"Ô étrange Église Orthodoxe, si pauvre et si faible, qui se maintient comme par miracle à travers tant de vicissitudes et de luttes. Église de contrastes, à la fois si traditionnelle et si libre, si archaïque et si vivante, si ritualiste et si personnellement mystique.
Église où la perle de grand prix de l'Évangile est précieusement conservée, parfois sous une couche de poussière. Église qui souvent n'a pas su agir, mais qui sait chanter comme nulle autre la joie de Pâques."
P. Lev Gillet ("Un moine de l'Eglise d'Orient)

20 novembre 2009

La colère nous intoxique (saint Jean Chrysostome)

http://thehandmaid.wordpress.com/2009/09/02/an-intoxicant/

Ivan III déchirant la lettre de semonce du Khan
Alexei Danilovich Kivshenko (1851-1895)


La colère est un puissant feu qui dévore tout sur son passage; elle gaspille les ressources du corps et corrompt l'âme, et rend l'homme bas et odieux à voir. Et s'il était possible à l'homme en colère de se voir lui-même à ce moment-là, il ne lui faudrait pas d'autre exhortation, car il n'y a rien de moins agréable à voir qu'un apparence colérique. La colère est un poison et pire qu'un démon.
Saint Jean Chrysostome

Aucun commentaire: