"Ô étrange Église Orthodoxe, si pauvre et si faible, qui se maintient comme par miracle à travers tant de vicissitudes et de luttes. Église de contrastes, à la fois si traditionnelle et si libre, si archaïque et si vivante, si ritualiste et si personnellement mystique.
Église où la perle de grand prix de l'Évangile est précieusement conservée, parfois sous une couche de poussière. Église qui souvent n'a pas su agir, mais qui sait chanter comme nulle autre la joie de Pâques."
P. Lev Gillet ("Un moine de l'Eglise d'Orient)

21 janvier 2010

Nouvelles Églises locales à naître de la diaspora (métr. Hilarion Alfeyev)

En préambule, il conviendrait de relire l'explicatif de feu le métropolite Pierre (L'Huillier, OCA) sur l'inexistence théologique du concept même de "diaspora" dans l'Église. C'est un reliquat d'avatars historiques, pas une donnée sotériologique. Hélas, l'humain étant ce qu'il est, il préfère souvent ce qui l'arrange ici-bas à ce qui le favorise pour Là-Haut... D'où nos guerres intestines. On se réjouira cependant de ce radical changement de cap chez cet évêque russe: prions pour que ça continue! Quand il peut s'exprimer librement, le métropolite Kallistos (Timothy Ware) de Diokleia exprime aussi cet appel à l'Église locale. Lame de fond puissante mais discrète, la véritable réflexion théologique se déroule loin du "buzz" médiatique oecuméniste, Dieu merci. NDT




La consolidation des diasporas Orthodoxes peut mener à l'émergence de nouvelles Églises Orthodoxes locales
http://www.interfax-religion.com/?act=interview&div=73



Interfax, Moscou, 7 juin 2009 - Samedi, à Chambésy, en Suisse, les délégations des Églises Orthodoxes locales se sont rencontrées afin de discuter des problèmes de la diaspora Orthodoxe. C'était la 4ème Conférence préconciliaire pan-orthodoxe, la précédente ayant eu lieu en 1986. Avant de partir pour la Suisse, l'archevêque Hilarion de Volokolamsk s'est exprimé dans une entrevue à Interfax-Religion, exposant la plus récente position du patriarcat de Moscou sur le dialogue inter-Orthodoxe.

- Cette nouvelle Conférence préconciliaire pan-orthodoxe à Chambésy va se pencher sur la diaspora Orthodoxe. Que représente pour vous la diaspora Orthodoxe aujourd'hui? Pouvons-nous parler d'au moins un soupçon d'intégration la concernant, ou représente-t'elle des communautés locales dispersées, composées de fidèles d'Églises locales dont les "murs de séparation" ethniques et nationaux montent jusqu'au ciel?

- La vie et le fonctionnement d'une communauté Orthodoxe qui existe hors de son Église Orthodoxe locale est souvent le reflet direct de l'image de la vie ecclésiale telle qu'elle s'est développée historiquement au sein de cette Église particulière. A côté de paroisses de traditions ethniques variées – grecque, russe, roumaine, serbe, etc – on trouve aussi dans la diaspora des paroisses multi-nationales, qui cherchent à rencontrer les besoins de leurs paroissiens que le hasard a fait arriver sous leur responsabilité. La diaspora Orthodoxe a dès lors autant de facettes que le monde Orthodoxe n'a lui-même de diversité.
Mais dire que ces communautés Orthodoxes seraient éclatées et séparées, ce serait faire preuve d'une grande ignorance à propos de la vie même de la diaspora. C'est bien une caractéristique de l'Orthodoxe que de chercher à communiquer avec d'autres Orthodoxes, et les gens vont parfois parcourir de grandes distances, franchir les barrières linguistiques et d'autres obstacles afin de pouvoir rencontrer un prêtre Orthodoxe ou participer à une Liturgie. C'est ainsi qu'a lieu la consolidation progressive des diasporas Orthodoxes, et nous pensons que cela pourra mener dans le futur à l'émergence de nouvelles Églises Orthodoxes locales.

- Voudriez-vous bien citer quelques un des points d'anicroche les plus évidents pour le dialogue inter-Orthodoxe actuel, et, bien sûr, les moyens possibles pour les résoudre?

- La manière de les résoudre est mentionnée dans la question elle-même : c'est le dialogue, la discussion en commun sur des problèmes qui surgissent, la communion liturgique, et la fraternité dans les autres activités ecclésiales, la présentation et l'explication des coutumes de chaque tradition nationale, le libre-échange d'opinions, et la prise de décision en commun dans l'esprit du Christ, de l'Évangile et de la sainte Tradition de l'Église.
De nos jours, nul ne pourrait dire qu'il existerait un problème particulier de nature à présenter un sérieux danger pour l'unité de l'Orthodoxie. Ce qui est à l'agenda, c'est l'encouragement à l'unité à travers des décisions communes à propos du dialogue avec le catholicisme-romain et le protestantisme, sur le développement d'une possible unification en appliquant les saints canons dans le monde moderne, sur la régulation de la vie ecclésiale dans la diaspora Orthodoxe, sur la compréhension des institutions ecclésiales que sont l'autocéphalie et l'autonomie, etc.

- Quelles sont les tâches spécifiques au dialogue interne entre Orthodoxes, distinctes de celles du dialogue avec les autres confessions chrétiennes? En quoi l'unité Orthodoxe est-elle importante en elle-même, en dehors des relations fraternelles avec les catholiques-romains, protestants et autres chrétiens?

- La plus importante tâche du dialogue pan-Orthodoxe a toujours été dans la promotion de l'unité de l'Église en préservant sa sainte Tradition. A cette fin, il est nécessaire de consolider la conscience théologique de l'Église Orthodoxe, d'échanger l'expérience dans le domaine du catéchisme et de l'éducation, d'apporter les soins pastoraux et de veiller à la participation de l'Église au travail social dans la situation actuelle, et bien d'autres choses. L'unité de l'Orthodoxie est aussi nécessaire pour élaborer une réponse commune aux défis présentés par ce monde en rapide transformation. Parmi les formes de véritable expression d'une coopération pan-Orthodoxe, on trouve les préparatifs pour le saint et grand Concile de l'Église Orthodoxe, qui doit examiner quelques uns des problèmes urgents requérant une décision pan-Orthodoxe. Les travaux des Conciles doivent démontrer l'efficacité de la tradition orthodoxe ecclésiologique de la situation historique moderne.

Aucun commentaire: