"Ô étrange Église Orthodoxe, si pauvre et si faible, qui se maintient comme par miracle à travers tant de vicissitudes et de luttes. Église de contrastes, à la fois si traditionnelle et si libre, si archaïque et si vivante, si ritualiste et si personnellement mystique.
Église où la perle de grand prix de l'Évangile est précieusement conservée, parfois sous une couche de poussière. Église qui souvent n'a pas su agir, mais qui sait chanter comme nulle autre la joie de Pâques."
P. Lev Gillet ("Un moine de l'Eglise d'Orient)

16 septembre 2008

La soif, le désert, le puits, et le serpent (apophtegmes)

http://thehandmaid.wordpress.com/2008/09/16/to-%ef%ac%81ll-a-jar-with-water/


Obédience au monastère, par Efim Volkov (pas de date)


Un jour, abba Dorothée m'envoya à son puits vers la 9ème heure, afin d'y remplir une jarre pour nous rafraîchir. Alors que j'y arrivai, je remarquai qu'une vipère se trouvait dans le puits, et je n'en tirai aucune eau, mais retournai vers lui et lui dit : "Nous mourrons, abba; j'ai vu une vipère dans le puits!"
Mais il sourit avec assurance, puis me regarda, secoua la tête et dit : "Si le diable trouve bon de se transformer en serpent ou en tortue dans chaque puits, et tombe dans notre eau de boisson, allons-nous rester assoiffés à jamais?"
Et il partit et tira de l'eau du puits en question, et il fut le premier à étancher sa soif en en buvant. Il dit ensuite : "Là où va la Croix, le démon de tout perd pied."

Pallade, Histoire Lausiaque, 2.4 (début 5ème siècle)

Aucun commentaire: