"Ô étrange Église Orthodoxe, si pauvre et si faible, qui se maintient comme par miracle à travers tant de vicissitudes et de luttes. Église de contrastes, à la fois si traditionnelle et si libre, si archaïque et si vivante, si ritualiste et si personnellement mystique.
Église où la perle de grand prix de l'Évangile est précieusement conservée, parfois sous une couche de poussière. Église qui souvent n'a pas su agir, mais qui sait chanter comme nulle autre la joie de Pâques."
P. Lev Gillet ("Un moine de l'Eglise d'Orient)

24 novembre 2009

Hérétique, il n'y a rien de pire! (Abba Agathon / Dynamis)

http://groups.yahoo.com/group/orthodoxdynamis/message/3881


abba Agathon (8 janvier)

On rapporte à propos d'abba Agathon qu'un jour, quelques moines vinrent le trouver, ayant entendu parler de son grand discernement.
Voulant voir s'il perdrait son calme, ils l'apostrophèrent ainsi : "N'es-tu pas cet Agathon qu'on dit n'être qu'un fornicateur et un orgueilleux?"
"Hélas oui, c'est bien vrai" répondit-il.
Ils reprirent : "N'es-tu pas cet Agathon qui n'arrête pas de dire des bêtises?"
"Oui, c'est moi"
Alors ils insistèrent : "N'es-tu pas Agathon l'hérétique?"
Mais à ça il répondit "je ne suis pas un hérétique."
Alors ils lui demandèrent "dis-nous pourquoi tu as accepté toutes nos invectives, mais que tu as rejeté cette dernière insulte." Il répondit "les premières accusations, je les ai prises pour moi, car c'est bon pour mon âme. Mais l'hérésie, c'est être séparé de Dieu. Je n'ai aucune envie d'être séparé de Dieu."
Cette parole les surpris, ils comprirent son discernement, et ils s'en retournèrent édifiés.

Extrait de la version anglaise : "The Sayings of the Desert Fathers: The Alphabetic Collection," "Agathon," # 5, Benedicta Ward (ed. tr.), pp. 20, 21.


Effectivement, malgré certaines apparences, ça mène à se séparer de Dieu, voire à en arriver à tuer ceux qui veulent obstinément y rester attachés... rien n'a changé, sauf qu'on utilise d'autres méthodes moins saignantes de nos jours, pour tenter vainement de détruire l'Église...


Aucun commentaire: