"Ô étrange Église Orthodoxe, si pauvre et si faible, qui se maintient comme par miracle à travers tant de vicissitudes et de luttes. Église de contrastes, à la fois si traditionnelle et si libre, si archaïque et si vivante, si ritualiste et si personnellement mystique.
Église où la perle de grand prix de l'Évangile est précieusement conservée, parfois sous une couche de poussière. Église qui souvent n'a pas su agir, mais qui sait chanter comme nulle autre la joie de Pâques."
P. Lev Gillet ("Un moine de l'Eglise d'Orient)

04 juillet 2009

Découverte du plus ancien portrait de saint Paul à Rome (Times)


Ce portrait du 4ème siècle a été découvert dans les catacombes de Sainte-Thècle, pas loin de la basilique de Saint-Paul-hors-les-murs

Richard Owen à Rome

Des archéologues travaillant au vatican ont découvert ce qu'ils disent être le plus ancien portrait connu de saint Paul. Le portrait, qui a été découvert il y a 2 semaines mais n'a été rendu public qu'après restauration, montre saint Paul avec son front proéminent, des yeux creusés et une longue barbe pointue, confirmant l'image familière des représentations postérieures.
L'Osservatore Romano, quotidien du vatican, qui a consacré 2 pages à la découverte, explique que le portrait oval, daté du 4ème siècle, a été trouvé dans les catacombes de Sainte-Thècle, non loin de la basilique de Saint-Paul-hors-les-murs, où l'apôtre est enterré. La découverte est un "événement extraordinaire" a déclaré Gianfranco Ravasi, chef du département de la culture au vatican.
Barbara Mazzei, restauratrice de l'oeuvre, dit que des siècles de couches saletés avaient été enlevées avec un laser.


Fabrizio Bisconti, professeur d'iconographie chrétienne à l'université de Rome et membre de l'équipe qui a fait la découverte, dit qu'il semble que cela décorait la tombe d'un noble ou d'un haut personnage de l'Église.
Le professeur Bisconti ajoute que les catacombes contenaient des centaines de Chrétiens qui avaient voulu être enterrés auprès de sainte Thècle, une martyre chrétienne romaine – à ne pas confondre avec l'amie de saint Paul connue par l'écrit apocryphe "Actes de Paul et Thècle" ni avec l'homonyme moniale bénédictine anglaise du 8ème siècle.[..]
D'avis largement partagé, la diffusion du christianisme n'aurait pas été possible sans saint Paul. Juif romain habitant ce qui est devenu à présent la Turquie, il fonda des églises partout dans l'empire romain. Il fut exécuté pour sa foi en l'an 65 – on pense qu'il fut décapité.

Aucun commentaire: