"Ô étrange Église Orthodoxe, si pauvre et si faible, qui se maintient comme par miracle à travers tant de vicissitudes et de luttes. Église de contrastes, à la fois si traditionnelle et si libre, si archaïque et si vivante, si ritualiste et si personnellement mystique.
Église où la perle de grand prix de l'Évangile est précieusement conservée, parfois sous une couche de poussière. Église qui souvent n'a pas su agir, mais qui sait chanter comme nulle autre la joie de Pâques."
P. Lev Gillet ("Un moine de l'Eglise d'Orient)

16 mars 2008

Dimanche de l'Orthodoxie, homélie de saint Tikhon (1903)

source

http://www.monachos.net/library/Tikhon%2C_Metropolitan_of_Moscow:_Homily_on_the_Triumph_of_Orthodoxy


icone du Dimanche de l'Orthodoxie ou triomphe de l'Orthodoxie sur les heresies

Saint Tikhon, le saint néomartyr, patriarche de Moscou et Illuminateur de l'Amérique du Nord, entama son service épiscopal comme évêque des Îles Aléoutiennes et de l'Amérique du Nord, où il servit de 1898 à 1907. Son zèle missionnaire n'était rien de moins qu'extraordinaire, non seulement par son évidente présence dans sa propre vie et ses actions, et dans celles du clergé placé sous sa direction et ses soins pastoraux, mais aussi dans l'importante place qu'il voulait que cela tienne dans la vie des laïcs dont il avait la responsabilité. L'homélie suivante, prononcée en 1903 lors du Dimanche de l'Orthodoxie à la cathédrale de San Francisco, présente l'appel missionnaire auquel tous nous sommes exhortés de répondre, mission qui fait partie intégrante du don de l'Église que tous les Orthodoxes ont reçu.
C'est un texte particulièrement approprié pour notre époque, un temps où nombre d'Orthodoxes ont perdu de vue le grand mandat missionnaire transmis par le Triomphe de l'Orthodoxie à tous les fidèles de l'Église.
MC Steenberg, professeur de patrologie Orthodoxe à Oxford





Ce dimanche, frères, commence la semaine de l'Orthodoxie, ou semaine du Triomphe de l'Orthodoxie, parce que c'est aujourd'hui que la sainte Église Orthodoxe rappelle solennellement sa victoire sur l'hérésie iconoclaste et les autres hérésies, et se souvient avec reconnaissance de tous ceux qui ont combattu pour la Foi Orthodoxe en parole, par écrit, en enseignant, en souffrant, ou en vivant pieusement.

En fêtant ce jour de l'Orthodoxie, le peuple Orthodoxe devrait se souvenir que c'est leur devoir sacré que de tenir ferme dans leur Foi Orthodoxe et de précieusement la garder.

Pour nous, c'est un précieux trésor : nous sommes nés et avons été élevés en elle; tous les événements importants de notre vie y sont rattachés, et elle est toujours là pour nous donner son aide et bénir tous nos besoins et nos bonnes oeuvres, quand bien même ils n'auraient pas l'air importants. Elle nous donne la force, la joie et la consolation, elle nous guérit, nous purifie et nous sauve.

La Foi Orthodoxe nous est aussi chère parce que c'est la Foi de nos Pères. Par amour pour elle, les Apôtres ont supporté la peine et ont oeuvré; les martyrs et les prédicateurs ont souffert pour elle; des champions, qui étaient tels des saints, ont versé leurs larmes et leur sang; des pasteurs et théologiens ont combattu pour elle; et nos ancêtres se sont levés pour elle, afin que nous ayons cet héritage qui devrait nous être plus précieux que la pupille de nos yeux.

Et quant à nous, leurs descendants – préservons-nous la Foi Orthodoxe, sommes-nous fidèles à son Évangile? Jadis, le prophète Élie, ce grand ouvrier pour la gloire de Dieu, se plaignit que les fils d'Israël avaient abandonné l'Alliance du Seigneur, la repoussant pour aller vers les dieux des païens. Cependant, le Seigneur révéla à Son prophète que parmi les Israélites, il y en avait encore 7.000 qui n'avaient pas plié le genoux devant les Baals (1 rois 19 *). De même, n'en doutons pas, de nos jours aussi il y a encore de vrais fidèles du Christ. "Le Seigneur connaît ceux qui sont à Lui" (2 Tim. 2,19).

Occasionnellement, nous rencontrons des fils de l'Église qui sont obéissants à ses décrets, qui honorent leurs pasteurs spirituels, qui aiment l'Église de Dieu et la beauté de son apparence, qui sont avides de participer à ses divins Offices, et qui mènent une bonne vie, qui reconnaissent leurs faiblesses humaines et se repentent sincèrement de leurs péchés.

Mais en existe-t'il beaucoup de semblables parmi nous? N'y en a-t'il pas beaucoup plus "en qui les mauvaises herbes de la vanité et de la passion ne permettent que fort peu de porter du fruit sous l'influence de l'Évangile, ou même en qui il n'y a tout simplement pas de fruit, et qui résistent à la vérité de l'Évangile, du fait de l'accroissement de leurs péchés, qui renoncent au don du Seigneur et répudient la Grâce de Dieu?"

"J'ai donné naissance à des fils et les ai glorifiés, et cependant ils Me renient," disait le Seigneur à propos d'Israël, dans les anciens temps. Et de nos jours aussi, il y en a beaucoup qui sont nés, ont grandit et ont été glorifiés par le Seigneur dans la Foi Orthodoxe, et cependant qui renient leur Foi, ne prêtent pas attention aux enseignements de l'Église, ne respectent pas ses recommandations, n'écoutent pas leurs pasteurs spirituels, et que les divins Offices et l'Église de Dieu laissent indifférents.

Que certains d'entre nous sont prompts à perdre la Foi Orthodoxe, dans ce pays aux nombreuses croyances et ethnies! Ils commencent leur apostasie par des choses qui, à leurs yeux, sont de peu d'importance. Ils considèrent que c'est "dépassé" et "malvenu chez des gens éduqués" que d'observer des coutumes telles que ; prier avant et après les repas, ou au matin et au soir, de porter une croix, d'avoir des Icônes chez eux, et de respecter les fêtes et jours de jeûne de l'Église. Ils ne s'arrêtent pas à ça, mais vont plus loin : ils vont rarement à l'église, et parfois plus du tout, car l'homme a besoin de se reposer le dimanche (.. au bistrot); ils ne se confessent pas, ils se dispensent du mariage religieux et tardent à faire baptiser leurs enfants.

Et c'est ainsi que sont rompus leurs liens avec la Foi Orthodoxe! Ils se souviennent de l'Église sur leur lit de mort, et certains ne le font même pas! Pour excuser leur apostasie, ils disent naïvement : "ce n'est pas l'ancien pays, ici c'est l'Amérique, et par conséquent il est impossible d'observer tout ce que l'Église demande," comme si la Parole du Christ était à utiliser dans le pays d'origine et pas dans le monde entier. Comme si la Foi Orthodoxe n'est pas le fondement du monde!

"Ah, nation pécheresse, peuple chargé de crimes, engeance de malfaiteurs, fils dénaturés! Ils ont abandonné le Seigneur, ils ont méprisé le Saint d'Israël!" (Is. 1,4).

Si vous ne gardez pas la Foi Orthodoxe et les Commandements de Dieu, la moindre des choses que vous puissiez faire, c'est de ne pas humilier vos coeurs en inventant de fausses excuses pour vos péchés!

Si vous n'honorez pas nos coutumes, la moindre des choses, c'est de ne pas rire de ce que vous ne connaissez ou ne comprenez pas.

Si vous n'acceptez pas le soin maternel de la sainte Église Orthodoxe, la moindre des choses que vous puissiez faire, c'est de confesser que vous agissez mal, que vous péchez contre l'Église et vous vous comportez comme des enfants!

Si vous le faites, l'Église Orthodoxe pourrait vous pardonner, comme une mère aimante, vous, votre froideur, vos affronts, et vous recevoir en son sein, comme si vous étiez des enfants égarés.

Conservant la Foi Orthodoxe, comme quelque chose de saint, l'aimant de tout leur coeur et la chérissant par dessus tout, les Orthodoxes devraient, de plus, s'efforcer de la répandre parmi les peuples d'autres croyances.

Le Christ Sauveur a dit que "nul n'allume un bougie pour la placer sous un boisseau, mais il la place sur un chandelier, et elle éclaire tous ceux qui sont dans la maison" (Mt 5,15).


La lumière de l'Orthodoxie n'a pas été allumée pour ne briller que pour un petit nombre de personnes. L'Église Orthodoxe est universelle; elle se rappelle les paroles de son Fondateur : "Allez par tout le monde, prêchez l'Évangile à toute la création" (Mc 16,15), "Allez donc, enseignez toutes les nations.." (Mt 28,19).

Nous devons partager notre richesse spirituelle, notre vérité, lumière et joie avec les autres, qui sont privés de ces bénédictions, mais souvent les recherchent et aspirent après elles.

Il advint, "durant la nuit, Paul eut une vision: un Macédonien se tenait devant lui et lui faisait cette prière: 'Passe en Macédoine, et viens à notre secours!" (Actes 16,9), ce après quoi l'Apôtre partit pour ce pays afin d'y prêcher le Christ. Nous aussi nous entendons une voix semblable nous invitant. Nous vivons entourés de peuples de croyances étrangères; dans la mer des autres religions, notre Église est une petite île de salut, vers laquelle nagent quelques uns, submergés dans la mer de la vie. "Venez vite, à l'aide," entendons-nous parfois des païens du lointain Alaska, et bien plus souvent de ceux qui sont nos frères de sang, et qui autrefois furent aussi nos frères de Foi, les Uniates. "Recevez-nous dans votre communauté, donnez-nous un de vos bons pasteurs, envoyez-nous un prêtre afin que nous puissions avoir la Divine Liturgie célébrée pour nous en ce jour saint, aidez-nous à construire une église, une école pour nos enfants, de sorte qu'en Amérique, ils ne perdent pas leur foi et leur nation, tels sont les gémissements que souvent nous entendons, en particulier ces derniers temps.

Et nous devrions rester sourds et insensibles? Que Dieu nous préserve d'un tel manque de compassion. Sinon, malheur à nous, "car nous avons enlevé la clef de la science. Sans y entrer nous-mêmes, nous en avons interdit l'accès à ceux qui voulaient y entrer" (Lc 11,52).

Mais qui devrait oeuvrer pour répandre la Foi Orthodoxe, pour l'accroissement du nombre des enfants de l'Église Orthodoxe? Les pasteurs et les missionnaires, répondrez-vous. Vous avez raison. Mais sont-ils seuls dans ce cas?

C'est fort à propos que saint Paul compare l'Église du Christ à un corps, et la vie du corps est partagée par tous ses membres. Dès lors, il devrait en être ainsi aussi pour la vie de l'Église. "..le corps entier, coordonné et assemblé par les ligaments qui sont à sa disposition, chacun travaillant selon l'activité qui lui est propre, opère sa croissance en vue de son édification dans la charité" (Eph. 4,16).

Au commencement, non seulement les pasteurs ont souffert pour la Foi en Christ, mais aussi les laïcs, hommes, femmes, et même enfants. Les hérésies ont aussi été combattues par des laïcs. De la même manière, la diffusion de la Foi en Christ devrait être chère et précieuse au coeur de tout Chrétien. Dans cette oeuvre, chaque membre de l'Église devrait être actif et la prendre à coeur. Cet intérêt peut se manifester dans la prédication personnelle de l'Évangile du Christ.

Et pour notre grande joie, nous connaissons de tels exemples parmi nos frères laïcs. A Sitka, des membres de la fraternité Indienne accomplissent du travail missionnaire parmi les autres habitants de leurs villages. Et un frère zélé a fait un voyage vers un lointain village (Kilisno) et aidé le prêtre local de très grande manière, en protégeant les enfants simples et crédules de l'Église Orthodoxe contre les influences étrangères, par ses propres explications et persuasions. De plus, en de nombreuses places des États-Unis, ceux qui ont abandonné l'Uniatisme pour rejoindre l'Orthodoxie montrent à leurs amis où trouver la vérité, et les préparent à rentrer dans l'Église Orthodoxe.

Il va sans dire que nous n'avons pas tous l'opportunité ou la faculté de personnellement prêcher l'évangile. Au vu de cela, frères, je vais vous indiquer ce que chacun peut faire pour répandre l'Orthodoxie et ce qu'il ne devrait pas faire.

Les épîtres apostoliques souvent nous rapportent le fait que lorsque les Apôtres partaient prêcher en des lieux distants, les fidèles les aidaient souvent par leurs prières et leurs offrandes. Saint Paul sollicita particulièrement cette aide des Chrétiens.

Par conséquent, nous pouvons exprimer l'intérêt que nous avons pour la cause de l'Évangile en priant le Seigneur,

Afin qu'Il prenne cette sainte cause sous Sa protection,
afin qu'il donne à Ses serviteurs la force pour accomplir dignement leur tâche,
afin qu'Il les aide à vaincre difficultés et dangers, qui font partie de l'oeuvre,
afin qu'Il ne leur permette pas de voir leur zèle fléchir ou faiblir,
afin qu'Il ouvre les coeurs des incroyants pour entendre et accepter l'Évangile du Christ,
afin qu'Il leur communique la parole de vérité,
afin qu'Il les unisse à la sainte Église Catholique et Apostolique,
afin qu'Il confirme, accroisse et pacifie Son Église, la gardant à jamais invincible,


nous prions certes pour tout cela, mais principalement avec nos lèvres, et rarement avec notre coeur.

N'entendons-nous pas souvent des remarques comme celles-ci : "à quoi bon ces prières spéciales pour les néophytes? Ils n'existent plus à notre époque, sauf, peut-être, dans des endroits perdus en Amérique et Asie; qu'ils prient pour ceux qu'il y aurait là où il s'en trouverait; quant à notre pays, de telles prières ne font qu'inutilement prolonger l'office qui n'est déjà pas particulièrement bref." Malheur à notre manque de sagesse! Malheur à notre négligence et notre paresse!

Offrant d'ardentes prières pour la prédication efficace du Christ, nous pouvons aussi montrer notre intérêt en y aidant matériellement. Cela se passait aussi ainsi dans l'Église des origines, et les Apôtres acceptaient avec amour l'aide matérielle pour la cause de la prédication, voyant en elle une expression d'amour et de zèle Chrétien.

De nos jours, ces offrandes sont particulièrement requises, car du fait de leur manque, le travail se retrouve souvent au point mort. Car par leur manque, les prédicateurs ne peuvent pas être envoyés, ou soutenus, des églises ne peuvent être construites, des écoles fondées, les nécessiteux parmi les nouveaux convertis ne peuvent être aidés. Tout cela demande de l'argent, et les membres des autres religions trouvent toujours moyen d'y pourvoir.

Vous répondrez peut-être que ces gens-là sont plus riches que nous. C'est bien vrai, mais on amasse de grands moyens grâce aux petits, et si chacun d'entre nous donnait ce qu'il pouvait à cet effet, nous pourrions lever des moyens considérables. En conséquence, ne soyez pas honteux de la modicité de votre offrande. Si vous avez beaucoup, offrez tout ce que vous pouvez, mais offrez, ne perdez pas cette chance d'aider à la cause de la conversion de vos voisins au Christ, car en agissant ainsi, selon les paroles de saint Jacques, "vous sauverez votre propre âme de la mort et ferez disparaître une multitude de péchés" (Jacques 5,19-20).

Fidèles Orthodoxes! En célébrant le jour de l'Orthodoxie, vous devez vous consacrer à la Foi Orthodoxe, non pas en intention ou en parole, mais en action et en vérité.
Amen.
Amen

in : One Church, Vol. 4, No 3, March 1950


NOTE:
[*] Le 1er Livre des Rois dans les traductions françaises ou anglaises de la Bible correspond au 3ème Livre des Rois dans la Septante. Ce n'est qu'une question de dénomination interne, sans plus.

note de traduction : la version US étant présente sur quantité de sites, comme par exemple celui d'une cathédrale, je ne me suis pas trop soucié du copyright. Après tout, c'est moi qui traduit, donc c'est mon travail, et je cite le lien des textes d'origines. On ne peut pas en dire autant avec plusieurs des sites qui reproduisent (photos comprises) les travaux qui me prennent tant d'heures au quotidien. Enfin, tant que c'est pour la diffusion de l'Orthodoxie..

photo de saint Tikhon de Moscou
Cвятителю отче Тихоне, моли Бога о нас
saint Tikhon de Moscou, prie Dieu pour nous!

saint tikhon de moscou, hieromartyr, illuminateur de l'amerique du nord


texte complet des Offices du Dimanche de l'Orthodoxie :
http://www.forum-orthodoxe.com/~forum/viewtopic.php?p=14165

La Divine Liturgie du jour commence par une procession à l'extérieur de l'église, avec tous les paroissiens, chacun portant une Icône rapportée de la maison.
C'est Charleroi, c'est bruyant. L'église se trouve sur le versant d'un terril de charbonnages, et le quartier est semblable à tous les quartiers de charbonnages du monde occidental.



http://video.google.fr/videoplay?docid=-2245442500744881026&hl=fr


Puis continue à l'intérieur

Aucun commentaire: