"Ô étrange Église Orthodoxe, si pauvre et si faible, qui se maintient comme par miracle à travers tant de vicissitudes et de luttes. Église de contrastes, à la fois si traditionnelle et si libre, si archaïque et si vivante, si ritualiste et si personnellement mystique.
Église où la perle de grand prix de l'Évangile est précieusement conservée, parfois sous une couche de poussière. Église qui souvent n'a pas su agir, mais qui sait chanter comme nulle autre la joie de Pâques."
P. Lev Gillet ("Un moine de l'Eglise d'Orient)

29 décembre 2008

Grèce/Noël: les néo-païens empêchent la célébration de la Nativité

Des émeutiers jettent des pierres sur la police anti-émeute dans le centre d'Athènes
Photographe: Thanassis Stavrakis/AP


Des prêtres grec-orthodoxes dans la cathédrale d'Athènes, devant un symbole anarchiste peint sur une colonne, mercredi 24 décembre 2008.
Les émeutiers ont peint des slogans sur les barrières en métal des travaux à l'extérieur de la cathédrale d'Athènes, et des logos anarchistes sur les colonnes de marbre du 19ème siècle à l'intérieur. Le soir de Noël, quelque 700 jeunes ont marché sur le centre commerçant d'Athènes, exigeant que les émeutiers arrêtés soient relâchés. Les manifestants chantaient des chants de Noël et des chants de protestation, et jetaient des tracts appelant à libérer les prisonniers, et aucune violence n'aurait eu lieu.
(AP Photo/Thanassis Stavrakis)


Un prêtre regarde un symbole anarchiste...
http://www.ekathimerini.com/4dcgi/_w_articles_politics_100004_27/12/2008_103337

PANTELIS SAITAS/EPA
Un prêtre regarde un symbole anarchiste peint sur unes des colonnes de la cathédrale d'Athènes la veille de Noël. Plusieurs centaines de protestataires ont marché à travers le centre de la capitale grecque, la veille de Noël, exigeant la libération des dizaines de personnes arrêtées au cours des récentes émeutes. Certains manifestants chantaient devant la cathédrale "prêtres, voleurs, pédophiles," y brûlant un drapeau grec et souillant de graffitis le bâtiment du 19ème siècle. Le vandalisme a amené à faire annuler la Vigile de la Nativité à la cathédrale.



Un prêtre près des graffitis, sortant de la cathédrale d'Athènes, 24 décembre 2008. REUTERS/John Kolesidis (GREECE)


Des cocktails molotov jetés sur des voitures exposées lors d'un raid de pillage à Athènes
http://www.newkerala.com/topstory-fullnews-64666.html

Athènes, 25 décembre. Des attaquants masqués ont mené des raids de pillage pendant la nuit, et ont lancé des cocktails molotov sur 2 expositions de voitures, en divers lieu de la capitale grecque, a rapporté jeudi la radio d'État.
Leurs jets de cocktails molotov dans le district de Galatsi ont détruit 5 voitures.
Ils ont aussi détruit la façade d'une banque et enflammé des bonbonnes de gaz butane à l'extérieur d'un bâtiment du gouvernement, dans le centre d'Athènes.
Il n'y a pas eu de blessés dans les attaques, mais de gros dégâts aux biens matériaux, rapporte la radio.
Quelque 600 anarchistes ont manifesté pacifiquement mercredi rue Hermès, la plus chère des rues de la capitale, qui était bondée de badauds venant faire leurs emplettes de Noël.
A la fin de la manifestation, ils ont scandé des slogans contre les prêtres et l'Église et taggé les murs et colonnes de la cathédrale d'Athènes.
Le nombre de manifestants était considérablement moins élevé que lors des récentes manifestations.
La Grèce a été le théâtre d'une série de violentes manifestations depuis que la police a tué un jeune anarchiste de 15 ans, le 6 décembre.
Les jeunes et étudiants ont d'ores et déjà planifié pour le 9 janvier 2009 des émeutes contre la brutalité policière et le népotisme et pour des réformes dans tous les domaines de la société grecque.
--- IANS



La police anti-émeutes se tient devant la cathédrale d'Athènes, pendant une manifestation dans la capitale grecque, 24.12.2008. REUTERS/Yiorgos Karahalis (GREECE)


Un prêtre près des graffitis, sortant de la cathédrale d'Athènes, 24 décembre 2008. REUTERS/Yiorgos Karahalis (GREECE)



KYRIE ELEISON (x 40) : la Grèce risque de devenir comme le restant de l'Europe...

.

Aucun commentaire: