développement automobile, Tata Motors a signé un accord avec MDI de France pour la mise en oeuvre en Inde de la technologie révolutionnaire de MDI pour des moteurs fonctionnant à l'air comprimé.

Le Groupe MDI est dirigé par m. Guy Nègre, qui a fondé l'entreprise en 1990 afin de réaliser son rêve d'être le premier à développer un monteur n'utilisant que l'air comme carburant – ce qui pourrait être le moteur le plus respectueux de l'environnement qui soit. De plus, le moteur est efficace, économique, modulable, et capable de servir dans d'autres applications telle que la production d'énergie.

L'accord entre Tata Motors et MDI prévoit le soutien de Tata au futur développement et à l'amélioration de cette technologie, et son application et sa licence pour l'Inde.

Commentant l'accord, m. Guy Nègre a dit : "MDI est engagé depuis de longues années dans le développement de moteurs respectueux de l'environnement. MDI est heureux de conclure cet accord avec Tata Motors et de travailler avec ce groupe industriel important et expérimenté, afin de développer une technologie nouvelle et économique pour diverses applications pour le marché Indien, qui répondent de plus aux strictes règles en matière de protection de l'environnement. Nous continuons le développement avec notre propre modèle commercial de vente des licences à des constructeurs automobiles d'autres parties du monde, où la production sera proche du marché. Nous avons aussi développé cette nouvelle technologie pour d'autres applications, où la compétitivité côté financier a été autant notre priorité que les questions d'environnement."

A propos de MDI
MDI est une petite entreprise familiale située à Carros, près de Nice (Sud de la France), où m. Guy Nègre et m. Cyril Nègre, avec leur équipe technique, ont développé une nouvelle technologie de moteur, dans le but d'économiser de l'énergie et de respecter de très strictes normes écologiques – à des coûts compétitifs.

A propos de Tata Motors
Tata Motors est le plus grand constructeur automobile d'Inde, avec un chiffre d'affaire de 5,5 milliards de dollars US en 2005-2006. Avec des ventes de quelque 4 millions de véhicules Tata en Inde, cette entreprise est la première dans le domaine des véhicules utilitaires et la seconde dans le domaine des véhicules particuliers. C'est aussi le 5ème constructeur mondial pour les camions moyens et lourds, et le second pour les grands bus. Les voitures, camions et bus Tata sont vendus dans plusieurs pays d'Europe, Afrique, Moyen Orient, Asie du Sud, Asie du Sud-Est et Australie. Tata Motors et Fiat Auto ont annoncé la formation d'une entreprise industrielle commune en Inde pour la construction de voitures particulières, de moteurs et de transmissions, pour le marché Indien et étranger. Tata distribue déjà des Fiat en Inde. Au plan international, le groupe Tata Motors c'est aussi Tata Daewoo Commercial Vehicle Co. Ltd. en Corée du Sud; Hispano Carrocera, fabrication de bus et autocars en Espagne, dont l'entreprise possède 21% des actions; une entreprise conjointe avec Marcopolo, le fabriquant Brésilien de châssis de bus et autocars; une entreprise conjointe avec Thonburi Automotive Assembly Plant Company en Thaïlande, pour la construction et la vente de "pickups" en Thaïlande. Tata Motors a des centres de recherche en Inde, Grande-Bretagne, et dans ses filiales et entreprises associées de Corée du Sud et d'Espagne.

Pour de plus amples informations, veuillez contacter :

MDI Group
MDI Enterprises S.A.
Mr. Cyril Negre
3405, 4ème avenue
BP547
06516 CARROS Cedex
FRANCE
Téléphone : +33 (0)4 97 10 20 20
Fax : +33 (0)4 97 10 20 21
E-mail : info@mdi.lu
www.mdi.lu

Tata Motors
Debasis Ray
Head (Corporate Communications)
Tata Motors Limited
Phone: 00 91 22 66657209; E-Mail: debasis.ray@tatamotors.com
www.tatamotors.com

====================================================================

Le site internet officiel de MDI France :
http://www.mdi.lu/fra/affiche_fra.php?page=accueil


C'est Étienne Lenoir, ingénieur Belge, qui avait inventé en 1859 un "moteur à gaz et à air dilaté" pour voiture, et puis pour se passer du gaz de ville qui lui servait de carburant, il avait inventé un carburateur. Le principe de fonctionnement de ce moyen de transport est donc déjà vieux, et proportionnellement parlant, on peut dire qu'il n'a pas beaucoup évolué. Ou plutôt qu'on n'a pas voulu que ça évolue, et que toutes les inventions mises au point depuis l'instauration du règne du pétro-dollar ont été soigneusement mises au rancart, découragées, voire pire probablement. Ce monde déchu, il ose tout. Ca commence pourtant à changer. Le pétro-dollar commence à se faire trop cher pour ne fut-ce que chauffer les maisons. Alors "on" lache la bride.. enfin.

Guy Nègre est cet un ingénieur niçois qui a mis au point une voiture à la fois écologique et économique. Les grands groupes occidentaux ne sont pour le moment apparemment pas trop intéressés. Mais par contre, le constructeur Indien "Tata Motors" n'a pas hésité, comme vous l'avez lu dans le communiqué ci-dessus. N'ayant pas les moyens d'une aventure à risque, si je n'avais pas vu cette nouvelle, je n'y aurais même pas songé. Mais si le géant qui rachète Jaguar s'y lance, c'est qu'il est vraiment certain de la viabilité à long terme.

Avant cette nouvelle, pour réduire notre propre impact et vu nos nombreux déplacements, j'avais pensé à un peu de tout pour faire transformer ce que nous utilisons pour nous déplacer (sauf mon VéloSolex, bien sûr!)

GPL & biocarburant, tout cela fait appel à des énergies fossiles. Et les biocarburants sont occupés à ruiner l'économie alimentaire de tas de pays du Tiers-Monde, dont les dirigeants font raser les cultures vivrières pour les remplacer par des plantes (OGM en prime) permettant de fabriquer ce carburant... pour l'Occident. Moralement intolérable.

J'avais envisagé tout un temps de passer à l'huile végétale, recyclage ou bon marché, puisqu'un vieux moteur diesel sait se permettre cela (la transformation revient à près de 500 euros), et que le coût de revient direct est intéressant. Mais voilà, ça pollue autant, ça consomme un peu plus. Et pour fabriquer cette huile, si on optait tous pour cette technologie, il faudra faire comme pour le biocarburant, détruire les champs qui nous nourrissent. Et comme toujours, notre industrie commencerait par le faire dans les pays du Tiers-Monde, dans les dictatures, etc. Moralement aussi insoutenable.

S'endetter et acheter une voiture électrique, bas de ga
mme bien sûr?
La voiture électrique ne date pas d'hier. On est sidéré de voir ses faibles capacités actuelles quand on sait qu'en 1899, le Belge Camille Jenatzy avait établit un record de vitesse, 105km/h, à bord de la "Jamais Contente." Vous avez bien lu la date. Voyez ces chers véhicules actuellement proposés comme "seule alternative écologique à l'essence et au diesel" et voyez leurs performances. Quelle avancée technologique?! En plus, il faut des batteries, très polluantes à produire. Et pour les recharger, de l'électricité, qui est chez nous majoritairement produite par le nucléaire. Un système qui est ultra-polluant - 10.000 ans d'effets mortels pour ses déchets, notre cadeau aux générations futures. Et qui est lui aussi "fossile", puisque produit à base d'un minerai dont les réserves mondiales réelles sont à peine supérieures à celle du pétrole. A savoir maximum un demi-siècle.. C'est un "détail" que m. Al' Gore, le prix Nobel d'on ne sait quelle paix puisqu'il a fait bombarder les populations civiles d'Irak quand il était vice-président de son pays, m. Al Gore donc se garde bien d'en parler. Lui qui fait discrètement la promotion du nucléaire, derrière ses airs angéliques de promoteur de la sauvegarde de la nature. L'impact écologique de cette solution pourrait donc être pire encore, à moyen et long terme, que la situation actuelle. Moralement irresponsable.

Et l'hydrogène pose de tels problèmes de sécurité que seuls des véhicules haut de gamme pourraient l'envisager. Et rien de prévu avant longtemps. Alors que faire?


10 ans de combat pour m. Guy Nègre pour faire reconnaître son invention aux multiples brevets, son moteur fonctionnant à air comprimé. Ses prototypes roulent en ville sans émettre la moindre pollution – zéro gramme de Co2! Et pour faire le plein d'air comprimé, on branche 3 minutes, et c'est parti pour une centaine de km d'autonomie citadine minimum. Et il peut y avoir en plus un moteur thermique annexe à très basse consommation pour les trajets non-urbains; bref un moteur bi-énergie. Les réservoirs d'air comprimé se rechargent aussi au freinage et en roulant; et la consommation d'essence est prévue à moins de 2 litres au 100km, avec moins de rejets de Co2 dans l'atmosphère que les autres voitures.


Si les coûts de production d'un tel véhicule en Europe seront moindres qu'un véhicule "classique," le site parle pour la OneCat de tarifs de 3.500 à 5.000 euros. En Inde, Tata Motors annonce qu'il les sortira pour moins de 2.000 euros. Le véhicule poserait actuellement quelques problèmes fiscaux dans nos pays où on taxe tout ce qui bouge sans que l'argent de l'impôt ne soit pour autant utilisé avec justesse et justice : en France par exemple, avec le système actuel de primes anti-pollution et de taxes, elle serait gratuite... ne vous en faites pas, le fisc trouvera la parade avant l'arrivée du premier véhicule sur les routes.

Fin 2008, la France devrait voir sa première usine enfin commencer sa production. "Nous avons signé une quarantaine de contrats dans le monde entier pour des unités de ce type," dit l'ingénieur Guy Nègre. Espérons que la Belgique suivra, il y aura vite de la place à Forest et à Genk... et le "business model" de m. Nègre, c'est justement le contraire des délocalisations.. Décideurs politiques, vous savez ce qui vous reste à faire pour remplacer les constructeurs automobiles que vous avez favorisés par des largesses avec l'argent public et qui laissent en plan tant d'ouvriers...

En tout cas, à condition de savoir y caser mes longues guiboles et mon dos abimé (les joies du handicap..), je verrais bien toute ma famille trimballée dans une belle OneCat modèle standard (avec toit).

Europe 1, 21/1/2008 (07h20), la chronique de Christian Buchet parle de cette voiture : elle est enfin en cours d'homologation pour la France!

source & (c) radio

Cfr aussi l'article de
Marion Festraëts, L'Express, mardi 29 mai 2007
http://www.lexpress.fr/info/quotidien/actu.asp?id=11652


Petit panaché vidéo, en français, espagnol et anglais – on voit que les retards auront été fréquents. L'innovation n'est pas dans la mentalité de nos bureaucrates et politiciens, surtout pas quand leur cher lobby du pétro-dollar est directement menacé... l'environnement, le développement durable, la préservation de la vie, tout ça ne so
nt pour eux que des slogans de campagne électorale. Monde déchu.. Enfin, là, il y a une belle avancée. Dans les "langues d'Ésope", cette OneCat pourrait bien tenir le rôle de "la bonne langue."

JT France 2 le 03/01/2008 - 13H -
"Cette nouvelle crise du pétrole amène à se tourner vers d'autres moyens de p
ropulsion énergétique... Il y a la voiture hybride électricité-essence, il y a aussi le moteur à air comprimé mis au point par un Français, et dont nous vous parlions déjà il y a un an.. lorsqu'un constructeur automobile indien s'engageait à développer cette nouvelle technologie...Depuis, le Français a poursuivi ses recherches et s'apprête, dit-il, à lancer des 1ers exemplaires qui pourraient être mis en vente entre 3 et 5.000 euros..."



sources & (c) de ce panaché de vidéos: France 2/dailymotion, tv maroc/google video, CNN India/google video, TV espagnole/yahoo video, TV Barcelone/yahoo video, M6/dailymotion, CNN USA/google video, TV espagnole/google video

Aucun commentaire: