"Ô étrange Église Orthodoxe, si pauvre et si faible, qui se maintient comme par miracle à travers tant de vicissitudes et de luttes. Église de contrastes, à la fois si traditionnelle et si libre, si archaïque et si vivante, si ritualiste et si personnellement mystique.
Église où la perle de grand prix de l'Évangile est précieusement conservée, parfois sous une couche de poussière. Église qui souvent n'a pas su agir, mais qui sait chanter comme nulle autre la joie de Pâques."
P. Lev Gillet ("Un moine de l'Eglise d'Orient)

17 juin 2008

Saint Hervé: les yeux de l'âme voient mieux le Christ que ceux du corps

gravure de saint Herve de Bretagne et son loup



(texte d'après la brève notice de l'ex-site amdg.be)
Saint Hervé, appelé sant Houarno, Huvarné, Houarneo ou Houarniaule en breton & gallois. Il est fêté le 17 juin.

Hervé est né en Bretagne, dans le pays de Léon, à Lanrioul, hameau de Plouzévédé. Son père, le barde Hyvarnion, né en Grande Bretagne, vint en Armorique au temps de la grande migration du 6ième siècle. Après un temps auprès du roi Childebert, il revint en Bretagne.
En route, un ange lui apparu pendant son sommeil et lui ordonna d'épouser une orpheline, la jeune et pure Rivanone, qu'il allait bientôt rencontrer. Hyvarnion fit ainsi, et de leur union naquit Huvarné ou Hervé; ses yeux sont privés de la lumière terrestre, mais s'ouvriront de bonne heure à celle du paradis. Hervé, qui fut élevé dans la piété et fit de bonnes études, puis se retira dans la solitude. Hervé réalisa des miracles de son vivant. Le plus célèbre est sans doute celui de la maîtrise d'un loup. Un loup ayant dévoré l'âne d'un laboureur (en l'occurrence le jeune garçon qu'on avait chargé de servir de guide à Hervé), il fut appelé par Hervé qui le chargea de tous les travaux incombant habituellement à l'âne. Le loup se montra le plus paisible des serviteurs.
Hervé se contenta des ordres mineurs et préféra la vie d'ermite et la mission d'exorciste. Poète et digne fils de barde, il allait par les villages où il chantait la Foi Orthodoxe et les merveilles de Dieu. Il se fixa à Plouvien, dont il dirigea le monastère, avant de le transférer plus tard à Lanhouarneau (Lan-Hoarné). Durant sa période érémitique, il réalisa, localement, des miracles en divers domaines. Il aurait assisté au concile du Menez-Bré, réuni contre Conomor. Une chapelle s'y éleva en son honneur. Il mourut vers 575 et fut inhumé à Lan-Houarné.
La spécialité thérapeutique qui lui est reconnue - la guérison des maux d'yeux - s'explique par l'infirmité qui le marqua de sa naissance à sa mort.
Il est ordinairement représenté avec son loup, et accompagné de son guide fidèle, le jeune Guiharan.
Dans les Côtes-d'Armor, saint Hervé (Houarniaule) est invoqué à Trédaniel (canton de Moncontour), en la chapelle Notre-Dame-du-Haut où il a sa statue (nouvelle depuis le vol de 1986). On l'y prie certes pour les maladies oculaires (conjointement avec saint Lubin), mais c'est surtout pour la guérison des peurs, des angoisses et de la dépression nerveuse que l'on fait appel à lui (rites à voir sur place).
Dans le Finistère, les pèlerins se rendent à Lanhouarneau (canton de Plouescat) dont l'église Saint-Hervé possède un bras reliquaire et une statue du saint accompagné du loup.
Une magnifique statue de saint Hervé se trouve au musée du loup, au Cloître-saint-Thégonec (parc naturel d'Armorique).
Sa "Vita" en latin a été publiée par A. de la Borderie dans "Mémoires de la Société d'émulation des Côtes-du-Nord", t. 29, 1892, p. 251-304.


Source à Lanhouarneau

Une fontaine Saint-Hervé, située à l'aire de Ruléa, distille une eau limpide ayant guérit bien des maladies des yeux. Le jour du Pardon (procession religieuse hétérodoxe mais aux racines assez anciennes), la procession se rend de l'église à la fontaine où les fidèles prélèvent de l'eau et se mouillent les yeux.


Vitrail de l'église Saint-Hervé à Caro, canton de Malestroit, Morbihan: l'église est dédiée au saint de même qu'une fontaine.

Cantique du Paradis, de saint Hervé
http://stmaterne.blogspot.com/2006/05/le-loup-et-le-paradis.html



"O Sant Houarnaou, sant beniget
A zoh en droug hag er hlenued
Goarantet ni hag hun ronset."

"ô Saint Hervé, saint béni
du mal et de la maladie
protège-nous et nos chevaux"


Lanhouarneau (Morlaix)


.

Aucun commentaire: