"Ô étrange Église Orthodoxe, si pauvre et si faible, qui se maintient comme par miracle à travers tant de vicissitudes et de luttes. Église de contrastes, à la fois si traditionnelle et si libre, si archaïque et si vivante, si ritualiste et si personnellement mystique.
Église où la perle de grand prix de l'Évangile est précieusement conservée, parfois sous une couche de poussière. Église qui souvent n'a pas su agir, mais qui sait chanter comme nulle autre la joie de Pâques."
P. Lev Gillet ("Un moine de l'Eglise d'Orient)

13 septembre 2008

Prendre soin de soi (pères du Désert)

http://thehandmaid.wordpress.com/2008/08/20/taking-care-of-oneself/

Un petit renard, Mikhail Nesterov (1914)


On rapporte l'histoire suivante de Nathyra, qui était disciple de Silvain:
Alors qu'il vivait dans sa cellule sur le Mont Sinaï, il réglait sa vie avec modération, et se permettait tout ce dont son corps avait besoin. Mais après qu'on l'ai élu évêque de Pharan, il s'affligea le corps des plus sévères austérités. Son disciple lui fit remarquer: "Abba, quand nous étions dans le désert, vous ne vous tourmentiez pas de la sorte."
Nathyra lui répondit : "Mon fils, là, nous avions la solitude, la tranquillité et la pauvreté, de sorte que je voulais discipliner mon corps afin que je ne tombe pas malade. Car si j'étais tombé malade, j'aurais eu besoin d'une aide que je n'aurais pas pu recevoir sur le Mont Sinaï. Mais à présent, nous nous trouvons dans le monde, où il y a nombre d'opportunités de pécher, et si je tombe malade, il y a des amis qui m'y aideront, et m'empêcheront de chuter et de m'éloigner du but du moine.

in : "The Desert Fathers: Sayings of the Early Christian Monks"

Aucun commentaire: