"Ô étrange Église Orthodoxe, si pauvre et si faible, qui se maintient comme par miracle à travers tant de vicissitudes et de luttes. Église de contrastes, à la fois si traditionnelle et si libre, si archaïque et si vivante, si ritualiste et si personnellement mystique.
Église où la perle de grand prix de l'Évangile est précieusement conservée, parfois sous une couche de poussière. Église qui souvent n'a pas su agir, mais qui sait chanter comme nulle autre la joie de Pâques."
P. Lev Gillet ("Un moine de l'Eglise d'Orient)

10 novembre 2009

Ce que comporte aussi la récompense divine (saint Ambroise de Milan)

http://thehandmaid.wordpress.com/2009/08/27/the-reward-includes-this/

Nativité du Précurseur, saint Jean le Baptiste


Chose remarquable, le saint évangéliste a jugé bon de noter en premier lieu que beaucoup pensaient donner à l'enfant le nom de son père Zacharie : ainsi vous observerez que sa mère n'a pas trouvé déplaisant le nom de quelque étranger, mais que l'Esprit Saint lui a communiqué celui que précédemment l'Ange avait annoncé à Zacharie. Muet, celui-ci n'a pu indiquer le nom de son fils à son épouse, mais Élisabeth a appris par révélation ce qu'elle n'avait pas appris de son mari. "Jean, dit-il, est son nom"; c'est-à-dire : ce n'est pas nous qui lui donnons un nom, puisqu'il a déjà reçu son nom de Dieu. Il a son nom : nous le reconnaissons, nous ne l'avons pas choisi. Les saints ont ce privilège de recevoir de Dieu un nom.
saint Ambroise, évêque de Milan, "traité sur l'évangile selon saint Luc", Luc 1, 57-80

Aucun commentaire: