"Ô étrange Église Orthodoxe, si pauvre et si faible, qui se maintient comme par miracle à travers tant de vicissitudes et de luttes. Église de contrastes, à la fois si traditionnelle et si libre, si archaïque et si vivante, si ritualiste et si personnellement mystique.
Église où la perle de grand prix de l'Évangile est précieusement conservée, parfois sous une couche de poussière. Église qui souvent n'a pas su agir, mais qui sait chanter comme nulle autre la joie de Pâques."
P. Lev Gillet ("Un moine de l'Eglise d'Orient)

14 juillet 2008

Poème pour des enfants disparus (A.S. Khomiakov)


la chambre et le lit de saint Alexis, le tsarévitch-martyr
source


A mes enfants

Souvent, à l'heure de la profonde nuit,
Chers petits, j'allais vous contempler avec amour;
Souvent, j'aimais vous marquer du Signe de la Croix,
Prier pour que sur vous demeurât la Grâce
Et l'amour du Dieu tout-puissant.

Veiller avec attendrissement sur votre repos enfantin,
penser combien vos âmes étaient pures,
Espérer de longs et heureux jours,
Pour vous, charmants enfants sans souci,
Quelle douceur et quelle joie c'était!

Quand j'entre maintenant, partout l'obscurité :
Plus de vie dans la chambre : le petit lit est vide;
Dans la lampe, devant l'Icône, la lumière est éteinte :
Je suis triste : mes enfants ne sont plus,
Et le coeur se serre si douloureusement!

Enfants, à l'heure de la profonde nuit,
Priez pour celui qui priait pour vous,
Pour celui qui aimait vous marquer du Signe de la Croix;
Priez pour qu'avec lui demeure aussi la Grâce
Et l'amour du Dieu tout-puissant.


Alexis Stepanovitch Khomiakov
théologien laïc, philosophe,
chantre du mouvement slavophile, propriétaire terrien de la petite noblesse rurale et opposant au servage.
lettres, Kh. 4,35

auto-portrait

Aucun commentaire: