"Ô étrange Église Orthodoxe, si pauvre et si faible, qui se maintient comme par miracle à travers tant de vicissitudes et de luttes. Église de contrastes, à la fois si traditionnelle et si libre, si archaïque et si vivante, si ritualiste et si personnellement mystique.
Église où la perle de grand prix de l'Évangile est précieusement conservée, parfois sous une couche de poussière. Église qui souvent n'a pas su agir, mais qui sait chanter comme nulle autre la joie de Pâques."
P. Lev Gillet ("Un moine de l'Eglise d'Orient)

22 avril 2010

Maintiens ton âme en enfer et ne désespère pas (saint Silouane l'Athonite)

vivre sur terre et avoir l'âme dans les tourments de l'Hadès, qui ne l'a pas expérimenté? Certains toute une vie durant. C'est épouvantable. Et comment ne pas désespérer, même quand on a la joie pascale toute proche, si même les plus grands saints ont connu ce terrible désespoir... au point qu'il a fallu que le Christ en Personne dise à l'un d'eux de ne pas désespérer...

Dans le sud profond des USA, le sud de la Louisianne, on chante encore ceci, chez les Cadiens & Cajun...

LES FLAMMES D'ENFER
O 'tite tante, priez pour moi.
Priez pour moi, sauvez mon âme.
Moi, j'suis condamné pour les flammes d'enfer, 'tite tante.
Priez pour moi, sauvez mon âme.

Quand j'va mourir, enterre moi pas,
Enterre moi pas dans la cimitière.
Mais, enterre moi dans la coin d'la court, 'tite tante,
La coin de la court, chez ton papa.


THE FLAMES OF HELL
Oh, little aunt, pray for me.
Pray for me, save my soul.
I'm condemned to the flames of hell, little aunt.
Pray for me, save my soul.

When I die, don't bury me,
Don't bury me in the cemetery.
Please bury me in the corner of the yard,
The corner of the yard at your papa's house
.

le voici chanté sur un "tune" de zarico / zydeco, par le groupe whozyamama.


http://www.whozyamama.com/

Aucun commentaire: