"Ô étrange Église Orthodoxe, si pauvre et si faible, qui se maintient comme par miracle à travers tant de vicissitudes et de luttes. Église de contrastes, à la fois si traditionnelle et si libre, si archaïque et si vivante, si ritualiste et si personnellement mystique.
Église où la perle de grand prix de l'Évangile est précieusement conservée, parfois sous une couche de poussière. Église qui souvent n'a pas su agir, mais qui sait chanter comme nulle autre la joie de Pâques."
P. Lev Gillet ("Un moine de l'Eglise d'Orient)

24 avril 2010

Saint Théophylacte d'Ochrid et Bulgarie (1050-1108)



http://meta.orthodoxwiki.org/Theophylact_of_Ohrid

Le bienheureux Théophylacte d'Ochrid (né vers 1050-60, mort vers 1108) fut un des plus célèbres érudits et exégètes bibliques de l'époque de l'empire de Constantinople. Il est né sur l'île grecque d'Euboia (Eubée), près d'Athènes, entre 1050 et 1060. Il a été formé et a étudié à Constantinople sous les plus grands maîtres de littérature et de rhétorique de son époque, et entra dans le clergé de la Grande Èglise (surnom donné à la basilique Agia Sophia / Sainte Sophie). Il a ensuite été nommé professeur de rhétorique à l'académie patriarcale et tuteur des enfants de l'empereur. Bien qu'étant encore relativement jeune, il a été consacré évêque et envoyé contre sa volonté à Ochrid, où il devint métropolite de l'Église de Bulgarie 25 ans durant.

Théologien et orateur inspiré, il nous a laissé quantité d'homélies, et plus important encore, un commentaire sur tout le Nouveau Testament – "Commentaires complet et extensif de Théophylacte sur les 4 Évangiles, les Actes d'Apôtres et les Épîtres du Nouveau Testament"; on lui attribue aussi un commentaire sur le texte grec des Psaumes et sur les Prophètes de l'Ancien Testament. Le commentaire néo-testamentaire est depuis toujours grandement apprécié parmi les Chrétiens Orthodoxes. La Patrologia Graeca reproduit de lui un long sermon sur la Croix, un autre sur saint Jean le Baptiste et Précurseur, et un troisième sur la Fête de la Présentation.

Vers la fin de sa vie, il s'est retiré à Thessalonique, où il s'est éteint en paix. On ne connaît pas la date exacte de son décès, mais l'année la plus tardive que l'on peut supposer d'après ses lettres est 1108.

Tout comme d'autres Églises Orthodoxes locales, l'Église Orthodoxe de Serbie, sous la juridiction de laquelle se sont retrouvés par la suite Ochrid et la Macédoine, commémore le bienheureux Théophylacte comme saint le 31 décembre.



La première traduction de ses oeuvres dans une langue occidentale moderne a été réalisée en anglais et publiée par Chrysostom Press; ce sont les 4 Évangiles; la traduction du commentaire sur les Actes et les Épîtres est en cours de réalisation.
http://www.chrysostompress.org/




Théophylacte, au dessus des Évangélistes, folio 7s
THEOPHYLACTUS, archevêque d'Ochrid. In quator Evangelia enarrationes. Cologne, 1532. fo. BM.



tbf

Aucun commentaire: