"Ô étrange Église Orthodoxe, si pauvre et si faible, qui se maintient comme par miracle à travers tant de vicissitudes et de luttes. Église de contrastes, à la fois si traditionnelle et si libre, si archaïque et si vivante, si ritualiste et si personnellement mystique.
Église où la perle de grand prix de l'Évangile est précieusement conservée, parfois sous une couche de poussière. Église qui souvent n'a pas su agir, mais qui sait chanter comme nulle autre la joie de Pâques."
P. Lev Gillet ("Un moine de l'Eglise d'Orient)

18 juin 2008

Prière du matin des startsis d'Optina

Seigneur accorde-moi de recevoir dans la tranquillité du coeur tout ce que m'apportera cette journée qui commence. Accorde-moi de me livrer entièrement à Ta sainte volonté. A chaque instant de ce jour, instruis-moi en tout et soutiens-moi. Quelles que soient les nouvelles que je reçoive dans le courant de cette journée, apprends-moi à les recevoir avec un coeur paisible, et la ferme conviction qu'elles sont l'expression de Ta sainte volonté. Sois le guide de mes pensées et de mes sentiments dans toutes mes actions et dans toutes mes paroles. Dans toutes circonstances imprévisibles, aide-moi à ne pas oublier que tout m'est envoyé de Toi. Apprends-moi à me comporter d'une manière juste et raisonnable avec chaque membre de ma famille (de mon entourage), sans troubler ni peiner personne.

Seigneur, donne-moi la force de résister à toute fatigue, et à tous les évènements durant cette journée. Guide ma volonté et apprends-moi à prier, à espérer, à croire, à aimer, à supporter et à pardonner. Amen
.




ΠΡΟΣΕΥΧΗ ΤΩΝ ΠΑΤΕΡΩΝ ΤΗΣ ΟΠΤΙΝΑ
ΚΥΡΙΕ, βοήθησε με να αντιμετωπίσω με ψυχική γαλήνη όλα όσα θα μου φέρει η σημερινή ήμερα.
Βοήθησέ με να παραδοθώ ολοκληρωτικά στο άγιο θέλημα Σου.
Στην κάθε ώρα αυτής της ημέρας φώτιζε με και δυνάμωνε με για το κάθε τι.
Όποιες ειδήσεις κι αν λάβω στο διάστημα της σημερινής ημέρας,
δίδαξε με να τις δεχθώ με ηρεμία και με την πεποίθησι ότι προέρχονται από το άγιο θέλημα Σου.

Καθοδήγησε τις σκέψεις και τα συναισθήματα μου σε όλα τα έργα μου και τα λόγια μου.
Σ' όλες τις απρόοπτες περιστάσεις μη με αφήσεις να ξεχάσω, ότι τα πάντα προέρχονται από Σένα.

Δίδαξε με να συμπεριφέρομαι σε κάθε μέλος της οικογενείας μου με ευθύτητα και σύνεση,
ώστε να μην συγχύσω και στενοχωρήσω κανένα.

ΚΥΡΙΕ, δος μου την δύναμη να υποφέρω τον κόπο και όλα τα γεγονότα της ημέρας αυτής καθ' όλη την διάρκεια της.
Καθοδήγησε την θέλησή μου και δίδαξε με να προσεύχομαι, να πιστεύω, να υπομένω, να συγχωρώ και να αγαπώ.
ΑΜΗΝ.



Sur le site de Claude, vous trouverez quantité d'articles, de paroles et de prières sur les saints d'Optina
http://orthodoxie.sosblog.fr/


The Prayer of the Optina Elders

Grant to me, my Lord, that with peace of mind I may face all that this new day is to bring.

Grant me grace to surrender myself completely to Your holy will. For every hour of this day instruct and prepare me in all things.

Whatsoever tidings I may receive during the day, do You teach me to accept tranquilly, in the firm conviction that all eventualities fulfill Your holy will.

Govern my thoughts and feelings in all I do and say. When things unforeseen occur, let me not forget that all comes down from You.

Teach me to behave sincerely and reasonably toward every member of my family, that I may bring confusion and sorrow to none.

Bestow on me, my Lord, strength to endure the fatigue of the day and to bear my part in all its passing events.

Guide my will and teach me to pray, to believe, to hope, to suffer, to forgive and to love. Amen



Молитва Оптинских Старцев


Господи, дай мне с душевным спокойствием встретить все, что принесет мне наступающий день.

Дай мне всецело предаться воле Твоей Святой.

Во всякий час сего дня во всем наставь и поддержи меня.

Какие бы я не получал известия в течение дня, научи меня принять их со спокойной душою и твердым убеждением, что на все Твоя Святая воля.

Во всех словах и делах моих - руководи моими мыслями и чувствами.

Во всех непредвиденных случаях не дай мне забыть, что все ниспослано Тобою.

Научи меня прямо и разумно действовать с каждым членом семьи моей, никого не смущая и не огорчая.

Господи, дай мне силу перенести утомление наступающего дня и всех событий его.

Руководи моею волею и научи меня молиться, верить, надеяться, терпеть, прощать и любить. Аминь.

(merci au fwd du p. Serge)


.

17 juin 2008

Saint Hervé: les yeux de l'âme voient mieux le Christ que ceux du corps

gravure de saint Herve de Bretagne et son loup



(texte d'après la brève notice de l'ex-site amdg.be)
Saint Hervé, appelé sant Houarno, Huvarné, Houarneo ou Houarniaule en breton & gallois. Il est fêté le 17 juin.

Hervé est né en Bretagne, dans le pays de Léon, à Lanrioul, hameau de Plouzévédé. Son père, le barde Hyvarnion, né en Grande Bretagne, vint en Armorique au temps de la grande migration du 6ième siècle. Après un temps auprès du roi Childebert, il revint en Bretagne.
En route, un ange lui apparu pendant son sommeil et lui ordonna d'épouser une orpheline, la jeune et pure Rivanone, qu'il allait bientôt rencontrer. Hyvarnion fit ainsi, et de leur union naquit Huvarné ou Hervé; ses yeux sont privés de la lumière terrestre, mais s'ouvriront de bonne heure à celle du paradis. Hervé, qui fut élevé dans la piété et fit de bonnes études, puis se retira dans la solitude. Hervé réalisa des miracles de son vivant. Le plus célèbre est sans doute celui de la maîtrise d'un loup. Un loup ayant dévoré l'âne d'un laboureur (en l'occurrence le jeune garçon qu'on avait chargé de servir de guide à Hervé), il fut appelé par Hervé qui le chargea de tous les travaux incombant habituellement à l'âne. Le loup se montra le plus paisible des serviteurs.
Hervé se contenta des ordres mineurs et préféra la vie d'ermite et la mission d'exorciste. Poète et digne fils de barde, il allait par les villages où il chantait la Foi Orthodoxe et les merveilles de Dieu. Il se fixa à Plouvien, dont il dirigea le monastère, avant de le transférer plus tard à Lanhouarneau (Lan-Hoarné). Durant sa période érémitique, il réalisa, localement, des miracles en divers domaines. Il aurait assisté au concile du Menez-Bré, réuni contre Conomor. Une chapelle s'y éleva en son honneur. Il mourut vers 575 et fut inhumé à Lan-Houarné.
La spécialité thérapeutique qui lui est reconnue - la guérison des maux d'yeux - s'explique par l'infirmité qui le marqua de sa naissance à sa mort.
Il est ordinairement représenté avec son loup, et accompagné de son guide fidèle, le jeune Guiharan.
Dans les Côtes-d'Armor, saint Hervé (Houarniaule) est invoqué à Trédaniel (canton de Moncontour), en la chapelle Notre-Dame-du-Haut où il a sa statue (nouvelle depuis le vol de 1986). On l'y prie certes pour les maladies oculaires (conjointement avec saint Lubin), mais c'est surtout pour la guérison des peurs, des angoisses et de la dépression nerveuse que l'on fait appel à lui (rites à voir sur place).
Dans le Finistère, les pèlerins se rendent à Lanhouarneau (canton de Plouescat) dont l'église Saint-Hervé possède un bras reliquaire et une statue du saint accompagné du loup.
Une magnifique statue de saint Hervé se trouve au musée du loup, au Cloître-saint-Thégonec (parc naturel d'Armorique).
Sa "Vita" en latin a été publiée par A. de la Borderie dans "Mémoires de la Société d'émulation des Côtes-du-Nord", t. 29, 1892, p. 251-304.


Source à Lanhouarneau

Une fontaine Saint-Hervé, située à l'aire de Ruléa, distille une eau limpide ayant guérit bien des maladies des yeux. Le jour du Pardon (procession religieuse hétérodoxe mais aux racines assez anciennes), la procession se rend de l'église à la fontaine où les fidèles prélèvent de l'eau et se mouillent les yeux.


Vitrail de l'église Saint-Hervé à Caro, canton de Malestroit, Morbihan: l'église est dédiée au saint de même qu'une fontaine.

Cantique du Paradis, de saint Hervé
http://stmaterne.blogspot.com/2006/05/le-loup-et-le-paradis.html



"O Sant Houarnaou, sant beniget
A zoh en droug hag er hlenued
Goarantet ni hag hun ronset."

"ô Saint Hervé, saint béni
du mal et de la maladie
protège-nous et nos chevaux"


Lanhouarneau (Morlaix)


.

Le véritable amour Chrétien & l'oecuménisme (archev. Artemije)

Extrait d'une entrevue de sa grâce l'évêque Artemije de Raska et Prizren (Église Orthodoxe de Serbie):
http://ishmaelite.blogspot.com/2008/01/true-christian-love.html


Q: L'on pourrait conclure qu'il existe des positions théologiques variées au sein de l'Orthodoxie, à propos de la coopération avec l'église catholique-romaine, se basant sur le fait qu'il y a des théologiens Orthodoxes qui ont aussi participé aux commissions internationales, alors que le document (de Ravenne) a été vertement critiqué par leurs frères.

R: Il n'en existe que deux sortes, ceux qui persistent dans leur confession de Foi, et ceux qui sont prêts à diverses sortes de compromis, d'affadissements et d'abaissements. Nombre de participants Orthodoxes à ces rassemblements oecuméniques ne sont pas des confesseurs de leur Foi; dès lors, ils ne sauraient représenter l'enseignement de l'Église Orthodoxe. S'ils étaient vraiment de dignes représentants de l'Église Orthodoxe et de l'enseignement Orthodoxe, par dessus tout, ils écouteraient l'Apôtre Paul qui dit "tenez-vous loin de l'hérétique après l'avoir admonesté une première puis une seconde fois."
Jusqu'où allons-nous aller avec ces dialogues, commissions – jusqu'à ce que ça ne cesse pas? Y sommes-nous pour conseiller ceux qui sont dans l'hérésie, l'illusion? Non, nous y cherchons des compromis avec eux. Le véritable amour pour un Chrétien, c'est d'assurer la vie éternelle pour son prochain, ce qui signifie que vous devez franchement lui dire qu'il est dans l'erreur, et essayer de le ramener à la vérité, le dirigeant vers le chemin du Salut. Encourager quelqu'un à rester dans son illusion, ce n'est pas de l'amour, mais de la haine, selon saint Maxime le Confesseur.

Photo de 1977, de gauche à droite: p. (à présent métropolite) Amfilohije, p. (à présent évêque) Atanasije, "Lepura," saint Justin Popovic, p. (à présent) Artemije.

16 juin 2008

Jour du Saint Esprit (metr. Anthony de Sourozh)

Inde : la Pentecôte

http://mitras.ru/eng/eng_71.htm
Au Nom du Père, du Fils et du Saint Esprit

Aujourd'hui, nous célébrons la Fête du Saint Esprit. Que savons-nous de Lui? Nous avons entendu hier de merveilleuses paroles de prière, hier, lors du dimanche de la Trinité (Pentecôte), mais réfléchissons un peu à Lui, au Nom qu'Il reçoit dans l'Évangile, que nous traduisons par "Consolateur" ou "Avocat" selon les langues modernes occidentales. Il est en effet Celui Qui réconforte, Celui Qui nous console de notre séparation d'avec le Christ, Qui nous console car nous sommes comme des orphelins qui aspirons à être avec le Christ notre Dieu et Sauveur, et qui sait qu'aussi longtemps que nous serons dans la chair – et ce sont bien les paroles de saint Paul – nous en serons séparés. Mais pour qu'Il puisse être notre Consolateur, nous réconforter, nous devons au préalable être conscients du fait que nous en sommes séparés, et c'est la première question que nous devons nous poser à nous-mêmes : en sommes-nous conscients, ou vivons-nous dans l'illusion que nous sommes en Dieu et Dieu est en nous, et que rien d'autre n'est nécessaire? Il y a tellement plus de choses nécessaires!

Il est aussi Celui Qui, comme Consolateur, nous donne la force, et la force pour vivre malgré la séparation, la force pour nous tenir fermes, et pour être les zélés accomplisseurs de la Volonté et des Commandements de Dieu, Celui Qui peut nous donner vigueur à l'âme, détermination, capacité à agir. Mais à nouveau, tout cela n'est possible que si nous nous tournons vers Lui et disons : Viens, et demeure en nous! Purifie-nous de toute souillure! Ne sois pas seulement notre Consolateur, mais aussi notre force!

Pour finir, Il est Celui Qui nous donne, dès maintenant, la joie de la connaissance de notre proximité avec Dieu, quand bien même il semble y avoir une infinie distance entre Dieu et nous, Il est ce gémissement ineffable qui parle à Dieu depuis les tréfonds de notre être; Celui Qui, parce que nous sommes le propre peuple du Christ, Ses frères et soeurs en humanité – et ce sont bien là Ses propres paroles – fait que nous soyons les enfants du Père. Ah la joie de tout cela, ah la merveille de tout cela, ah la dignité de tout cela! Et aussi.. quelle terrible responsabilité qui vient avec tout cela...

Si nous réfléchissons à notre monde, qui est à un point si totalement étranger à Dieu, l'Esprit est déjà le commencement de la vie éternelle. Sa présence est un fait décisif. Il frappe contre les rochers comme la mer, Il brise les résistances. Il est la joie de l'éternité frappant à notre porte, faisant brutalement irruption en nos vies; nous rappelant de Dieu notre Père, du Christ notre Sauveur, et de notre grandeur et de notre dignité devant Dieu, nous montrant que toutes choses sont possibles pour la puissance du Christ Qui nous soutient.

Dès lors, célébrons cette Fête dignement et avec action de grâce. Et puisse l'Esprit de Dieu, Qui descendit sous la forme des langues de feu sur les Apôtres, aussi venir sur nous – peut-être comme un feu qui nous allume et nous fait ressembler au Buisson Ardent, ou qui nous touche comme le tout petit souffle ténu que le prophète Élie entendit dans le désert, dans lequel Se trouvait Dieu, dans Sa paisible humilité, dans Son abandon pour nous, dans Son amour pour nous.
Amen.
19 juin 1989




Pentecôte - petite réflexion personnelle valant approximativement 3 cacahouètes tombées d'un paquet périmé depuis belle lurette.
Au cours du 1er Concile Oecuménique, saint Spiridon expliqua aux saints Pères assemblés – et encore plus aux fous hérétiques qui venaient là non pour apprendre mais pour répandre leur folie – comment comprendre la Trinité en tant que Trois "Personnes" en un seul Dieu. Tout lecteur se souvient qu'il prit une brique de terre cuite et que la démonstration miraculeuse expliqua ainsi la Trinité dont on parlait depuis les Apôtres mais que les hérétiques semblaient découvrir.
Comment actualiser ce message catéchétique simple et si puissant de saint Spiridon? Je me disais que nous étions cette brique : la Genèse nous rappelle que nous ne sommes que terre, glaise, glèbe. Voilà l'élément "terre" de la brique en terre cuite. Ensuite, afin d'être sauvés, nous avons été plongés dans les eaux salutaires du Baptême, une triple immersion accompagnée de la formule trinitaire; voici l'élément "eau." Et enfin, lors de la Chrismation, qui est notre Pentecôte personnelle, nous avons reçu le "feu céleste". La brique est reconstituée en nous. A vous de ne pas faire comme moi, et de ne pas avoir un coeur dur comme l'airain, et en tout cas, plus dur que la terre cuite.

15 juin 2008

Pentecôte, fête de la descente du Saint Esprit (p. Schmemann)



icone Orthodoxe de la Pentecote



"La fête de la descente du Saint-Esprit." Je prononce ces mots que je connais depuis mon enfance, et tout en les prononçant, ils me frappent comme si je les entendais pour la première fois. Oui, depuis le temps où j'étais enfant, j'ai su que 10 jours après l'Ascension, c-à-d 50 jours après Pâques, les Chrétiens, depuis les temps immémoriaux, célébraient et continuent à célébrer la descente du Saint Esprit au cours d'une fête connue par son nom d'église comme Pentecôte, ou plus populairement comme "Trinité," le jour de la Trinité.

Depuis des siècles, afin de préparer cette Fête, les églises étaient nettoyées et ornées de verdure et de branches, et on répandait de l'herbe sur le sol... Le jour de la fête, lors des Vêpres solennelles, les fidèles se tenaient dans l'église avec des fleurs en main. Ces coutumes expliquent comment la fête de la Pentecôte est entrée dans la conscience populaire et la littérature russe comme étant une sorte de célébration radieuse, brillante comme le soleil, la fête de la floraison, une sorte de joyeuse rencontre entre les humains et le monde de Dieu dans toute sa beauté et sa grâce.

Toutes les religions, y compris les plus anciennes et primitives, avaient une fête pour la floraison, une fête pour célébrer la première apparition de bourgeons, de plantes, de fruits. Dans l'ancien judaïsme, c'était la fête de la Pentecôte. Si dans la religion de l'Ancien Testament, Pâque célébrait la résurrection du monde et de la nature au printemps, alors la Pentecôte juive était la fête du passage du printemps vers l'été, célébrant la victoire du soleil et de la lumière, la fête de la plénitude cosmique. Mais dans l'Ancien Testament, une fête commune à toutes les sociétés humaines acquiers une nouvelle signification : elle devient la commémoration annuelle de la montée de Moïse sur le Mont Sinaï, où dans une inexprimable rencontre mystique, Dieu Se révèle Lui-même, entrant dans une Alliance, donnant les Commandements, et promettant le Salut. En d'autres termes, la religion cessa d'être simplement naturelle, et devint alors le début de l'histoire : Dieu avait révélé Sa Loi, Ses Commandements, Son plan pour l'humanité, et avait montré le chemin. Le printemps, l'été, le cycle naturel éternel, devint un signe et un symbole non seulement de la nature, mais de la destinée spirituelle de l'homme, et le commandement de croître en plénitude de connaissance, vie et parfaite plénitude... Pour finir, dans la toute dernière phase de l'Ancien Testament, par l'enseignement et la vision des prophètes, cette fête devint une célébration dirigée vers l'avenir, vers la victoire finale de Dieu dans Sa Création. Voici comment le prophète Joël en parle :
"Après cela, il arrivera que Je répandrai Mon Esprit sur toute chair. Vos fils et vos filles prophétiseront; vos vieillards auront des songes, vos jeunes gens, des visions; même sur les esclaves et sur les servantes, en ces jours-là, Je répandrai Mon Esprit. Je ferai des prodiges au ciel et sur la terre, sang, feu, colonnes de fumée; le soleil tournera en ténèbres, la lune en sang, à l'approche du grandiose et redoutable Jour du Seigneur. Mais quiconque invoquera le Nom du Seigneur sera sauvé" (Joël 3,1-5).

C'est ainsi que la fête juive de la Pentecôte est une fête de la nature et du cosmos, une fête de l'histoire vue comme révélation de la volonté de Dieu pour le monde et les humains, une fête du triomphe futur, de la victoire de Dieu sur le mal et de la venue du grand et ultime "Jour du Seigneur." Il faut garder tout ceci présent à l'esprit afin de comprendre comment les premiers Chrétiens ont expérimenté, comprit et célébré leur fête de la Pentecôte, et pourquoi elle devint une des plus importantes célébrations Chrétiennes.

Le Livre des Actes d'Apôtres, dédié à raconter l'histoire des premiers Chrétiens et de la diffusion initiale du Christianisme, commence précisément avec le jour de la Pentecôte, décrivant ce qui survint 50 jours après la Résurrection du Christ, et 10 jours après Son Ascension au Ciel. Juste avant Son Ascension, le Christ avait dit aux disciples de ne "pas quitter Jérusalem mais d'y attendre l'accomplissement de la promesse de son Père, 'celle, dit-Il, que vous M'avez entendu faire..' (Actes 1,4). Ainsi 10 jours après, selon le récit de saint Luc,
"Le jour de la Pentecôte étant arrivé, ils se trouvaient tous réunis. Soudain retentit du ciel un fracas semblable à celui d'une bourrasque de vent et ce bruit remplit toute la maison où ils étaient assis. Alors ils virent paraître comme des langues de feu qui, se partageant, vinrent se poser sur chacun d'eux. Ils furent tous remplis du Saint-Esprit, et se mirent à parler des langues étrangères selon que l'Esprit leur donnait de s'exprimer [...] Dans leur stupeur, ne sachant que penser, ils se demandaient les uns aux autres: 'Qu'est-ce que cela veut dire?' D'autres les raillaient en disant: 'Ils sont pleins de vin doux'." (Actes 2,1-4;12-13).

A ceux qui, assistant à la scène, restaient sceptiques, l'Apôtre Pierre expliqua la signification de l'événement en utilisant les paroles du prophète Joël citées plus haut. Il dit : "Mais tout ceci est la réalisation de l'oracle du prophète Joël: Dans les jours ultimes , - c'est Dieu qui parle - Je répandrai de Mon Esprit sur tout être vivant...." (Actes 2,16-17).

Dès lors, pour le Chrétien, la fête de la Pentecôte est l'achèvement de tout ce que le Christ a accomplit. Le Christ a enseigné à propos du Royaume de Dieu, et le voilà, à présent ouvert! Le Christ a promis que l'Esprit de Dieu dévoilerait la vérité, et ça aussi, c'est accomplit. Le monde, l'histoire, la vie, le temps, tous sont illuminés par la lumière finale, transcendante, tous sont remplis de la signification ultime. Le dernier et grand Jour du Seigneur a commencé!

[Extrait de "Celebration of Faith" Sermons, Vol. 2 "The Church Year" par feu le protopresbytre AlexanderSchmemann, 1994]


patriarche Alexis II de Moscou à la Pentecôte


à (re) lire :


L'Icône de la Pentecôte - explication & catéchèse

Huizingen (B): fête Grecque & Orthodoxe - commémoration du 29/5/1453 - infos, photos & film de la grande fête de ce lundi de Pentecôte 2007

Dynamis: Jour du Saint Esprit – l'Église, Nouvel Israël - méditation sur une des prophéties d'Ezéchiel proposée par la Liturgie de ce jour

Lundi de Pentecôte - quelques citations et méditations

Pentecôte: l'Office d'Agenouillement (ou Génuflexion) - explications doctrinales & pastorales, film de l'Office abrégé

Pentecôte dans le Rite Orthodoxe Occidental (EORHF) - (Office des Matines & Lectures pour la Liturgie de Sarum)

P. Seraphim Holland: homélie de Pentecôte, ou la Bonne Nouvelle du Saint Esprit

Le Saint Esprit, source de l'Église et de l'unité - 2 photos résumant l'Ascension à Moscou en 2007, et la réunification historique

P. Hopko: Pentecôte & Dimanche de la Trinité - longue et riche catéchèse liturgique et patristique!

P. Andrew: La Pentecôte, fête de la Trinité - Première manifestation de la Sainte Trinité, la Pentecôte est aussi une "clé" de la Foi, l'Esprit-Saint étant ferment d'unité.

P. David Moser: La Pentecôte, Descente de l'Esprit Saint. La vie en Christ est impossible sans la libre coopération - la synergie - du Chrétien avec l'Esprit-Saint (+ note sur l'anniversaire de l'Église, née à la Pentecôte)


Jeunes: Fête de la Pentecôte et Saint-Esprit (archidiocèse Grec-Orthodoxe d'Amérique)




Pentecôte - Agios Nikolaos


-------Original Message-------
From: Youth Office
Date: 6/12/2008 5:08:21 PM
To: YOUTH@LISTSERV.GOARCH.ORG
Subject: [YOUTH] Feast of Pentecost and the Holy Spirit

La véritable vie sur terre commence en fait à partir de la Résurrection du Sauveur, car elle ne s'achève pas dans la mort. Saint Justin Popovich

12 Juin 2008

Cher jeunes travailleurs, salutations en Christ!
Nous continuons la discussion de ce mois en proclamant l'Évangile avec conviction. Cette semaine, nous réfléchirons à la Fête de la Pentecôte, et comment le Saint Esprit oeuvre en nous pour diffuser la Bonne Nouvelle.
Dans l'amour du Christ,
Le département du ministère de la jeunesse et des jeunes adultes.



LA FÊTE DE LA PENTECÔTE
Roi Céleste, Consolateur, Esprit de Vérité, Toi Qui es partout présent et Qui remplit tout, Trésor de biens et Donateur de Vie, viens et demeure en nous, purifie-nous de toute souillure et sauve nos âmes, Toi Qui es Bonté.
La prière au Saint Esprit

La Fête de la Pentecôte et la Fondation de l'Église
La Fête de la Pentecôte est célébrée le 50ème jour après la sainte Pâques, et toujours un dimanche. Cette année, nous célébrons la Pentecôte le 15 juin 2008. En ce jour, le Saint Esprit descendit sur les Apôtres. C'est une fête majeure pour les Chrétiens Orthodoxes, car c'est la célébration de la révélation de la Sainte Trinité. De plus, elle est reconnue comme étant le début et la fondation de l'Église. Suite à la descente du Saint Esprit, les Apôtres ont prêché l'Évangile. Le Saint Esprit donna aux Apôtres la conviction pour prêcher l'Évangile. Cette conviction inspira tout le peuple à croire en la Résurrection de notre Seigneur et Sauveur, Jésus-Christ. Par la conviction des Apôtres, des milliers de fidèles furent baptisés ce jour-là.

L'Esprit-Saint: notre Force Vivifiante
Nous lisons dans le Livre de la Genèse que l'homme avait reçu le "souffle de vie" de Dieu. Avec un souffle, Son image fut donnée à chaque être humain. Mais le don de vie de Dieu ne s'arrêta pas là. Dieu continue de nous bénir et soutenir chaque jour avec Son Esprit Vivifiant. Le Saint-Esprit, ce "souffle de vie" constant, fut donné à ceux qui étaient baptisés le jour de la Pentecôte. Le Saint Esprit est aussi donné à chaque Chrétien Orthodoxe lorsqu'il est baptisé puis confirmé dans la Foi.

Dans son livre "La Voie Orthodoxe," le métropolite Kallistos Ware explique que tous ceux qui sont baptisés sont des Théophores, des porteurs de l'Esprit, tous, sans exception. En fait, le métropolite Ware fait remarquer que "ce qui est arrivé aux premiers Chrétiens le jour de la Pentecôte se produit aussi pour chacun d'entre nous quand, immédiatement après notre Baptême, conformément à la pratique Orthodoxe, nous sommes oints du chrême ou myron." [*]

Dès lors, comment appliquons-nous ceci à notre cheminement de Chrétiens Orthodoxes? Il est merveilleux de savoir que nous expérimentons tous une autre Pentecôte au Baptême. Lors du Baptême, le Saint Esprit descend sur nous et nous entrons dans l'Église du Christ. Cependant, une grande responsabilité vient avec notre Baptême. Nous devons partager ce feu et cette conviction pour répandre l'Évangile. Nous devons continuer à rechercher direction et force du Saint Esprit à travers les Sacrements. Prêcher l'Évangile et mener une vie Chrétienne, ce n'est pas facile. Nous devons être forts afin de vaincre ceux qui veulent nous égarer. Nous devons régulièrement prendre part aux Sacrements de l'Église Orthodoxe. C'est par les Sacrements que nous nous immergeons dans les bénédictions du Saint Esprit.

A part notre Baptême, voici les autres exemples de comment le Saint Esprit, à travers les Sacrements, entre dans nos vies:
*Confession: Le prêtre lit la Prière d'Absolution pendant le Sacrement de Confession. Nous recevons le Don du Saint Esprit quand nos coeurs sont transformés par la repentance.

*Eucharistie: pendant la Divine Liturgie, nous demandons à Dieu d'envoyer le Saint Esprit sur nous et sur les dons que nous offrons, afin que ces derniers deviennent le Corps et le Sang du Christ.
*Chrismation: Immédiatement à la suite du Baptême, le prêtre oint le Chrétien nouvellement baptisé sur diverses parties du corps. Comme le p. Tom Fitzgerald le note, "le Sacrement met en valeur le fait que non seulement chaque personne est un membre précieux de l'Église, mais aussi chacun est bénit de certains dons et talents par le Saint Esprit." Dès lors, nous recevons vraiment les outils pour avancer et "faire de toutes les nations des disciples." Nous ne sommes pas forcément capables de le faire comme l'ont fait les Apôtres. Mais nous avons tous certains dons et talents qui nous rendent tous uniques et importants pour le ministère de l'Église du Christ!

Ressources en anglais :
*Articles sur les Sacrements de l'Eglise http://www.goarch.org/en/ourfaith/sacraments/
*Article sur les Sacrements par le p.Tom Fitzgerald, http://www.goarch.org/en/ourfaith/articles/article7105.asp
*Lecture quotidiennes à propos de la Pentecôte http://www.goarch.org/en/special/listen_learn_share/pentecost/learn/
*Méditations sur la Pentecôte http://www.goarch.org/en/archdiocese/departments/outreach/ren-Pentecost-Moulketis.pdf
*Métropolite Kalllistos T. Ware. “The Orthodox Way.” St. Vladimir Seminary press. New York, 1995.

Department of Youth and Young Adult Ministries
Greek Orthodox Archdiocese of America
83 Saint Basil Road, Garrison, New York 10524
Tel: 646.519.6180 • Fax: 646.519.6191 •
e-mail: youthoffice@goarch.org • web: www.youth.goarch.org



[*] ndt: pratique Orthodoxe que l'on trouve explicitée par saint Hyppolite de Rome, au 3ème siècle, dans son ouvrage "Constitutions Apostoliques," montrant bien qu'il ne s'agit pas d'une invention byzantine mais d'une pratique sacramentelle apostolique. Ainsi, ceux qui aujourd'hui pratiquent autrement tout en se disant chrétiens ne sont pas, sur ce point-là aussi, dans le droit fil de l'enseignement salvifique reçu des Apôtres.