"Ô étrange Église Orthodoxe, si pauvre et si faible, qui se maintient comme par miracle à travers tant de vicissitudes et de luttes. Église de contrastes, à la fois si traditionnelle et si libre, si archaïque et si vivante, si ritualiste et si personnellement mystique.
Église où la perle de grand prix de l'Évangile est précieusement conservée, parfois sous une couche de poussière. Église qui souvent n'a pas su agir, mais qui sait chanter comme nulle autre la joie de Pâques."
P. Lev Gillet ("Un moine de l'Eglise d'Orient)

24 novembre 2008

"mariage" homo= non! (épiscopat Orthodoxe / USA)

Un Amendement à la Constitution pour restaurer la définition du mariage
http://southern-orthodoxy.blogspot.com/2008/11/prop-8-orthodox-bishops.html



La décision de la Court Suprême de Californie, datée du 15 mai 2008, redéfinit unilatéralement l'institution sacrée du mariage d'une manière sans précédent dans l'histoire humaine – et étrangère à notre tradition Chrétienne. Nous, évêques Chrétiens Orthodoxes de Californie, sommes affligés par cette décision qui constitue une attaque directe sur le rôle et la liberté de religion existant de longue date dans la vie américaine. Une majorité des juges de la Cour a déclaré que non seulement les couples de même sexe devaient être autorisés à être appelés des "mariages" par ces couples s'ils le souhaitent, mais que l'État de Californie n'avait pas le droit de faire référence à ces unions comme à autre chose qu'à des "mariages."

Le Christianisme Orthodoxe tient en haute considération l'institution du mariage et de la famille, ordonnées par Dieu. L'Église Orthodoxe doit et restera fidèle à sa Foi et Tradition, et affirme qu'un mariage, c'est l'union d'un homme et d'une femme, donnés l'un à l'autre par Dieu pour le soutien mutuel, l'encouragement, l'amour, et la possibilité d'avoir des enfants.

Comme membres de l'Église et citoyens de ce grand pays, nous ne pouvons pas nous retirer de la société dans laquelle nous vivons. Nos paroisses et nos fidèles sont appelés à être "sel et lumière," pour paraphraser le Christ, et en tant que tels, ils s'engagent auprès de leur prochain et voisins par des actes de charité et d'amour. Nous continueront nos oeuvres charitables, et notre engagement dans la société – y compris d'enseigner fidèlement la vérité des principes Chrétiens de vie.

L'Église Orthodoxe aux États-Unis se développe et grandit, à plusieurs égards, du fait des principes stables sur lesquels ce grand pays a été fondé. Nos définitions des institutions de base telle que le mariage, façonné par les insondables forces de l'amour et de la nature couplées avec l'expérience de toute l'histoire humaine connue, découle effectivement de ce que les Pères Fondateurs de notre pays connaissaient comme la "loi naturelle" ou "la nature et la nature de Dieu."

C'est à la lumière de ceci que les évêques Chrétiens Orthodoxes de Californie rejettent la décision de la Cour Suprême de Californie au sujet de ces unions. L'institution du mariage émane de quelque chose qui transcende nos institutions politiques passagères, et ne peut pas être unilatéralement modifiée de cette manière-ci. Dès lors, nous devons agir quand cette promulgation contredit directement notre Foi – et menace les fondements même de la vie florissante de l'Orthodoxie en Amérique.

Dès lors, nous, évêques Orthodoxes de Californie, nous appelons les fidèles, en tant que citoyens responsables et concernés de Californie, à renverser cette décision de la Cour Suprême de Californie en votant en faveur de la Proposition 8 qui sera présentée en novembre. Cette proposition est une mesure regrettable mais nécessaire pour restaurer la véritable définition du mariage aux yeux de notre État. Un État qui croit implicitement que les unions de même sexe constituent un "mariage" – et tôt ou tard, explicitement – dénie le rôle de l'Église et de toutes les religions qui adhèrent aux valeurs traditionnelles dans la vie publique. Nous vous demandons s'il vous plaît d'exercer votre rôle de citoyen et de voter en novembre. L'adoption de la Proposition 8 est impérative.

Avec nos bénédictions archipastorales,


La société occidentale est en pleine tempête, et ça fait plus de mille ans que ça dure, et ça ne cesse d'empirer. Elle a besoin d'hommes de qualité à la barre du navire, et d'un capitaine qui sait où se trouve le port et comment le rejoindre. Voilà ce qui est vital. On n'a pas souvent l'occasion de se réjouir avec notre épiscopat, trop souvent empêtré dans la politique voire dans l'uniatisme "pour la gloire du monde" – ici, dans l'État nord-américain le plus laxiste et amoral de tous, voir nos évêques se lever et dire la Foi, ça fait du bien au moral!
une tempête
Konstantin Vasiliev, 1970

à (re)lire sur le sujet, l'étude du p. Marc-Antoine Costa de Beauregard (métropole Roumaine en France), étude recommandée par Jean-Louis Palierne
http://christophe.levalois.free.fr/fichier/Essai_P_Marc_Antoine.pdf



1 commentaire:

Anonyme a dit…

C'est quoi ces grosses conneries ?de quoi vous vous melez, occupez vous de votre sale religion et laissez les laics faire ce qu'ils veulent.