"Ô étrange Église Orthodoxe, si pauvre et si faible, qui se maintient comme par miracle à travers tant de vicissitudes et de luttes. Église de contrastes, à la fois si traditionnelle et si libre, si archaïque et si vivante, si ritualiste et si personnellement mystique.
Église où la perle de grand prix de l'Évangile est précieusement conservée, parfois sous une couche de poussière. Église qui souvent n'a pas su agir, mais qui sait chanter comme nulle autre la joie de Pâques."
P. Lev Gillet ("Un moine de l'Eglise d'Orient)

16 décembre 2008

La Turquie accorde leurs fêtes religieuses aux étudiants Juifs et Arméniens – mais pas aux Chrétiens!

La Turquie accorde leurs fêtes religieuses aux étudiants Juifs et Arméniens
http://www.hurriyet.com.tr/english/domestic/10488857_p.asp


Le président du Conseil Supérieur de l'Éducation (YOK), Yusuf Ziya Özcan, a demandé par une note officielle envoyée hier aux recteurs des universités, que les étudiants Juifs et Arméniens en Turquie puissent se voir autorisés à prendre congé pendant leurs fêtes religieuses, a rapporté mardi le quotidien Hurriyet.


m. Oczan


Le décret s'applique aussi au personnel académique Juif et Arménien, leur permettant donc de bénéficier du même droit, précise Hurriyet.

C'est la toute première fois qu'une décision reconnaît au niveau institutionnel les fêtes religieuses juives et arméniennes.

Le YOK a aussi communiqué la note au secrétariat du supérieur des rabins et à la résidence patriarcale arménienne, pour les informer de la décision, a indiqué Hurriyet.



notes du traducteur
a. les autorités turques voulant à tout prix investir l'Europe, elles lâchent de temps à autres du lest pour faire preuve de "bonne volonté d'intégration." On remarquera cependant que JAMAIS les Chrétiens (c-à-d les Orthodoxes) ne sont concernés par ces mouvements. La guerre contre le Christ et Son Église ne cessera jamais. Dans ce contexte, on ne déplorera jamais assez la position ambiguë, voire scandaleuse, du patriarche Bartholomeos, qui soutient à fond l'entrée de son pays asiatique en Europe, bien qu'il connaisse tout le tort que son pays a causé à plus de la moitié de l'Europe des siècles durant. Y compris aux ancêtres Grecs dudit patriarche.
b. le site vaticaniste belge qu'on m'a indiqué comme ayant déjà rapporté la nouvelle hier se trompe en disant que les étudiants Chrétiens ont à présent leurs jours de fêtes reconnus par l'État turc, précisant même "orthodoxes" – le texte du quotidien turc est clair, les Chrétiens ne sont pas concernés, seuls les Juifs et les Arméniens le sont. Mais bon, pour un vaticaniste, ne pas savoir faire la différence entre ce qui est Chrétien et ce qui ne l'est pas étant normal, puisque lui-même ne l'est pas, on ne leur en voudra donc pas..
.

Source du tuyau turc
.

Aucun commentaire: