"Ô étrange Église Orthodoxe, si pauvre et si faible, qui se maintient comme par miracle à travers tant de vicissitudes et de luttes. Église de contrastes, à la fois si traditionnelle et si libre, si archaïque et si vivante, si ritualiste et si personnellement mystique.
Église où la perle de grand prix de l'Évangile est précieusement conservée, parfois sous une couche de poussière. Église qui souvent n'a pas su agir, mais qui sait chanter comme nulle autre la joie de Pâques."
P. Lev Gillet ("Un moine de l'Eglise d'Orient)

25 décembre 2008

L'étoile merveilleuse, les bergers et les mages d'Orient (st Dimitri, saint Théophylacte, ..)


Commémoration des mages venus adorer le Christ à Bethleem
http://ocafs.oca.org/FeastSaintsViewer.asp?FSID=103639


La Nativité du Christ a été révélée aux mages par une étoile merveilleuse. Saint Jean Chrysostome et saint Théophylacte, commentant l'Évangile de saint Matthieu, disent que ce n'était pas une étoile ordinaire. C'était au contraire "une puissance divine et angélique qui était apparue sous la forme d'une étoile." Saint Dimitri de Rostov dit que c'était une "manifestation de l'énergie divine" (Récit de l'adoration des mages). En entrant dans la bergerie où reposait l'Enfant, les mages "tombèrent à genoux et L'adorèrent, puis ils ouvrirent leurs bagages et Lui offrirent en présent de l'or, de l'encens et de la myrrhe" (Mt 2,11).



Commémoration des bergers qui veillaient sur leurs troupeaux à Bethléem, et vinrent pour voir le Seigneur
http://ocafs.oca.org/FeastSaintsViewer.asp?FSID=103643

Dans le silence du milieu de la nuit (Sagesse de Salomon 18,14-15), la proclamation de la naissance du Sauveur du monde fut entendue par 3 bergers qui veillaient pendant la nuit sur leurs troupeaux.
Un Ange du Seigneur – et saint Cyprien affirme qu'il s'agissait de Gabriel – se présenta à eux et leur dit : "Rassurez-vous: je vous porte la bonne nouvelle d'une grande joie qui va toucher tout le peuple: aujourd'hui, dans la ville de David, un Sauveur vous est né, qui est le Christ, le Seigneur" (Luc 2,10-11). Les humbles bergers furent les premiers à offrir leur adoration à Celui Qui condescendit à S'incarner sous l'apparence d'un humble serviteur pour le Salut de l'humanité.



.

Aucun commentaire: