"Ô étrange Église Orthodoxe, si pauvre et si faible, qui se maintient comme par miracle à travers tant de vicissitudes et de luttes. Église de contrastes, à la fois si traditionnelle et si libre, si archaïque et si vivante, si ritualiste et si personnellement mystique.
Église où la perle de grand prix de l'Évangile est précieusement conservée, parfois sous une couche de poussière. Église qui souvent n'a pas su agir, mais qui sait chanter comme nulle autre la joie de Pâques."
P. Lev Gillet ("Un moine de l'Eglise d'Orient)

23 décembre 2008

Avez-vous déjà vu un Ange? (p. Schmemann)

NDT : A l'approche de la Nativité selon la chair de notre Seigneur, Dieu et Sauveur Jésus-Christ, nous nous préparons à entendre demain soir les Anges nous chanter la bonne nouvelle. Mais les Anges sont parfois .. surprenants..



Feu le p. Alexander Schmemann, un renommé prêtre et professeur Orthodoxe, raconta un jour à un groupe d'étudiants pourquoi il croyait que les Chrétiens devaient acquérir le sentiment de la présence des Anges. Lorsqu'il était jeune homme, vivant à Paris, il se trouva un jour dans le métro avec sa fiancée. Ils étaient très amoureux et ne prêtaient attention qu'à eux. La rame de métro s'arrêta, et une vieille et très laide femme monta à bord. Elle était vêtue de l'uniforme de l'Armée du Salut, et à leur grand dégoût, elle s'assis à leurs côtés. Nos amoureux de Paris commencèrent à chuchoter ensemble en russe, se commentant l'un l'autre l'obésité et la laideur de la vieille dame, sûrs de ne pas être compris. La rame s'arrêta plus loin. La vieille dame se leva, et en passant devant les 2 jeunes, elle leur dit dans un russe parfait : "vous savez, je n'ai pas toujours été laide!"

Cette personne, insistait le père Schmemann, était un Ange de Dieu. Elle avait apporté le choc de la révélation, le choc dont il avait besoin pour voir qu'il y avait ici bien plus, beaucoup plus qu'une vieille laideron. La prochaine fois, il serait capable de regarder une personne pas fort jolie d'une manière humble, non-perturbante. Cependant, cela demande de la pratique de remarquer les présences angéliques, tout comme cela demande de la pratique pour reconnaître Dieu.
src


.

Aucun commentaire: