"Ô étrange Église Orthodoxe, si pauvre et si faible, qui se maintient comme par miracle à travers tant de vicissitudes et de luttes. Église de contrastes, à la fois si traditionnelle et si libre, si archaïque et si vivante, si ritualiste et si personnellement mystique.
Église où la perle de grand prix de l'Évangile est précieusement conservée, parfois sous une couche de poussière. Église qui souvent n'a pas su agir, mais qui sait chanter comme nulle autre la joie de Pâques."
P. Lev Gillet ("Un moine de l'Eglise d'Orient)

30 avril 2009

Prière avant et après la Communion – saint Dimitri de Rostov

saint Jean de Cronstadt presente le saint Calice - icone orthodoxe

Viens, ô ma Lumière, et éclaire mes ténèbres. Viens, ô ma Vie, et réveille-moi de mon sommeil de mort. Viens, ô Médecin de mon âme, et guéris mes plaies. Viens, ô Feu de l'Amour divin, consume les ronces de mon péché et allume mon coeur à la flamme de Ton Amour. Viens, ô mon Roi, assieds-Toi sur le trône de mon coeur et règne : car Toi Tu es seul mon Roi et mon Seigneur.
O Toi, exultation de mon âme, joie de mon esprit, baume de mon coeur, ô miséricordieux Jésus... reste toujours avec moi et en moi, et de Ta main toute-puissante garde-moi avec Toi et en Toi. Afin que je sois uni à Toi, en un seul Esprit, et afin que toutes mes pensées, toutes mes paroles et tous mes actes soient en Toi, vers Toi et par Toi, car sans Toi je ne puis rien. Afin que, dorénavant, je ne vive plus pour moi mais pour Toi, mon Maître et mon Bienfaiteur. Afin que tous les sentiments, tous les sens de mon âme et de mon corps ne me servent désormais plus moi-même mais Toi, mon Créateur, et vivent et se meuvent en Toi, et que toutes les forces de mon âme et de mon corps Te soient soumises, ô mon Sauveur, et que toute ma vie jusqu'à mon dernier souffle soit consacrée à la gloire de Ton saint Nom, ô mon Dieu.
Amen
.

+ Dimitri, évêque de Rostov (1651-1709)
saint Dimitri de Rostov - icone orthodoxe

Aucun commentaire: