"Ô étrange Église Orthodoxe, si pauvre et si faible, qui se maintient comme par miracle à travers tant de vicissitudes et de luttes. Église de contrastes, à la fois si traditionnelle et si libre, si archaïque et si vivante, si ritualiste et si personnellement mystique.
Église où la perle de grand prix de l'Évangile est précieusement conservée, parfois sous une couche de poussière. Église qui souvent n'a pas su agir, mais qui sait chanter comme nulle autre la joie de Pâques."
P. Lev Gillet ("Un moine de l'Eglise d'Orient)

16 juillet 2008

Un saint belge martyr à Jersey : saint Hélier de Tongeren

saint Helier de Jersey




chapelle & tombeau de saint Helier
source


Saint Hélier de Tongres & Jersey, Martyr
(Elier, Herlier, Helerous)
--------------------------------------

6ième siècle. La ville de Saint-Hellier à Jersey porte ce nom d'après ce saint, mais tout ce que nous savons de lui provient d'une version corrompue d'un récit médiéval.

Hélier (en Latin: Helerius) naquit à Tongeren (Tongres), en Belgique, probablement entre 510 et 520 après Jésus-Christ. Il arriva probablement à Jersey vers 535-545. Il y fut martyrisé vers 550-560.

De la Vita latine tardive de saint Hélier, on apprend ceci :

Le père d'Hélier était un noble de Tongres, appelé Sigebert (ou Sigebard), qui épousa une femme Souabe appelée Lusegarde (ou Lusigarde). Après 7 ans de mariage, cependant, ils n'avaient pas d'enfant. Ils étaient païens, mais après que toutes leurs prières aux idoles aient échoué, ils se tournèrent vers un prédicateur Chrétien Orthodoxe appelé Cunibert. Il accepta d'intercéder, mais leur fit promettre qu'ils consacreraient leur enfant à Dieu, en faisant un bon Chrétien. Les prières de Cunibert furent exaucées, et Sigebert et Lusegarde eurent un fils.

Néanmoins, ils retournèrent aussitôt à leurs habitudes païennes, et oublièrent leur promesse. Quand l'enfant fut âgé de 7 ans, il tomba malade puis se retrouva paralysé. De désespoir, Sigebert finit par apporter son fils à saint Cunibert, et le fils fut guérit. Cunibert le renomma Hélier et le prit à l'église et l'éduqua. Hélier commença à accomplir des miracles (parmi ceux-ci : négocier avec les lièvres qui infestaient son jardin afin qu'ils partagent les légumes qui y poussaient; guérir un aveugle; retirer un serpent de la bouche d'un homme qui avait eu le malheur qu'un s'y glisse pendant qu'il dormait la bouche ouverte). Sigebert était furieux parce qu'il voulait récupérer son fils, il mit les miracles sur le compte de la sorcellerie, et il fit tuer saint Cunibert.

Hélier en eut le coeur brisé, et s'enfuit. Après nombre de pérégrinations ponctuées de miracles, il fut dirigé par Dieu pour s'en aller à Nanteuil, dans le Cotentin, et y trouver un saint homme appelé Marculf. Ce Marculf l'envoya sur une île appelée Gersut, ou Agna (c-à-d Jersey). On n'y trouvait qu'une trentaine d'habitants, à cause des attaques régulières des pirates Vikings. Hélier trouva un petit rocher où vivre, sur un ilot dans une baie sur la côte sud et y commença sa vie d'ermite, en compagnie d'un nommé Romard. Il reçut la visite de saint Marculf, et pendant que Marculf était là, les Vikings (ou pirates de mer) débarquèrent. Marculf et Hélier prièrent et firent le signe de la Croix, et Dieu fit se lever une terrible tempête qui détruisit les Vikings et leurs navires.

Marculf laissa Hélier seul sur son rocher, et Hélier y demeura durant 15 ans, ne mangeant qu'une fois par semaine, jusqu'à ce qu'il soit si fatigué de faim et des rigueurs de la vie qu'il s'imposait qu'il arrivait à peine à bouger. Le Christ apparut enfin à Hélier, et lui annonça qu'il allait venir Le rejoindre. Hélier fit ses adieux et se prépara au martyre. Trois jours plus tard, un grand nombre de Vandales arriva sur une flotte de navires et se préparèrent à dévaster l'île. Un des Vandales trouva saint Hélier et lui coupa la tête. Une légende dit que le saint reprit sa tête, et marcha vers la rive, faisant ainsi fuir de terreur les Vandales, et ainsi l'île fut sauvée.

Le corps de saint Hélier fut ramené en France, et ses reliques dispersées entre diverses églises et monastères. L'îlot et le rocher sur lesquels Hélier vécut sont reliés à la terre ferme de Jersey par une chaussée qui est praticable à marée basse, mais recouverte à marée haute. La légende dit que cette chaussée indique la route parcourue par saint Hélier quand il porta sa tête. Une petite ville a grandit sur la côte et prit le nom du saint à qui fut attribuée, ensemble avec saint Marculf, la conversion de Jersey au Christianisme.

Dans le livre hétérodoxe "Court Ménologe de l'Ordre Cistercien", Claude Chalmot affirme que "les saintes reliques de saint Hélier sont conservées et honorées religieusement dans la chapelle de l'abbaye de Beaubec au diocèse de Rouen." Dean Falle l'a soutenu, mais dans les années récentes, on a découvert que les habitants de Bréville, en Normandie, ont toujours crû qu'initiallement, le corps d'Hélier avait été emporté par les courants de Jersey et jeté sur leur côte.

Le corps se trouvait dans un cercueil de pierre, disaient-ils, probablement placé dans un caisson en bois pour flotter, et quand il eut à être transporté de la plage, son poids devint beaucoup trop lourd pour les porteurs et ils durent le laisser tomber. Là où il tomba, une source jaillit, et à ce jour, on effectue toujours des pèlerinages à la Fontaine de Saint-Hellier, dont l'eau est utilisée pour des bains de guérison pour les yeux malades.

Il n'y a pas qu'à Jersey qu'on vénère et se souvient de saint Hélier. Des églises et des chapelles sont dédiées au saint à travers la Normandie, et aussi l'Est de la Bretagne. Par contre, en Belgique...

Les îles de Jersey et les autres Iles de la Manche représentent les derniers vestiges du duché médiéval de Normandie, qui fut tenu tant par la France que l'Angleterre. Aujourd'hui le Bailli de Jersey est une dépendance de la Couronne Britannique, dirigée par un lieutenant-gouverneur nommé directement par la Couronne, mais ne fait ni partie du Royaume-Uni, ni de la Communauté Européenne.

Tropaire de saint Hélier ton 5
O glorieux Saint Hélier,
tu oeuvras pour le Christ sur l'île de Jersey,
dans le jeûne, la vigile et la prière.
Tu quitta ton rocher
pour convertir les pirates qui s'étaient amarrés,
et ainsi obtint la couronne de la victoire.
O vaillant Martyr, nous louons Dieu Qui t'a glorifié.



source des photos ci-après



vitrail moderne, église Saint-Hélier, Beuzeville (F)




vitrail moderne, église Saint-Hélier, Rennes (F)


.