"Ô étrange Église Orthodoxe, si pauvre et si faible, qui se maintient comme par miracle à travers tant de vicissitudes et de luttes. Église de contrastes, à la fois si traditionnelle et si libre, si archaïque et si vivante, si ritualiste et si personnellement mystique.
Église où la perle de grand prix de l'Évangile est précieusement conservée, parfois sous une couche de poussière. Église qui souvent n'a pas su agir, mais qui sait chanter comme nulle autre la joie de Pâques."
P. Lev Gillet ("Un moine de l'Eglise d'Orient)

15 mars 2008

Géorgie: bientôt la paix via le retour à la monarchie, grâce au patriarche?

Le Catholikos & patriarche de Géorgie, Elias II, devrait révéler le nom du nouveau roi de Géorgie dans un proche avenir
Publié 13 mars 2008

Sa sainteté Elias II, Catholikos-patriarche de Géorgie,
primat de l'Église Orthodoxe Apostolique de Géorgie


Avec le nombre croissant de Russes espérant la restauration d'une authentique monarchie Orthodoxe russe (et non pas luthérienne allemande, comme ce fut le cas en Grèce, Bulgarie et Roumanie), la nouvelle suivante vient d'arriver de Géorgie.

Au cours d'une de ses traditionnelles homélies dominicales, il y a quelques mois, le Catholikos et patriarche Elias II de Géorgie a parlé du besoin vital de la restauration de la monarchie en Géorgie, mais n'avait pas cité de date précise pour que le processus soit entamé. En Géorgie, ses paroles furent considérées comme indiquant une lointaine perspective. Cependant, dans l'édition de ce jour du quotidien géorgien Les Nouvelles, le recteur de la paroisse de la Sainte Croix, l'archiprêtre Tariel Sakinchilashvili, a déclaré que le patriarche nommera et sacrera le monarque géorgien dans un très proche avenir.


"Il est né il y a une trentaine d'années, lorsque notre patriarche monta sur le trône," dit p. Tariel. "Je suis convaincu que la Géorgie découvrira le nom de son monarque cette année. Au début, beaucoup seront surpris, l'opinion publique pourrait être divisée, mais endéans les 3 ans, tout se sera installé."

"On peut supposer que les actuelles autorités ne désirent pas voir la restauration de la monarchie, cependant, il y a préparation pour un tel changement même au sein des organisations de l'État."


"L'oint du Seigneur est déjà parmi nous, il a eu 30 ans lorsque le patriarche a annoncé que la renaissance de la monarchie était vitale. De toute évidence, il s'agit d'un représentant de la dynastie des Bagratides et il est Chrétien Orthodoxe." Le p. Tariel a refusé de dire si le future monarque était né en Géorgie ou à l'étranger. Cependant, il a insisté pour dire que bien vite, la Géorgie n'aurait plus un président, mais un roi, et que cela n'aurait pas lieu via une révolution et la violence, mais par la volonté de Dieu.

Tiflis 15/28 Février 2008
source
http://orthodoxengland.org.uk/georgia.htm

Note éditoriale: Si c'est bien exact, et Dieu voulant, alors c'est une très grande nouvelle pour tous les Chrétiens Orthodoxes. Notre théologie est plus orientée vers les formes traditionnelles de gouvernement, et pas sur la "démocratie" contemporaine, égocentrique et hédoniste, qui est une plus une forme de nihilisme qu'autre chose. Si la Géorgie restaure une monarchie ointe par Dieu, les chances sont en effet fort grandes que la Russie suive.

Portrait du Comte Pyotr Stolypin, par Ilya Repin, 1910

La monarchie n'exclut pas d'avoir une législature élue ou un premier ministre, comme, par exemple, l'ont abondamment prouvé le Comte Witte et le Comte Stolypin en Russie. Elle exclut plutôt un cirque électoral à la tête de l'État, et ça c'est une très bonne chose. Nous ne devrions pas oublier que les communistes ont glorifié la Révolution américaine pour avoir rejeté un roi qui avait été sacré. Un président manque de la "présence" théologique d'un roi, et les pays qui dépendent d'un régime présidentiel dégénèrent et sombrent dans la dépravation et l'immoralité, comme l'exemple de l'Amérique contemporaine le prouve manifestement.
"Varva"


sainte Tamara de Georgie, fresque medievaleque sainte Tamara bénisse et protège cette sainte restauration de l'institution monarchique en Géorgie!

Aucun commentaire: