"Ô étrange Église Orthodoxe, si pauvre et si faible, qui se maintient comme par miracle à travers tant de vicissitudes et de luttes. Église de contrastes, à la fois si traditionnelle et si libre, si archaïque et si vivante, si ritualiste et si personnellement mystique.
Église où la perle de grand prix de l'Évangile est précieusement conservée, parfois sous une couche de poussière. Église qui souvent n'a pas su agir, mais qui sait chanter comme nulle autre la joie de Pâques."
P. Lev Gillet ("Un moine de l'Eglise d'Orient)

25 avril 2008

Tout Chrétien qui croit... (La Croix et la guérison, Ephrem l'Athonite)

http://thehandmaid.wordpress.com/2008/04/22/every-christian-who-believes/



Golgotha
Mikhail Nesterov (1899)


"De même que Moïse éleva le serpent dans le désert, ainsi le Fils de l'Homme doit-Il est élevé" (Jn 3,14). Et exactement comme tous ceux qui avaient été mordus par les serpents regardaient vers le serpent d'airain qui était suspendu et s'en trouvaient guéris, ainsi tout Chrétien qui croit en notre Christ et a recours à Ses blessures vivifiantes, qui mange Sa Chair et boit Son saint Sang, est guéri des morsures du serpent spirituel du péché, et par cette très sainte nourriture, est amené à vivre dans le renouvellement d'une nouvelle Création, à savoir la vie en harmonie avec Ses vivifiants Commandements.

Ancien Ephrem l'Athonite
Ancien Ephrem l'Athonite, du monastère de Philotheou

Aucun commentaire: