"Ô étrange Église Orthodoxe, si pauvre et si faible, qui se maintient comme par miracle à travers tant de vicissitudes et de luttes. Église de contrastes, à la fois si traditionnelle et si libre, si archaïque et si vivante, si ritualiste et si personnellement mystique.
Église où la perle de grand prix de l'Évangile est précieusement conservée, parfois sous une couche de poussière. Église qui souvent n'a pas su agir, mais qui sait chanter comme nulle autre la joie de Pâques."
P. Lev Gillet ("Un moine de l'Eglise d'Orient)

17 janvier 2008

Théophanie/Épiphanie et bénédiction des maisons

Bénédiction des maisons en Ukraine





Cette Fête est célébrée le 6 janvier; elle provient de l'Église Orthodoxe d'Orient, et l'Évangile pour la Fête de la Théophanie commémore le Baptême de notre Seigneur dans le Jourdain par Jean le Baptiste (cfr Matthieu 3,13-17). La fête a été introduite dans l'Église en Occident au 4ème siècle, et elle y a été associée avec la manifestation du Christ aux Nations représentés par les Mages. En Angleterre, le souverain apporte des offrandes d'or, d'encens et de myrrhe dans la chapelle royale lors de ce jour de Fête.

Les hymnes d'Orient attirent l'attention sur la doctrine de la Trinité, révélée dans la lecture de l'Évangile au sujet du Baptême du Christ : "Au moment où Jésus, baptisé, sortait de l'eau, voici que les cieux s'ouvrirent à Lui, et Il vit, tel une colombe, l'Esprit de Dieu descendre sur Lui. Et du ciel une voix Se faisait entendre: 'Voici Mon Fils bien-aimé, sur qui Je porte Mon affection" (Mt 3,16-17).

De cette manière-là, mystiquement, la Sainte Trinité apparu devant tout le peuple lors du Baptême du Christ : la Voix de Dieu le Père fut entendue, rendant témoignage à Dieu le Fils, et Dieu le Saint Esprit descendit sous l'apparence d'une colombe sur le Sauveur du monde. C'est pourquoi ce jour de fête est appelé Épiphanie – ou Théophanie, la manifestation de Dieu à l'homme. Dans cette Théophanie, Dieu S'est révélé Lui-même comme étant Trinité. C'est une partie très importante de la fête, mais il y a encore plus que cela.

Lorsque Jésus fut baptisé dans le Jourdain, Il ne fut pas Celui qui était purifié, parce qu'Il est sans péché et n'a jamais eu besoin d'être purifié. Au contraire, ce fut l'eau qui fut transfigurée et illuminée. L'eau, que l'on croyait être limpide et purifiante, était en fait polluée et habitée par les esprits du mal. Par Son entrée dans l'eau du Jourdain pour Son Baptême, Jésus purifia les éléments, sanctifia la matière, et libéra le cosmos de la puissance du démon. La Création matérielle redevint "très bonne," comme elle l'était au commencement.

Voir certains passages de la Liturgie de la Grande Bénédiction des Eaux : "A Ta Théophanie la Création toute entière a chanté Tes louanges. Car Toi, notre Dieu, Tu es apparu sur terre et a habité parmi les hommes. Tu as sanctifié les flots du Jourdain, envoyant d'en haut le très Saint Esprit, et Tu as écrasé les têtes des démons qui s'y cachaient."

La relation entre la Fête de la Théophanie et nos maison.
Une fois que nous avons participé à la Liturgie de la Fête de la Théophanie, la manière principale par laquelle nous participons à la commémoration de la sanctification et purification par Dieu de toutes choses à travers Son Baptême dans le Jourdain, c'est en ayant nos maisons bénies par l'aspersion de l'eau nouvellement bénie.

"La Grande Bénédiction des Eaux" a lieu à la fin de la Liturgie de la Fête du jour. Puisque nous ne savons pas apporter nos maisons à l'église, c'est l'Église qui, à travers le prêtre, vient à la maison de chaque paroissien. L'aspersion avec de l'eau nouvellement sanctifiée achève l'office de bénédiction qui a été entamé dans l'église paroissiale. La bénédiction de nos maisons par cette eau sainte maintien la liaison spirituelle entre "l'église domestique" et l'église paroissiale. Par cette bénédiction annuelle des lieux où nous vivons, la grâce de Dieu est étendue à nos demeures et familles.

La bénédiction de la maison est aussi une bonne manière de montrer aux jeunes enfants la relation de l'Église à la maison. Si les enfants sont présents lorsque le prêtre vient pour bénir la maison, ils auront la possibilité de le voir dans une situation différente et personnelle. Si le temps le permet, ils pourront lui montrer leurs chambres ou leurs animaux domestiques, ou leurs jouets préférés, et recevoir une bénédiction avec l'eau bénite.

En plus d'avoir nos maisons bénies, nous sommes aussi encouragés à emporter à la maison un peu d'eau nouvellement bénie pendant l'office de la "Grande Bénédiction des Eaux," afin de nous en servir tout au long de l'année. Elle peut être utilisée pour bénir nos maisons, pour en boire lorsque nous sommes malades, ou même pour en faire usage pendant notre vie de prière quotidienne. Il y a de nombreuses occasions dans une vie de famille où une petite gorgée d'eau bénite peut nous aider à nous souvenir de la bénédiction qui a été donnée "pour prodiguer la sanctification," "pour la guérison de l'âme et du corps," et "pour être une source aspirant après la vie éternelle," comme dit le prêtre dans la Litanie de la Fête de la Théophanie.

En résumé.
Suite à la "Chute," tout en ce monde a été souillé, nous y compris. Dieu a de nouveau béni Son monde de sorte qu'il puisse redevenir ce que Lui voulait qu'il soit. C'est pourquoi Il a envoyé Son Fils Jésus et le Saint Esprit au monde : pour bénir tout le monde et tout ce qu'Il a créé, et rendre les choses à nouveau bonnes.
Lorsque le prêtre vient pour bénir nos maisons, il demande à Dieu d'avoir miséricorde envers la maison, de la débarrasser de tout mal, et de la remplir de toutes bénédictions.




Prêtre Geoff Harvey

Good Shepperd Australian Orthodox Mission

Monash University, Clayton Campus, Victoria

Antiochian Orthodox Archdiocese in Australia



*-*-*-*-*-*-*

SE PRÉPARER POUR UNE BÉNÉDICTION DE MAISON
http://www.asna.ca/resources/praxis/house-blessing.html


La bénédiction annuelle des maisons lors de la Fête de la Théophanie touche nos vies quotidiennes avec l'eau sanctifiante du Jourdain dans laquelle notre Seigneur a été baptisé. Au cours de la bénédiction d'une maison, l'Église demande à Dieu d'en chasser toute influence maléfique, ainsi que de tous ceux qui y vivent, et de renouveler plus fortement encore l'influence du Saint Esprit dans nos vies domestiques. Les Pères de l'Église parlent de la maison comme d'une petite église, et de même que nous devons chasser l'influence du démon de nos paroisses et des familles de la paroisse, nous devons aussi le faire, au moins annuellement, dans notre famille domestique.

En préparant une maison pour sa bénédiction, il faudrait veiller à ceci :

1. UN ENVIRONNEMENT CALME ET SAINT: éteignez la télévision et la radio avant l'arrivée du prêtre. Rassemblez toute la famille et les amis dans la maison auprès du coin à Icônes, ou près d'une Icône préparée pour l'occasion. Débranchez le téléphone.

2. PRÉPARATION DE LA TABLE: pour la bénédiction de la maison, le prêtre aura besoin de ceci :
- une table couverte d'un drap blanc propre
- une Icône avec une bougie allumée face à elle
- un petit encensoir, avec encens et charbon
- des allumettes
- un petit bol propre, qui ne sera pas utilisé à l'avenir pour un autre but que celui-là (c-à-d exclusivement pour l'eau bénite)
- une branche de basilique ou d'arbuste

3. PASSAGES BIEN DÉGAGÉS: déplacez tous les objets et meubles pour permettre au prêtre de facilement se déplacer au fur et à mesure qu'il avance dans la maison en aspergeant d'eau bénite. Enfermez les animaux domestiques. S'il fait noir, allumez les lampes dans toute la maison, et veillez à ce que toutes les portes soient ouvertes ou au moins entrouvertes, y compris les placards.

4. NOURRITURE ET BOISSON: Il n'est pas nécessaire de servir à boire et à manger au prêtre lors d'une bénédiction de maison. Bien souvent, si le prêtre a de nombreuses maisons à aller bénir, il vaut mieux réserver cette hospitalité pour une autre occasion, et arranger à l'avance la visite du prêtre. Il est rappelé aux fidèles que le prêtre s'efforce du mieux qu'il peut de respecter les jours de jeûne de l'Église, et, à cet égard, le soutien du prêtre par les fidèles est très apprécié.
*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*

[NDT : rajoutons un point 5 : la "simonie" ou vente de sacrements, est formellement interdite par l'Église depuis les Apôtres. Les saints Canons prévoient de lourdes sanctions pour le clergé qui enfreindrait cette règle sacrée. On ne doit donc pas "payer" pour une bénédiction de maison, il n'y a pas un "tarif des visites à domicile!"]


LA TRADITION DE LA BÉNÉDICTION DES MAISONS À LA THÉOPHANIE
(Typikon / usage antiochien)



Au cours des jours qui suivent la Fête de la Théophanie (6 janvier), il est de coutume que le prêtre visite les maisons de ses paroissiens, emportant avec l'eau de "l'eau du Jourdain" pour la traditionnelle bénédiction des maisons de la Théophanie. La première Grande Bénédiction des Eaux est accomplie à la fin de la Divine Liturgie de la veille de la Théophanie (Paramon, 5 janvier). Bien que l'eau puisse être donnée au fidèle pour être bue ce jour-là et tout au long de l'année qui vient de commencer, traditionnellement, c'est uniquement l'eau de la seconde Grande Bénédiction des Eaux, qui est accomplie le jour même de la Fête de la Théophanie (6 janvier), qui est appelée "eau du Jourdain" et est utilisée pour la bénédiction des maisons après la Théophanie.

Tous ceux qui habitent la maisonnée devraient faire tout leur possible pour être présents lors de la Bénédiction. En prévision de l'arrivée du prêtre dans la maison, une veilleuse à huile (lampada), un petit encensoir et de l'encens devraient être préparés dans le coin à Icônes de la famille. S'il n'y a pas de coin à Icônes, une petite table devrait être préparée près du mur Est de la pièce principale de la demeure; la table, recouverte d'un drap blanc, devrait être ornée d'une ou plusieurs Icônes placées debout, une bougie dans un bougeoir, un petit encensoir et de l'encens. Un petit bol avec plusieurs branchettes d'un arbuste restant vert, branchettes liées ensemble par un ruban, devrait aussi être placés dans le coin à Icônes (ou sur la petite table), de même qu'une liste imprimée avec le nom de Baptême de tous les membres de la maisonnée. A l'arrivée du prêtre, il sera accueilli par tous les membres de la famille, chacun d'entre eux demandant la bénédiction du prêtre et lui honorant la main droite par un baiser. Ensuite, un membre de la famille allume la lampada (ou la bougie) et l'encensoir, toute radio, télévision, etc, étant éteint dans la maison. Les lumières devraient être allumées dans toutes les pièces de la maison qui doivent être bénies. Ensuite toute la famille se rassemble autour du prêtre près du coin à Icônes (ou de la table) pour commencer l'office de la Théophanie de Bénédiction de Maison.

Le prêtre, revêtu de sa soutane (anteri) et son dessus de soutane (exorasson), et faisant face aux Icônes, bénit et revêt son étole (epitrachelion) en disant la prière habituelle de vestiture. Ensuite il place de l'encens sur le charbon allumé dans l'encensoir, et le bénit avec la prière usuelle. Puis il place sa croix de bénédiction sur le coin aux Icônes (ou sur la table) et, après avoir versé de "l'eau du Jourdain" dans le bol fournit par la famille, il se bénit lui-même en entonnant :"

PRÊTRE: Béni est notre Dieu, maintenant et toujours et pour les siècles des siècles.

TOUS: Amen.

PRÊTRE: Gloire à Toi, notre Dieu, gloire à Toi.

Roi Céleste, Consolateur, Esprit de Vérité, Toi qui es partout présent et qui remplit tout, Trésor de bien et Donateur de Vie, viens et demeure en nous, purifie-nous de toute souillure, et sauve nos âmes, Toi qui est Bonté.

TOUS: Saint Dieu, Saint Fort, Saint Immortel, ait pitié de nous (x 3)

Gloire au Père et au Fils et au Saint-Esprit, maintenant et toujours et au siècles des siècles, amen.
Trinité toute Sainte, ait pitié de nous. Seigneur, purifie-nous de nos péchés. Maître, pardonne-nous nos iniquités. Saint, visite-nous et guéris nos infirmités à cause de Ton Nom.
Kyrie eleison, Kyrie eleison, Kyrie eleison.
Gloire au Père et au Fils et au Saint-Esprit, maintenant et toujours et au siècles des siècles, amen.
Notre Père, qui es aux Cieux, que Ton Nom est sanctifié. Que Ton Règne vienne. Que Ta volonté soit faite, sur la terre comme au Ciel. Donne-nous aujourd'hui notre pain substantiel. Et pardonne-nous nos offenses, comme nous avons pardonné à ceux qui nous ont offensé. Et ne nous laisse pas succomber à la tentation, mais délivre-nous du malin.

PRÊTRE: Car c'est à Toi qu'appartiennent le Règne, la Puissance et la Gloire, Père, Fils et Saint Esprit, maintenant et toujours et aux siècles des siècles.

TOUS: Amen.

Ensuite le prêtre invite tout le monde à chanter le tropaire (apolytikion) de la Théophanie en ton 1:

Par Ton Baptême dans le Jourdain, Seigneur, a été révélée l'adoration due à la Trinité. La voix du Père T'a rendu témoignage, elle t'a appelé Fils bien-aimé. Et l'Esprit, sous l'apparence d'une colombe, a confirmé la vérité de cette Parole. Christ Dieu, Tu nous es apparu, Tu as illuminé le monde. Gloire à Toi.

PRÊTRE: O Dieu, ait pitié de nous, selon ta grande miséricorde, nous T'en prions, écoute et prends pitié.

TOUS: Kyrie eleison (x 3)

PRÊTRE: Prions encore pour tous les Chrétiens pieux et Orthodoxes

TOUS: Kyrie eleison (x 3)

PRÊTRE: Prions encore pour notre métropolite N., notre père et évêque N., et toute notre fraternité en Christ.

TOUS: Kyrie eleison (x 3)

PRÊTRE: Prions encore pour obtenir miséricorde, vie, paix, santé, Salut, visite et pardon des péchés pour les serviteurs de Dieu (sont mentionnés par leur nom tous ceux qui habitent la maison et doivent être bénis) NN., et pour tous les fidèles pieux et Orthodoxes qui vivent et demeurent dans cette communauté.

TOUS: Kyrie eleison (x 3)

PRÊTRE: Car Tu es un Dieu bon et miséricordieux et ami des hommes, et nous Te rendons gloire, Père, Fils et Saint Esprit, maintenant et toujours et aux siècles des siècles.

TOUS: Amen.

Se tournant vers la famille rassemblée, le prêtre les bénis en disant :

PRÊTRE: + La paix soit avec vous tous.

TOUS: Et avec ton esprit.

PRÊTRE: Inclinons la tête devant le Seigneur.

TOUS: Devant Toi, Ô Seigneur.

Tous inclinent la tête pendant que le prêtre fait face aux Icônes et prie :

PRÊTRE: Prions le Seigneur.

TOUS: Kyrie eleison.

PRÊTRE: Ô notre Dieu, notre Sauveur, la Vraie Lumière, qui a été baptisée par Jean dans le Jourdain afin de renouveler tous les hommes par les eaux de la régénération, et qui consentit à entrer sous le toit de Zachée, et par là même amena le Salut pour lui et toute sa maisonnée : Toi aussi, Seigneur, à présent, préserve de tout mal tous ceux qui demeurent ici. Accorde-leur la sanctification, la purification, et la santé du corps, et accorde-leur ce qu'ils demandent pour leur Salut et la vie éternelle : Car Tu es béni, Ô Christ notre Dieu, et nous Te rendons gloire avec Ton Père sans origine et Ton très Saint et bon et vivifiant Esprit, maintenant et toujours et aux siècles des siècles.

TOUS: Amen.

Ensuite le chef de famille prend le cierge allumé et guide le prêtre à travers la maison, ce dernier portant le bol "d'eau du Jourdain" et, utilisant sa croix de bénédiction contre laquelle il tient le bouquet de branchettes, le prêtre asperge chaque pièce avec cette "eau du Jourdain." La coutume veut qu'il asperge chaque couloir jusqu'au linteau et chaque côté. Durant la
période de la Théophanie (du 6 janvier jusqu'au congé de la Fête le 14 janvier), le tropaire de la Fête "Par Ton Baptême dans le Jourdain, Ô Seigneur.." est chanté sans arrêt tout au long de la bénédiction de la maison. Mais si la bénédiction devait avoir lieu après le congé de la Fête, on chantera le tropaire de la Croix, en ton 1 ("Ô Seigneur, bénis Ton peuple et sauve Ton héritage..") plutôt que celui de la Théophanie. La pratique commune veut qu'une fois que le Jeûne du Grand Carême est entamé, on suspend les bénédictions de maisons. Les autres membres de la maison peuvent marcher à la suite du prêtre s'ils le souhaitent, ou rester près du coin à Icônes (ou de la table). La procession à travers la maison s'achève au coin à Icônes (ou à la table).

Le prêtre replace le bol et le bouquet dans le coin à Icônes (ou sur la table) et, tenant sa croix de bénédiction et faisant face au peuple, il prononce le Congé :

PRÊTRE: Gloire à Toi, Ô Christ notre Dieu et notre Espérance. Gloire à Toi.

TOUS: Gloire au Père et au Fils et au Saint Esprit, maintenant et toujours et aux siècles des siècles. Amen. Kyrie eleison, Kyrie eleison, Kyrie eleison. Père, donne ta bénédiction.

PRÊTRE: Que Celui qui, pour notre Salut, daigna être baptisé par Jean dans le Jourdain, le Christ notre vrai Dieu, par les intercessions de Sa mère toute immaculée et sainte, par les supplications de (le saint patron de l'église paroissiale locale) N., des saints et justes ancêtres de Dieu Joachim et Anne, et de tous les saints, ait pitié de nous et nous sauve, car Il est bon et ami des hommes.

Par les prières de nos saints pères, Seigneur Jésus-Christ notre Dieu, ait pitié de nous et sauve-nous.

TOUS: Amen.

Se tournant à nouveau vers les saintes Icônes, le prêtre tient sa croix de bénédiction et entonne :

PRÊTRE: Accorde, Ô Seigneur, une vie paisible, la santé, le Salut et toutes bonnes choses à Tes serviteurs (mentionner le nom de tous ceux qui demeurent dans la maison qui vient d'être bénie) NN., et préserve-les pour de longues années!

Il se tourne vers la famille et la bénit 3 fois avec la croix de bénédiction, pendant que tous chantent "Longues années" (Ad multos annos / poly khronia). Ceux qui demeurent dans la maison s'approchent alors du prêtre pour embrasser la croix de bénédiction et sa main, et être bénis avec de "l'eau du Jourdain."

Le chef de famille pourra aussi remettre une enveloppe au prêtre, comprenant le nom des vivants et défunts (diptyque) pour lesquels la famille sollicite ses prières au cours de cette nouvelle année.

NOTE: Ce sont les rubriques pour le diocèse de Wichita & centre de l'Amérique, pour l'archidiocèse Antiochien. Ailleurs, les pratiques peuvent varier.

*-*-*-*-*-*

VIVRE DANS UNE MAISON BÉNIE

C'est une coutume pour les Orthodoxes que d'avoir leur maison bénie par le prêtre au cours des jours qui suivent la Fête de la Théophanie, chaque 6 janvier. Le rite de la bénédiction de maison est bref mais magnifique – non seulement il amène la bénédiction de Dieu sur la maison pour l'année qui vient de commencer, mais aussi tisse un lien entre les membres de la famille, les liant entre eux comme faisant partie de la Famille de Dieu.
Les préparations sont simples : on prépare simplement une table avec un bol d'eau bénite, une branchette (pour asperger avec l'eau bénite), une Icône, une bougie (à emporter de pièce en pièce) et une liste avec les noms des vivants et des défunts que le prêtre offrira à Dieu dans le rite.

Les prières elles-mêmes ne prennent que quelques minutes, et ensuite la famille guide le prêtre de pièce en pièce, le chef de famille portant la bougie, et tous chantant le tropaire de la Théophanie, et le prêtre aspergeant les murs de chaque pièce avec l'eau bénite.
A la fin, le prêtre asperge d'eau bénite tous ceux qui sont présents (en ce qui me concerne, je bénis aussi tout animal qui serait présent).
La durée totale de la visite ne dépasse jamais 20 minutes – mais ce sont de très importantes minutes. Car c'est de cette manière-là que l'on consacre sa maison et la vie qu'on y passe au Seigneur, pour tous les mois qui vont suivre.
C'est toujours une grande joie pour moi que de visiter les maisons des fidèles de la paroisse. Je ne suis jamais trop occupé pour ne pas pouvoir le faire, surtout que c'est une occasion si joyeuse. Tout ce que vous devez faire, c'est m'appeler pour planifier le bon moment.

Bien à vous dans le Seigneur,
Prêtre Lawrence
St. Herman of Alaska Orthodox Church, Langley, British Columbia (Canada)

*-*-*-*-*-*-*-*-*-*

Cérémonial de Bénédiction de maison dans le Rite Orthodoxe Occidental approuvé pour usage dans l'Église Orthodoxe Russe Hors Frontières, au sein du Patriarcat de Moscou (extrait du Sacramentaire Saint-Colman, édition 2006) :
http://home.scarlet.be/orthodoxia/sarum.html


Théophanie & bénédiction des eaux :

Theodoros II, Pape et Patriarche d'Alexandrie et de toute l'Afrique, lors de la Théophanie
source


A (re)lire sur le sujet :
La bénédiction des maisons, coutume remontant au Christ - bref explicatif historico-spirituel, témoignage, et "vade mecum" pour préparer la visite du prêtre et la bénédiction du domicile.


Aucun commentaire: