"Ô étrange Église Orthodoxe, si pauvre et si faible, qui se maintient comme par miracle à travers tant de vicissitudes et de luttes. Église de contrastes, à la fois si traditionnelle et si libre, si archaïque et si vivante, si ritualiste et si personnellement mystique.
Église où la perle de grand prix de l'Évangile est précieusement conservée, parfois sous une couche de poussière. Église qui souvent n'a pas su agir, mais qui sait chanter comme nulle autre la joie de Pâques."
P. Lev Gillet ("Un moine de l'Eglise d'Orient)

18 décembre 2009

Rien n'est impossible à Dieu. Ou presque rien? (humour)

Un homme se promène sur la plage et prie Dieu: "Dieu, accorde-moi un voeu". Le ciel s'ouvre et il entend la voix de Dieu: "Parce que tu as toujours cru en moi, je t'accorderai un voeu".

L'homme dit: "Construis-moi un pont entre ma maison et Hawaï de sorte que je puisse m'y rendre chaque fois que j'en ai envie". Dieu répond: "Ton voeu, il me serait très facile de l'exaucer. Construire un tel pont, les piliers qui doivent atteindre le fond de la mer, la distance, la quantité de béton et de macadam nécessaire, c'est du gateau pour moi. Je pourrais bien sûr exaucer ton voeu, mais n'y a-t-il vraiment rien de plus difficile que tu souhaiterais me voir exaucer?"

L'homme réfléchit profondément et dit: "J'aimerais comprendre les femmes, j'aimerais savoir ce qu'elles ressentent, pensent et veulent vraiment dire quand elles parlent et comment je peux réellement les combler".

Après un court silence, Dieu dit: "Ce pont, te le veux à deux ou quatre bandes?"


source img


une bien bonne blague d'Alexandre T.

14 décembre 2009

La joie (archim. Meletios & Ancien Joseph l'Hésychaste)

http://thehandmaid.wordpress.com/2009/09/16/joy/

Joueurs de tympanon
tableau de Victor Vasnetsov (1899)


La joie ne laisse place à rien d'autre.. Il n'y a pas de "non-joie."
Joy leaves no room for anything else… There is no "unjoy."

Archimandrite Meletios Webber (durant un de ses exposés en août 2009 à Colorado Springs)

N'attendez pas trouver de la joie et du repos dans quoi que ce soit qui afflige votre âme et heurte la divine grâce. La joie est un don de Dieu pour notre âme.. Et si vous la déshonorez, cela ne reviendra pas, à moins que vous ne le regrettiez amèrement et ne vous repentiez profondément pour chaque péché que vous aurez commis. Mais quel est l'intérêt de faire fuir par nonchalance la colombe de la grâce, et ensuite de le regretter, et au milieu d'amères larmes, essayer de la faire revenir? Nombre de gens ont fait fuir la joie en la déshonorant stupidement, et elle n'est jamais revenue.
Ancien Joseph l'Hésychaste, "Sagesse monastique," 49ème lettre, page 23 (édition US)