"Ô étrange Église Orthodoxe, si pauvre et si faible, qui se maintient comme par miracle à travers tant de vicissitudes et de luttes. Église de contrastes, à la fois si traditionnelle et si libre, si archaïque et si vivante, si ritualiste et si personnellement mystique.
Église où la perle de grand prix de l'Évangile est précieusement conservée, parfois sous une couche de poussière. Église qui souvent n'a pas su agir, mais qui sait chanter comme nulle autre la joie de Pâques."
P. Lev Gillet ("Un moine de l'Eglise d'Orient)

19 novembre 2008

L'erreur est humaine, aider à la corriger, c'est saint (Lao Tseu & l'erreur)


"Une grande nation, c'est comme un grand homme : lorsqu'il se trompe, il en prend conscience. L'ayant réalisé, il l'admet. L'ayant admit, il corrige l'erreur. Il considère ceux qui font remarquer ses fautes comme étant ses plus bienveillants maîtres."

"A great nation is like a great man: When he makes a mistake, he realizes it. Having realized it, he admits it. Having admitted it, he corrects it. He considers those who point out his faults as his most benevolent teachers."

Lao Tseu

Ne croirait-on pas lire de la patristique, quelque part, ou au moins une "méthodologie de sagesse"? Car au sujet du combat spirituel, les Pères de l'Église considèrent en effet que celui qui nous fait une remarque sur une de nos fautes est notre meilleur ami. En effet, il nous empêche de persévérer dans l'erreur. Même si ça fait mal comme le bistouri du chirurgien, c'est donc une bonne médecine..

1 commentaire:

monomakh a dit…

Merci pour ce partage: il est vrai que la culture chinoise recele de ces textes qui contiennent une sagesse simple et limpide. Ainsi en est-il pour les Analectes de Confucius. De plus, ces textes, peuvent servir a composer des manuels de civismes dont manquent nos societes.