"Ô étrange Église Orthodoxe, si pauvre et si faible, qui se maintient comme par miracle à travers tant de vicissitudes et de luttes. Église de contrastes, à la fois si traditionnelle et si libre, si archaïque et si vivante, si ritualiste et si personnellement mystique.
Église où la perle de grand prix de l'Évangile est précieusement conservée, parfois sous une couche de poussière. Église qui souvent n'a pas su agir, mais qui sait chanter comme nulle autre la joie de Pâques."
P. Lev Gillet ("Un moine de l'Eglise d'Orient)

28 décembre 2008

Saint Simon le Myroblyte, fondateur de Simonos-Petra

s

Simon fut le fondateur du monastère de Simonos-Petra sur la sainte montagne de l'Athos. Il fut glorifié pour son ascèse par des visions et des miracles. Il entra en paix dans le repos et partit vers le Christ en 1257.
Prologue d'Ochrid, par saint Nicolas Velimirovic

(wikimedia)

Saint Simon l'Athonite
http://ocafs.oca.org/FeastSaintsViewer.asp?FSID=103680
Commémoré le 28 décembre
Saint Simon mena une vie ascétique sur le Mont Athos, et fut glorifié par de nombreux miracles. Il fonda le monastère de la Nouvelle Bethléem, à présent appelé Simonopetra ou Simonos-Petra. Une nuit, il vit une étoile si radieuse qu'il crû que c'était l'Étoile de Bethléem. Voyant l'étoile rester immobile pendant plusieurs nuits, il pensa tout d'abord que c'était une tentation démoniaque. La veille de la Nativité du Seigneur, l'étoile se tint au dessus d'un haut rocher, et saint Simon entendit une voix lui dire "ô Simon, c'est ici que tu dois poser les fondations de ton monastère pour le saluts de nombreuses âmes." Il construisit le monastère et l'appela Nouvelle Bethléem.
Il s'endormit dans le Seigneur en 1287, et ses saintes reliques exsudèrent de la myrrhe.

source icône


une visite russe au Mont Athos en photos (2005)
http://triafona.orthodoxy.ru/Afon-FR.htm

"Athos, des moines et des hommes"
http://stmaterne.blogspot.com/2006/11/athos-des-moines-et-des-hommes.html

sagesse athonite
http://orthodoxie.sosblog.fr/Orthodoxie-b1/Athos-Sagesse-de-la-Sainte-Montagne-b1-p804.htm
.

Aucun commentaire: