"Ô étrange Église Orthodoxe, si pauvre et si faible, qui se maintient comme par miracle à travers tant de vicissitudes et de luttes. Église de contrastes, à la fois si traditionnelle et si libre, si archaïque et si vivante, si ritualiste et si personnellement mystique.
Église où la perle de grand prix de l'Évangile est précieusement conservée, parfois sous une couche de poussière. Église qui souvent n'a pas su agir, mais qui sait chanter comme nulle autre la joie de Pâques."
P. Lev Gillet ("Un moine de l'Eglise d'Orient)

20 février 2008

sainte Mildred de Thanet, mère spirituelle du Kent

icone Orthodoxe de sainte Mildred de Thanet

Commémorée aussi le 13 juillet. Minster sur la presqu'île de Thanet, à peu près à 6 miles de Sandwich, a été fondé par sainte Ermenburge, la petite-fille de saint Ethelbert, le premier roi Chrétien du Kent. Mariée à un roi de Mercie, Merewald, elle a eu 3 filles de lui: Mildred, Nilburge et Mildgyth. Lorsqu'Ermenburge est devenue veuve, elle est retournée dans le Kent, dont son neveu Egbert était roi, laissant Milburge à Wenlock, où elle s'établit dans l'abbaye construite par son père et dont elle devint plus tard l'abbesse. En arrivant à son ancienne demeure avec ses 2 autres filles, elle découvrit que ses plus jeunes frères, Ethelred et Ethelbright, avaient été assassinés par Thunor, homme de main d'Egbert. Elle obtint une terre en compensation pour leurs morts, qu'on appela "wergild" (somme donnée comme dédomagement), sur laquelle sera bâtit un monastère.
L'étendue de la terre à céder par Egbert avait été fixée par la superficie que l'animal préféré d'Ermenburge réussirait à parcourir, ce qui donna à peu près un millier d'acres (500 hectares?) de sol fertile, ce qui permettait à faire vivre celles qui rejoindraient la communauté. La paroisse hétérodoxe actuelle se tient sur le site du premier monastère, qui a été dédicacé par saint Théodore, archevêque de Cantorbéry, vers 670. C'est aussi lui qui a donné le voile à Ermenburge et l'a installée comme la première abbesse de ce monastère, où elle a été connue sous le nom de Domna Eva.
Pendant ce temps, Mildred a été envoyée à Chelles apprendre la vie religieuse et elle a dût être contente en recevant l'ordre de retourner, une fois l'abbaye construite. Car pendant qu'elle était sur le Continent, elle avait été harcelée par un des princes locaux, qui avait tenté de la persuader de renoncer à sa vocation de moniale, mais elle garda fermement sa résolution et elle fit profession dès son retour dans le Kent.
Peu après, sa mère démissionna de la charge de l'abbaye en faveur de Mildred. Elle devint une saintes les plus célèbres et bien-aimées des Anglo-Saxons. Dirigeant strictement et adroitement l'abbaye, elle garda toujours bonne humeur et beaucoup d'humilité envers ceux venant à elle, particulièrement envers les veuves et les orphelins, les pauvres et les affligés. Sa soeur Mildgylt embrassa aussi la vie monastique et fût pour un temps moniale à Eastry. Mais elle rejoindra probablement Mildred plus tard dans la communauté florissante à Minster et a probablement dû lui succéder comme abbesse à la mort de cette dernière. Finalement la communauté grandit tellement qu'il devint nécessaire de construire un plus grand complexe, et ce qui fût fait à quelques centaines de mètres de l'ancien complexe.
Minster a souffert des pilleurs venus de la mer comme la plupart des églises Chrétiennes sur la côte, et en 1035 le roi Canut consentit à la translation des reliques de sainte Mildred à Canterbury, afin d'être enchâssées dans l'abbaye des saints Pierre et Paul. Une autre tradition dit que les reliques auraient été emmenées à l'abbaye à Lyminge et de là transférées par l'archevêque hétérodoxe Lanfranc à l'église du collège de Saint Grégoire qu'il a construit au Northgate de Cantorbéry.
Aux temps redoutables de la Dissolution, les bâtiments d'abbaye de Minster passèrent aux mains de séculiers et l'église monastique fut démolie. En 1937, un petit groupe de religieuses bénédictines hétérodoxes de l'abbaye de sainte Walburge (Eichstadt, Allemagne) occupa les restes de la vieille abbaye et une relique de sainte Mildred de Derenter est conservée dans l'autel de la petite chapelle qu'elles ont construite. Il y avait 10 dédicaces anciennes à sainte Mildred, 2 dans la Ville de Londres et 6 dans le Kent.

Tropaire de sainte Mildred ton 4
Par la prière constante et le jeûne fréquent, par les hymnes incessants et la grande humilité, la glorieuse Mildred abandonna les attraits de son rang royal, piétinant de ses pieds toute fierté et toute présomption de ce monde. C'est pourquoi, imitons ses vertus, afin que, libérés de tout attachement terrestre, nous puissions la rejoindre à la fête des Noces du Christ, notre Sauveur.

Icône de Sainte Mildred
http://www.orthodoxengland.btinternet.co.uk/mildred.htm

la baie de Sainte Mildred, très agréable à visiter :




reliques miraculeuses de sainte Mildred et son Icône
pèlerinage du 29/7/2005

Aucun commentaire: