"Ô étrange Église Orthodoxe, si pauvre et si faible, qui se maintient comme par miracle à travers tant de vicissitudes et de luttes. Église de contrastes, à la fois si traditionnelle et si libre, si archaïque et si vivante, si ritualiste et si personnellement mystique.
Église où la perle de grand prix de l'Évangile est précieusement conservée, parfois sous une couche de poussière. Église qui souvent n'a pas su agir, mais qui sait chanter comme nulle autre la joie de Pâques."
P. Lev Gillet ("Un moine de l'Eglise d'Orient)

12 juillet 2008

Nourriture immortelle et joies du monde à venir (saint Nil Sorsky)

Que dirons-nous de ceux qui, dans leur corps mortel, ont goûté de la nourriture immortelle, qui ont été trouvés dignes de recevoir, dans cette vie transitoire, une portion des joies qui nous attendent dans notre patrie céleste ?
... Nous qui sommes chargés de beaucoup de péchés et captivés par des passions, nous sommes indignes même d'entendre de telles paroles. Cependant, mettant notre espoir dans la Grâce de Dieu, nous sommes encouragés à garder les paroles de la sainte Écriture dans notre esprit, afin de pouvoir devenir au moins plus conscients de la déchéance dans laquelle nous nous vautrons.
Saint Nil de la Sora


L'apparition de la Mère de Dieu à saint Serge de Radonège
18ème siècle, 35,3 x 29,3 x 2cm.
Source & (c)

Aucun commentaire: