"Ô étrange Église Orthodoxe, si pauvre et si faible, qui se maintient comme par miracle à travers tant de vicissitudes et de luttes. Église de contrastes, à la fois si traditionnelle et si libre, si archaïque et si vivante, si ritualiste et si personnellement mystique.
Église où la perle de grand prix de l'Évangile est précieusement conservée, parfois sous une couche de poussière. Église qui souvent n'a pas su agir, mais qui sait chanter comme nulle autre la joie de Pâques."
P. Lev Gillet ("Un moine de l'Eglise d'Orient)

25 novembre 2008

Saint Pierre, pape d'Alexandrie et martyr (+ 311)


http://ocafs.oca.org/FeastSaintsViewer.asp?FSID=103393

Commémoré le 25 novembre

Le saint hiéromartyr Pierre, pape et archevêque d'Alexandrie, naquit et grandit à Alexandrie. C'était un homme de haute éducation, et il dirigea l'école d'Alexandrie. En 300, il devint l'archipasteur de l'Église d'Alexandrie, succédant à son maître et père spirituel, le saint évêque Théonas.

Forcé de partir en exil loin de la ville aux temps des persécutions anti-Chrétiennes sous les empereurs Dioclétien et Maximien, saint Pierre voyagea à travers nombre de pays, encourageant son troupeau par des lettres. Puis il revint dans sa ville afin de guider personnellement l'Église d'Alexandrie en cette période de grands périls. Le saint visitait secrètement les Chrétiens enfermés en prison, les encourageant à persévérer dans la Foi, assistant veuves et orphelins, prêchant la Parole de Dieu, priant sans cesse et célébrant les Offices divins. Et le Seigneur le préserva des mains des persécuteurs.

Durant ces temps de troubles, l'immonde hérétique Arius, qui niait la divinité de Jésus-Christ, sema l'ivraie de son enseignement blasphématoire. Lorsqu'Arius refusa de se repentir et de se soumettre à la vérité, saint Pierre anathémisa l'hérétique et l'excommunia de l'Église. Arius demanda à 2 prêtres de saint Pierre de supplier le saint de lever l'excommunication, prétendant qu'il se repentait et qu'il abandonnait ses faux enseignements. Ce n'était pas vrai, car Arius espérait en fait succéder à saint Pierre comme archevêque d'Alexandrie. Saint Pierre, sous la conduite du Saint Esprit, su discerner la vérité à travers la maudite feinte d'Arius, et il instruisit dès lors son troupeau à ne pas suivre Arius ni l'accepter dans la communion.

Sous la sage direction de saint Pierre, l'Église d'Alexandrie s'affermit et grandit malgré les persécutions. Mais pour finir, sur ordre de l'empereur Maximien (305-311), le saint fut arrêté et condamné à mort. Une multitude de gens s'assembla à l'entrée de la prison, exprimant leur colère. Voulant éviter un bain de sang et une émeute du peuple, le saint envoya un message aux autorités, dans lequel il leur suggérait de réaliser une ouverture dans le mur arrière de la prison, afin de pouvoir l'en extraire secrètement pour l'exécuter.

Dans la nuit noire, saint Pierre partit avec les bourreaux, qui l'emmenèrent hors des murs de la ville et le décapitèrent à l'endroit même où le saint Évangéliste Marc avait été exécuté. Cette nuit-là, une pieuse vierge entendit une Voix du ciel disant, "Pierre fut le premier parmi les Apôtres; Pierre est le dernier parmi les martyrs d'Alexandrie." Cela eut lieu en 311. Au matin, quand le peuple apprit la mort de son évêque, la foule s'assembla au lieu de l'exécution. Ils prirent le corps et la tête du martyr et partirent pour l'église, l'habillant de ses vêtements d'évêque, puis ils l'assirent sur son trône, à la place élevée près de l'Autel. Durant sa vie, jamais saint Pierre ne s'y était assis, préférant s'asseoir sur un repose-pieds. Le saint expliquait qu'à chaque fois qu'il s'approchait de ce trône, il apercevait une lumière céleste l'illuminer, et sentait la présence d'une divine puissance. Dès lors, il n'osait s'y asseoir.


Pendant son pontificat, le Seigneur Jésus-Christ était apparu un jour à saint Pierre, sous l'apparence d'un garçon de 12 ans portant une tunique qui était déchirée de bas en haut. Saint Pierre demanda au Sauveur pourquoi Il avait Son vêtement déchiré, et Il répondit, "C'est ce fou d'Arius qui l'a déchiré, en divisant le peuple que J'ai sauvé par Mon sang. Ne le reçoit pas dans la Communion de l'Église, car il oeuvre pour le mal contre Moi et Mon troupeau."

Saint Pierre, un grand champion de l'orthodoxie, est aussi connu comme un grand théologien. Des passages de son livre "Sur la Divinité (de Jésus-Christ) ont été consultés lors des Conciles d'Éphèse et de Chalcédoine. De toutes ses oeuvres, la plus connue et grandement estimée dans l'Église, c'est sa collection de "Canons Pénitentiels."


Saint Pierre d'Alexandrie. Fresque peinte sur plâtre frais. Mur nord du sanctuaire, seconde moitié du 12ème siècle. Église "Christ Sauveur" à Nereditsa, près de Novgorod, Russie.


Passion de saint Pierre d'Alexandrie, texte grec du du 5ième siècle :
[Pierre] : "Je vis un enfant entrer par la porte de cette cellule. Il avait environ 12 ans. Son visage brillait d'un tel éclat que toute la pièce en était éclairée. Il portait un colobium [dalmatique?] de lin, mais déchiré du cou jusqu'aux pieds; des 2 mains il en serrait les morceaux sur la poitrine, et couvrait ainsi sa nudité. A cette vue, tout effrayé, je dis : "Seigneur, qui t'a déchiré ta tunique?" Il répondit : "Arius m'a tout déchiré. Attention! ne l'admets pas à ta communion. On fera des démarches en sa faveur, ne te laisse pas influencer... Toi, tu es appelé au martyre."

Aucun commentaire: