"Ô étrange Église Orthodoxe, si pauvre et si faible, qui se maintient comme par miracle à travers tant de vicissitudes et de luttes. Église de contrastes, à la fois si traditionnelle et si libre, si archaïque et si vivante, si ritualiste et si personnellement mystique.
Église où la perle de grand prix de l'Évangile est précieusement conservée, parfois sous une couche de poussière. Église qui souvent n'a pas su agir, mais qui sait chanter comme nulle autre la joie de Pâques."
P. Lev Gillet ("Un moine de l'Eglise d'Orient)

21 mai 2008

Saint Constantin et ses fils, thaumaturges

Saints Constantin (Yaroslav dans le baptême) et ses fils, Michaël et Théodore, thaumaturges de Murom
http://ocafs.oca.org/FeastSaintsViewer.asp?FSID=101454


synaxe des saints de Murom
synaxe des saints de Murom, détail – à gauche, saint Constantin et ses 2 fils


Les saints princes Constantin et ses fils Michaël et Théodore de Murom vécurent aux 11-12ème siècles.
Le prince Constantin, descendant de saint Vladimir, demanda à son père, le prince Svyatoslav de Chernigov, de lui donner la ville de Murom, qui était habitée par des païens, afin qu'il puisse illuminer cette terre de la lumière de la Foi Chrétienne.
Le prince envoya son fils Michaël comme émissaire auprès du peuple de Murom, mais les païens l'assassinèrent. Lorsque le prince Constantin arriva dans la ville avec sa suite, le peuple se calma et l'accepta, mais longtemps durant, ils ne voulurent pas abandonner le paganisme.
Un jour, alors que le prince rentrait à sa résidence, ils s'attroupèrent pour le tuer, mais le prince fit face à la foule en exhibant haut l'Icône Murom de la Mère de Dieu.
D'une manière inattendue, les émeutiers se calmèrent aussitôt, et acceptèrent même de recevoir le saint Baptême dans la rivière Oka.
A l'endroit du meurtre de son fils Michaël, saint Constantin construisit une église en l'honneur de l'Annonciation, et plus tard, une autre église dédiée aux saints porteurs de la Passion Boris et Gleb. Le prince Constantin aida avec zèle son autre fils, le prince Théodore, pour répandre la Foi Chrétienne dans le peuple de Murom.
Saint Constantin mourut en 1129 et fut enterré dans l'église de l'Annonciation, aux côtés de ses fils, saints Michaël et Théodore.


saint Michaël de Murom, martyr et thaumaturge


synaxe des saints de Murom – Icône complète avec scènes de vie
à droite, saint prince Pierre (David dans le monachisme), sainte princesse Febronia (Euphrosyne dans le monachisme) et sainte Juliana Lazarevskaia


Murom (Mourom), très ancienne ville de Russie
http://www.mivlgu.ru/eestec/town.html

[..] Il y a plus de 11 siècles d'ici, sur la rive droite de l'Oka, s'élevait l'ancienne Murom, patrie du héros épique Ilya Muromets tant loué dans les légendes et contes populaires. Mentionnée dans les Chroniques à partir de l'an 862, Murom est plus ancienne que Moscou, Vladimir et Suzdal. Entre les 6 et 9ème siècles, s'y installèrent les tribus Ugro-finlandaises "muroma," qui donnèrent leur nom à la ville. [..]


Saint Constantin et ses fils, mini-biographie en russe



synaxe des saints de Murom, 17ème siècle
source & (c)


Tropaires & kondakion des saints Constantin, Michaël et Théodore de Murom en russe (si un lecteur les avait en français, allemand, néerlandais ou anglais, merci d'avance)


Тропарь, глас 4:
Константин днесь весело ликовствует, предстоя престолу Святыя Троицы, видя отечествие свое, мастию духовною сияющее, емуже последоваша Михаил и Федор, сынове его, и молятся вси трие вкупе о душах наших.

Кондак, глас 8:
Изрядному воеводе и правоверному князю Константину с сынома его вкупе отечество его, хваляся, вопиет, имеюще его начальника и заступника, яко избавльшееся им от прелести и скверны идольския. Сего ради вопием ему сице: радуйся, княже Константине преблаженне.


très ancien crucifix de la région de Murom, "Godenovo"

Aucun commentaire: