"Ô étrange Église Orthodoxe, si pauvre et si faible, qui se maintient comme par miracle à travers tant de vicissitudes et de luttes. Église de contrastes, à la fois si traditionnelle et si libre, si archaïque et si vivante, si ritualiste et si personnellement mystique.
Église où la perle de grand prix de l'Évangile est précieusement conservée, parfois sous une couche de poussière. Église qui souvent n'a pas su agir, mais qui sait chanter comme nulle autre la joie de Pâques."
P. Lev Gillet ("Un moine de l'Eglise d'Orient)

30 novembre 2009

Créer un homme ayant toutes les vertus (saint Jean le Petit)

http://thehandmaid.wordpress.com/2009/09/12/to-compose-a-man-of-virtue/



saint Jean le Petit disait :
"Je vais inventer un homme qui possédera toutes les vertus. Tous les matins, il se lèvera à l'aube, commencera à pratiquer chaque vertu, et gardera les Commandements de Dieu. Il vivra dans la patience totale, dans la crainte de Dieu, l'attente de Dieu et l'amour de Dieu; son corps et son âme y seront fermement dévoués; il vivra dans l'humilité, la patience, résolu d'âme et de corps; de profonde humilité et de patience, d'un coeur léger et appliqué à tout. Il prierait souvent, avec le coeur repentant, gardant ses lèvres pures, veillant à ce que ses yeux regardent. Il accepterait l'injure sans se mettre en colère, se soumettant humblement à toute créature, renonçant à toute propriété matérielle et à tout ce qui est de la chair. Il aimerait comme s'il était crucifié, en lutte, l'esprit abaissé, plein de bonne volonté et d'abstinence spirituelle, dans le jeûne, la pénitence, dans les larmes. Il combattrait contre le démon, il serait sage et prudent dans ses jugements, et d'esprit chaste. Il recevrait tout bon traitement paisiblement, il travaillerait de ses propres mains, veillant la nuit, supportant la faim et la soif, le froid et la nudité, et le labeur. Il vivrait comme s'il était déjà dans la tombe, déjà mort, sentant chaque jour sa proximité avec la mort."

Le vagabond
Vasily Perov
(19ème s., qui a peint entre autres un portrait de Fedor Dostoïevsky)

Aucun commentaire: