"Ô étrange Église Orthodoxe, si pauvre et si faible, qui se maintient comme par miracle à travers tant de vicissitudes et de luttes. Église de contrastes, à la fois si traditionnelle et si libre, si archaïque et si vivante, si ritualiste et si personnellement mystique.
Église où la perle de grand prix de l'Évangile est précieusement conservée, parfois sous une couche de poussière. Église qui souvent n'a pas su agir, mais qui sait chanter comme nulle autre la joie de Pâques."
P. Lev Gillet ("Un moine de l'Eglise d'Orient)

06 décembre 2008

Pub de la honte: Saint Perrier Sexy Tour contre saint Nicolas de Myre


Un peu partout dans Bruxelles, de grandes affiches annoncent une "soirée chaude" avec une affiche présentant une mascarade de saint Nicolas. Comme chaque année, à l'approche soit de Pâques, soit de Noël, les plus mécréants et les plus nuls d'entre les responsables & commanditaires de nos agences de publicité ressortent leurs vieilles idées anti-chrétiennes pour faire la promotion de tel ou tel produit de grande consommation. C'est lassant, ce manque d'imagination. Et insupportable de nous obliger à subir ces agressions dans nos rues, car nous aussi, par nos impôts, nous les avons payées.


Et puis, posons-nous un peu la question suivante.

En dehors d'émeutes et de massacres un peu partout sur terre mais surtout chez nous, que pensez-vous qu'il se passerait si ce publiciste qui salit saint Nicolas, un des Pères du 1er Concile Oecuménique, célèbre archevêque de Myre en Lycie et thaumaturge, si ce courageux blasphémateur utilisait un personnage célèbre de la religion musulmane, l'affublant d'une prostituée accrochée à ses basques, le héros étant montré en slip de bain, et que ce publiciste utilisait cela pour une campagne de promotion d'une boisson populaire? En dehors des prévisibles et pacifiques émeutes des populations exogènes que cela choquerait, tout le ban et l'arrière-ban du monde politique condamnerait, les "associations anti-racistes" (pourvu que la victime soit non-occidentale) appelleraient sans hésiter au lynchage, le pouvoir médiatique clouerait l'individu au pilori socio-économique, et le pouvoir judiciaire, "indépendant" comme on sait, se ferait un devoir autant qu'un plaisir d'instruire (à charge) le malandrin.
Idem s'il lui avait pris l'idée d'utiliser un rabbin, un moine bouddhiste, etc.
Et pourquoi le larbin de la donzelle doit-il porter une croix brillante bien grande et visible?
C'est tout de même étrange que le blasphème est toujours toléré et même largement diffusé dès lors qu'il s'agit de Christianisme, non? Il paraît que c'est leur libre-pensée qui veut cela. On se demande le poids de leurs chaînes, pour être si peu libres qu'ils ont ce besoin maladif d'attaquer le Christ partout et en tout, les pauvres.
En tout cas, cette eau gazeuse-là ne rentrera plus ici!
www.saintperriersexytour.be

Aucun commentaire: