"Ô étrange Église Orthodoxe, si pauvre et si faible, qui se maintient comme par miracle à travers tant de vicissitudes et de luttes. Église de contrastes, à la fois si traditionnelle et si libre, si archaïque et si vivante, si ritualiste et si personnellement mystique.
Église où la perle de grand prix de l'Évangile est précieusement conservée, parfois sous une couche de poussière. Église qui souvent n'a pas su agir, mais qui sait chanter comme nulle autre la joie de Pâques."
P. Lev Gillet ("Un moine de l'Eglise d'Orient)

15 août 2008

Dormition de la Mère de Dieu (Prologue d'Ochrid) & bénédiction des primeurs

dormition de la Mere de Dieu - Uspenie
Икона. Успение Богородицы. Конец XVI в.
Icône russe du 16ème siècle - Dormition de la Mère de Dieu

La Dormition de la très sainte Mère de Dieu dans la tradition hagiographique

"Le Seigneur Qui, sur le Mont Sinaï, par Son Cinquième Commandement ordonna "Honore ton père et ta mère" (Exode 20,12), montra par Son propre exemple comment l'on devrait respecter ses parents. Pendant sur la Croix, à l'agonie, Il Se souvint de Sa mère et montrant l'Apôtre Jean, Il dit à elle : "Femme, voici ton fils" (Saint Jean 19,26).
Après cela, Il dit à Jean : "Voici ta mère" (Saint Jean 19,27). Et ayant ainsi mis Sa mère à l'abri, Il exhala Son dernier souffle. Jean avait une maison sur le mont Sion à Jérusalem, dans laquelle la Theotokos s'installa et demeura pour vivre jusqu'à la fin de ses jours sur terre. Par ses prières, bons conseils, douceur et patience, elle assista grandement les Apôtres de son Fils.
Tout d'abord, elle passa tout son temps à Jérusalem en visitant souvent les endroits qui lui rappelait les grands événements et les grandes oeuvres de son Fils. En particulier, elle visitait le Golgotha, Bethléem et le Mont des Oliviers. De ses plus longs voyages, sa visite à saint Ignace le Théophore à Antioche est mentionnée, de même que sa visite à Lazare (que notre Seigneur avait ressuscité après 4 jours), évêque de Chypre, sa visite à la sainte Montagne de l'Athos qu'elle bénit et son séjour à Éphèse avec le saint Apôtre Jean l'´évangéliste et Théologien durant la période de la grande persécution contre les Chrétiens à Jérusalem. Dans son vieil âge, elle pria souvent son Seigneur et Dieu sur le Mont des Oliviers, l'emplacement de Son Ascension, afin qu'Il la retire de ce monde le plus vite possible.
C'est ainsi qu'un jour, l'Archange Gabriel lui apparut et lui révéla qu'endéans les 3 jours, elle trouverait le repos. L'Ange lui donna une branche de palmier à porter au moment de sa procession funéraire. Elle rentra dans une grande joie à la maison, désirant revoir une dernière fois en sa vie tous les Apôtres du Christ. Le Seigneur exauça son souhait et tous les Apôtres, portés par des Anges à travers les nuages, se rassemblèrent en même temps à la maison de Jean à Sion. C'est avec beaucoup d'allégresse qu'elle revit les saints Apôtres, les encouragea, les conseilla et les réconforta. Ensuite, elle rendit son âme à Dieu en paix, sans la moindre douleur ou maladie physique. Les Apôtres prirent le cercueil avec son corps d'où une fragrance aromatique émanait, et, en compagnie de nombreux Chrétiens, le porta au Jardin de Getsémani vers le sépulcre de ses parents, saint Joachim et sainte Anne. Par la Providence divine, un nuage les cacha des méchants Juifs. Antoine, un prêtre Juif [cependant présent], empoigna le cercueil avec l'intention de le renverser, mais à ce moment-là, un Ange de Dieu lui trancha les mains. Il cria pour demander l'aide des Apôtres et fut guéri en déclarant sa foi dans le Seigneur Jésus-Christ. L'Apôtre Thomas était absent, à nouveau, par Providence divine, afin que ce nouveau et glorieux mystère de la sainte Mère de Dieu soit révélé. Le 3ème jour, Thomas arriva et désira vénérer le corps de la Toute-Pure. Mais lorsque les Apôtres ouvrirent le sépulcre, ils ne trouvèrent que le linceul et le corps n'était pas dans la tombe. Ce soir-là, la Théotokos apparut aux Apôtres, entourée d'une myriade d'Anges, et leur dit : "Réjouissez-vous, je serai toujours avec vous." On ne connaît pas exactement l'âge de la Théotokos au moment de sa Dormition, mais l'opinion générale est qu'elle devait avoir plus de 60 ans."
Prologue d'Ochrid
Saint Nicolas Velimirovitch, évêque de Zicha (+ 05 mars 1958)



Apparition de la Mère de Dieu
Mikhaïl Nesterov, années 1910
source : varvara
Comme elle l'a promis, la Mère de Dieu est proche de tous les Chrétiens


La Mère de Dieu de tendresse
Mikhaïl Nesterov, 1909
source : varvara
Icône réalisée pour le Marfa-Mariinskoye Obitel (couvent de Marthe et Marie), à la demande de sainte Élisabeth la Néo-Martyre (la grande duchesse Yelizaveta Fyodrovna)


***********************


A la fin de la Divine Liturgie de la Dormition, il y a bénédiction des fruits:



BÉNÉDICTION DES HERBES FINES, POTAGÈRES ET MÉDICINALES, DES LÉGUMES ET DES FRUITS NOUVEAUX, LE 15 AOÛT.

Le 15 Août, vers la fin de la Liturgie, après la prière de derrière l'ambon, le prêtre bénit les herbes et les primeurs.
Là où se fait la bénédiction, on aura soin de placer sur une table, en une ou plusieurs corbeilles, les différentes espèces végétales (herbes, plantes, légumes et fruits) de manière telle que le prêtre, en les désignant successivement de la main, trace de son geste une croix (même disposition que pour le pain, le froment, le vin et l'huile sur le plateau de l'artoclasie).


Le diacre: Prions le Seigneur.
Le choeur: Kyrie eleison.
Le prêtre:
Dieu éternel et tout-puissant, qui du néant par Ta Parole as créé le ciel, la terre, la mer, les choses visibles et invisibles; qui as donné l'ordre à la terre de produire les herbes et les arbres pour l'usage des hommes et du bétail, et à chaque plante de porter du fruit selon son espèce; et qui, par ineffable bonté, as voulu que l'herbe servît non seulement de nourriture aux animaux, mais aussi de médecine aux malades; nous Te demandons de coeur et de lèvres de bénir en Ta miséricorde ces herbes, ces plantes, ces légumes et ces fruits; et, par la force divine qui leur vient de Toi, de répandre la grâce de Ta nouvelle bénédiction, afin qu'ils protègent les hommes et le bétail de tout mal et de toute infirmité.
Car Tu es notre Dieu, et nous Te rendons gloire, Père, Fils et saint Esprit, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles.
Choeur : Amen.

Autre prière:
Seigneur qui par Ton serviteur Moïse as ordonné aux enfants d'Israël d'offrir aux prêtres les prémices des fruits nouveaux et de prendre les fruits du meilleur arbre pour se réjouir devant Toi, leur Dieu, viens à notre appel et, dans Ta miséricorde, répands l'abondance de Ta bénédiction sur nous et sur les prémices des nouveaux grains, des baies, des herbes et des fruits qu'en action de grâce nous Te présentons et qu'en Ton Nom, au cours de cette fête, nous bénissons; fais que pour les gens, le bétail, les animaux, ils soient une aide contre les maladies, les épidémies, les poisons, les drogues, les intoxications, les vertiges, les cauchemars, les hallucinations, les morsures des serpents et les autres bêtes venimeuses, partout où ils seront appliqués et absorbés; afin qu'avec les prémices de nos bonnes oeuvres, par les prières de notre Dame toute-bénie, la Mère de Dieu et toujours-vierge Marie, dont nous fêtons solennellement en ce jour la Dormition, là même où elle a été élevée nous soyons reçus nous aussi.
Par la miséricorde et l'amour pour les hommes de Ton Fils unique, avec lequel Tu es béni ainsi que Ton très Saint, bon et vivifiant Esprit, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles.
Ch. Amen.
Et le prêtre encense les primeurs.

(traduction du p. Denis Guillaume, in : Grand Euchologue sacerdotal, pp.405-406)


Aucun commentaire: